Par 

Êtes-vous connecté à vous-même?


Si vous m’aviez demandé il y a deux semaines de cela si j’étais en lien avec mon essence, je vous aurais probablement répondu : oui ! En effet, dans ma course effrénée de réalisations et de moments personnels, je me trouvais relativement en « plein contrôle » de ma vie – selon l’état « frénétique » des choses.

Et puis, un événement est venu chambouler ma vision. C’est alors que  j’ai compris qu’il est très facile de se perdre soi-même dans ce contrôle du temps. Que cette gestion continue de ces précieuses minutes nous amène à nous déconnecter biens souvent de notre authenticité et de notre essence.

Alors, quoi faire quand on prend conscience que nous sommes loin de notre essence dans un espace de contrôle que l’on croyait « sécuritaire »? Je vous en parle.

*******************************************************

ARRÊTEZ-VOUS 

Selon notre mode de vie, s’arrêter est relatif, j’en conviens. Je vous inviterais à prendre le temps nécessaire de vous arrêter pour faire (doucement) certaines choses qui vous plaisent. Demandez à votre entourage de vous épauler s’il faut garder les petits de temps en temps. N’entrez pas dans la culpabilité si vous devez annuler certaines activités. Et même si vous le pouvez, prenez moins d’heures au boulot, réduisez les heures supplémentaires. N’ayez pas peur de sembler « faible » et moins performant. Il est humain de s’arrêter même si ce n’est pas une valeur généralement véhiculée.

Petites astuces:  Je vous conseille de dormir, de vous oxygéner par la  marche, la pratique douce du yoga, par exemple. Les pratiques très physiques augmentent fortement votre rythme cardiaque. Quoique très importantes pour la santé du corps,  je vous conseille des pratiques et des habitudes plus ancrées dans la contemplation, et moins dans la performance.

GARDEZ L’ESSENTIEL DANS VOTRE VIE

Qui vous a dit que vous deviez tout faire? C’est souvent nous-mêmes: nos objectifs, notre compte en banque et j’en passe. Plus on désire des choses et plus on en ajoute dans le panier. Plus on ajoute et moins l’essentiel de notre être s’illumine véritablement dans notre vie.

Ce qui importe, c’est de laisser notre essence, notre personne avoir tout l’espace nécessaire pour être et s’émanciper. Plus nous nous offrons de « minimalisme » et plus notre soi intérieur a l’espace qu’il lui faut.

Les horaires complexes, les millions de projets à la fois, vous éloignent de votre encrage. Il est stimulant d’avoir des projets, mais il n’est pas nécessaire d’en avoir trop. Trop, c’est tomber dans une énergie « réactive » plutôt qu’active. On note !

LÂCHER-PRISE

Ici, le défi de bien des gens: le lâcher-prise. Lorsque l’on cherche à contrôler avec autant de conviction son quotidien, le lâcher-prise est très loin de nous. Un cadre, c’est bien. Un cadre trop serré, aucune place pour l’improvisation ou pour laisser la vie se faire. Nous n’avons pas le contrôle sur tous les défis que la vie nous enverra, mais nous avons le « contrôle » sur notre façon d’y réagir par exemple. Mais pour cela, il faut de l’espace et de la connaissance de soi.

Laissez-vous surprendre par la vie plutôt que d’en être déçue. et exit le contrôle bien souvent mené par vos peurs, vos insécurités et votre passé.

LENTEUR

Dans cette société prônant la rapidité, il est, selon moi, d’une importance capitale d’intégrer de la lenteur: manger lentement, marcher lentement, se lever lentement, organiser des projets lentement…

La lenteur, ce n’est pas perdre de son souffle dynamique et de se « laisser-aller dans la paresse ». Au contraire, de la lenteur, c’est garder son énergie. C’est l’utiliser adéquatement et avec conscience aux bons moments. La lenteur, c’est justement l’arrêt de ce tic tac incessant du flot de votre mental et cesser de se propulser à gauche et à droite sans avoir pris le temps de s’ être arrêté. Le temps est relatif à ce que nous en faisons.

AIMER + GRATITUDE 

Aimer. S’aimer. Lorsque l’on se déconnecte, on prend souvent certaines personnes pour acquis, on peut même en oublier  quelques unes et souvent ON S’OUBLIE.

Faites l’exercice de VOUS aimer, d’apprécier ceux qui sont dans votre vie. L’amour va aussi au-delà des gens. C’est l’amour des choses simples et vivantes qui existent. Dans cette lenteur que je vous exprimais tout à l’heure, vous y découvrirez une richesse inespérée. Nous sommes – malgré nos blessures et nos histoires – choyées d’être ici et maintenant dans ce présent. Soyez plein de gratitude pour ces bonheurs que vous remarquez jour après jour dans une pratique de simplicité, de minimalisme et de connexion.

Prenez soin de votre vous intérieur ! Faites- en un exercice quotidien.

Julie XX

Référence de l’image à la une 

 

À propos de moi

Entrepreneure dans l'univers numérique et roulant sa bosse dans ce milieu depuis plus de 10 ans, Julie se passionne aussi pour le mieux-être et l’art de vivre. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : de DANGA (yoga-danse) et dans ses projets d'écriture. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Comment votre employeur peut vous aider à vous émanciper
09-12-2018
Routine beauté : Annie Langlois
05-28-2017
Retrouver son bonheur
02-10-2016
Trois chouchous de Bohos pour oublier le rhume !
12-01-2015
Mon ami Mala
09-28-2015
Paradis Eastman
09-05-2015
Trouver le «bliss » à travers le massage
07-22-2015
Et la personnalité de l’année est… MOI!
07-21-2015
Le déclic
07-07-2015

3 Comments

Anne-Sophie
Reply 3 décembre 2014

Magnifique article. J'ai "couru" ma vie pendant 28 ans, et ce n'est que cette dernière année que j'ai appris à faire les choses pour moi, et non par obligation, à prendre le temps d'apprécier et à mettre de l'amusement dans mes activités (éplucher les carottes devient le fun si j'écoute ma musique) ! C'est libérateur.

Merci Julie pour ce bel article

Linda Banville
Reply 3 décembre 2014

Merci pour ce beau sujet aujourd'hui. Merci de nous rappeler à quel point c'est important de goûter le moment présent et que c'est le seul qui devrait compter pour atteindre un certain équilibre!!

Julie Thério
Reply 1 janvier 2015

Merci pour ces beaux partages ! C'est touchant de vous lire. Continuons de partager l'importance du moment présent et du temps que l'on s'accorde à soi et pour soi.
XXX

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.