Par 

Rêver d’évasion c’est s’ouvrir à l’aventure


Vous arrive-t-il d’avoir cet appel de l’aventure et d’évasion ? Ce désir de tout laisser tomber pour partir à la découverte du monde ? Pour ma part, avec le printemps qui se montre de plus en plus le bout du nez, je ressens cette effervescence ! Après un hiver bien emmitouflée à la maison et la routine du travail bien intégrée, le rêve d’évasion est déjà à nos portes.

Anna Howard

Sortir de son quotidien demande du courage. C’est décider de façon consciente de se lancer dans l’inconnu, de lâcher prise. Vous savez comme moi comment la prise de risques et le lâcher-prise sont deux actions plus faciles à conceptualiser qu’à réaliser ! La routine est réconfortante, même si parfois elle pèse et nous obnubile. Elle nous rassure dans nos choix, elle sécurise et assure une continuité dans le temps. Rarement de surprises, mais un chemin bien délimité, facile à suivre. Malgré tout, il est possible de s’y perdre. En fait, de se perdre. Comme une marche militaire, nous filons à travers la journée, la semaine, le mois, parfois même l’année, au même rythme, et exécutons les mêmes tâches sans même y réfléchir. Notre liberté et notre créativité sont souvent limitées et rarement extériorisées. C’est souvent après ces longues périodes de mutisme de notre « moi » que la perte de jouissance se fait sentir et que nous nous retournons vers le superflu, vers le matériel.

Et si le bonheur se trouvait dans l’évasion plutôt que dans ce qui se trouve dans notre bagage ?

L’évasion, selon notre ami Larousse, est « l’action de se soustraire à l’emprise de quelque chose, à la monotonie, à la fatigue de la vie quotidienne ». Wow, il me semble que c’est clair ! Celle-ci peut passer par une multitude de moteurs : un bon roman, une sortie en famille, un weekend en amoureux, un voyage en solo, etc. Aucune obligation de dépenser des fortunes, ni même de tout laisser tomber pour se créer une nouvelle vie. De toute façon, la réalité nous rattrape et cette nouvelle vie trouvera elle aussi sa routine à un moment ou à un autre. L’important est de rester stimulée par notre environnement, de bouger et d’explorer de nouvelles avenues pour mieux apprendre à nous connaître et atteindre nos sommets.

D’ailleurs, sortir de notre monotonie nous permettrait, en fait, d’être plus efficace au quotidien. En effet, selon une recherche du Oxford Economics, basée sur les vacances en entreprise et partagée par le U.S. Travel Association, utiliser régulièrement ses vacances et/ou congés motiverait les employés à être plus productifs au bureau et aussi à être plus loyaux envers la compagnie. Comme quoi le repos et le fait de « décrocher » sont aussi bénéfiques pour la santé que pour son emploi, et cela s’applique à d’autres sphères de la vie.

Alexandra Machover

 Le changement peut être stressant, mais il est certainement nécessaire. Les responsabilités, les tâches et les obligations seront toujours présentes. Il est possible de prendre du recul pour mieux y retourner par la suite. L’évasion, spécialement les voyages, permettrait, entre autres, de développer sa créativité et amènerait à penser « outside the box ». Avoir un regard neuf sur son quotidien permet d’ouvrir de nouvelles portes et surtout, de les ouvrir avec beaucoup plus d’énergie, de reconnaissance et de confiance. Car oui, la prise de risques et le lâcher-prise accroissent la confiance en soi. Ils sont des exemples de notre force et de notre potentiel, parfois encore inconnu. À force de faire de petits pas, nos empreintes sont de plus en plus franches et vigoureuses.

Alors, comment allez-vous assouvir votre besoin d’évasion cette semaine ? N’oubliez pas : l’important est de ne pas s’endormir en suivant la parade. Faites-vous confiance et soyez réceptive aux possibilités, aussi infimes soient-elles, puisque les oiseaux n’ont pas besoin de beaucoup de vent pour prendre leur envol.

Référence de l’image à la une

À propos de moi

La danse fait partie intégrante de la vie de Marie-Pier. Initiée très jeune, elle se dirige professionnellement vers l’enseignement de la danse et intègre, suite à sa formation en Danga, la pratique du yoga à sa pédagogie. La technique est primordiale pour elle, mais elle ne doit jamais être travaillée au détriment de la notion de plaisir. La créativité est au cœur de son travail. Elle désire aider les gens à se surpasser et à trouver leur propre façon de bouger. Marie-Pier adore écrire, c’est pourquoi elle collabore à la rédaction de billets pour Bohos.

1 Comments

Christian
Reply 21 avril 2017

Merci toujours agréable de te lire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.