Par 

Romantisme et réalisme. Chose possible?


Février. Le mois de l’amour. Ce mois ou on invite les gens à se pencher sur ce rapport qu’ils entretiennent avec le BIG A. Certains le fuiront, d’autres pleureront l’absence, d’autres s’y loveront avec passion. Les avis et les réactions sont mitigés.

Saint-Valentin, c’est aussi ce tout plein de bonbons en coeur, de grands sentiments, d’élans de passion et de romantisme…

Romantisme? Vous avez bien dit romantisme?

Lorsque l’on parle d’amour on vient très souvent y coller le mot “romantisme”. L’élan amoureux nous invite à vouloir créer ces moments WOW qu’on vit avec “passion”.

Mais contextualisons le romantisme avant d’aller plus loin si vous le voulez bien.

Le romantisme est un mouvement culturel apparu à la fin du xviiie siècle en Angleterre et en Allemagne et se diffusant à toute l’Europe au cours du xixe siècle, jusqu’aux années 1850. Il s’exprime dans la littérature, la peinture, la sculpture, la musique et la politique. Il se caractérise par une volonté d’explorer toutes les possibilités de l’art afin d’exprimer ses états d’âme : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l’évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l’exotisme et le passé.  – Wikipédia

Si le romantisme a pris d’assaut nos “chambres à coucher”, ce courant dans son existence artistique et humaine n’est pas seulement applicable au statut matrimonial ou même à cette volonté plus grande que tout d’être avec quelqu’un.

Le romantisme c’est l’état des yeux au regard des choses, c’est vivre dans sa poésie. Avec cette vision, cette interprétation bien personnelle de ce qui EST, pour nous.

Si tout ceci se joue en nous avant de s’exprimer à l’extérieur, il s’agit alors d’une expérience plutôt introspective – à mon avis. L’expérience de la rétine qui voit et du coeur, organe interne, qui bat.

Si le courant romantique vient faire un pied de nez à la raison, est-ce que le romantisme 2015,  celui qui nous invite à regarder avec  émotions nos relations et notre quotidien, doit nous éloigner du réalisme?

Pouvons-nous y combiner les deux?

Au fait Julie, que veux-tu dire quand tu parles de réalisme?

Romantique, moi?

Je l’assume et le confirme, je suis une intarissable romantique.  J’ai cette propension à m’imaginer de très beaux scénarios et à regarder la réalité avec une poésie qui me berce depuis toujours.

Je vous confirme en avoir souffert parfois, pour diverses raisons. Souffrir de romantisme avec l’HOMME, par exemple, n’est-ce pas ce que les médias aiment nous proposer dans les séries et les films POP? L’indomptable romantique qui se fait briser le coeur par des hommes qui ne désirent pas s’engager.

Évidemment, c’est souvent sous des airs de “happy ending”que tout ça se termine. L’indomptable romantique réussit à trouver ce qu’elle a toujours cherché. Après, on ne sait pas trop ou ça s’en va, mais elle aura trouvé.

Ça nous rassure…

Réalisme?

Eh oui, je cadre maintenant mon état romantique, de réaliste. Le réalisme, dans ce contexte, part de la prémisse suivante: chaque individu est fondamentalement différent. Le regard que l’on porte sur les choses (l’amour, le quotidien, l’engagement et j’en passe) est PERSONNEL à chacun. Nous sommes tous différents même si très près les uns des autres. Chacun ne peut voir la même chose de la même façon. Malgré notre grande empathie, nos grandes volontés et notre sourire.

Ce cadre de la différence nous permet alors de vivre les choses avec nous-mêmes de mille couleurs et de laisser l’AUTRE vivre avec ses couleurs à lui. C’est là que se passe la connexion. La complicité dans la différence. 

Ultimement c’est se donner le droit d’être tout ce que nous sommes sans attente vers l’autre. Le réalisme il est là. Le réalisme est dans l’acceptation du soi et de l’autre.

Mon romantisme je le porte avec grande fierté quand j’écoute une chanson qui touche mon coeur et qui me permet de créer, quand je regarde la neige tomber ou lorsque la lune est si belle dans le ciel. Le romantisme c’est vouloir que la terre se porte bien, c’est humer le cou d’un bébé, prendre des moments pour rire et boire un coup avec de belles personnes. C’est ce regard que l’on porte à toutes ces petites choses.

C’est laisser cette sensibilité s’exprimer en nous et pour nous et se remercier d’être une indécrottable romantique.

Le romantisme est un état d’esprit qui ne doit pas être vécu avec attente mais avec surprise et authenticité.

Référence de l’image à la une: unsplash

 

 

 

À propos de moi

Entrepreneure dans l'univers numérique et roulant sa bosse dans ce milieu depuis plus de 10 ans, Julie se passionne aussi pour le mieux-être et l’art de vivre. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : de DANGA (yoga-danse) et dans ses projets d'écriture. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

5 essentiels pour se préparer à la Saint-Valentin
02-03-2016
Smoothie au chocolat Valentin
02-09-2015
DIY: Soulignez la Saint-Valentin à la maison
01-30-2015
Les Olympiques du coeur
02-14-2014
Planifiez votre Saint-Valentin…autrement!
01-27-2014
Romance autour de la tresse
03-27-2013
Sexy, le rouge
02-14-2013

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.