Par 

Quartier coup de coeur: Shimokitazawa


À travers cette extraordinaire chance que j’ai eue de découvrir le Japon, je n’ai pu faire autrement que de passer quelques jours dans la magnifique et intrigante ville de Tokyo. Honnêtement, je ne l’ai découverte qu’en « surface » : Tokyo est tellement grande et populeuse (23 arrondissements) qu’elle compte de très nombreux quartiers et de surprenants trésors. Et tout ça prend du temps. C’est un peu pourquoi je sais que j’y retournerai éventuellement.

Shinjuku

Après une nuit passée dans un capsule hôtel, direction Shinjuku où nous avions réservé notre prochaine chambre. Ce quartier hyper animé propose une faune hétéroclite, une animation constante et un red light que nous avons pu observer… de loin. 😉

Référence des photos : Beams Japan — retail design blog

C’est d’ailleurs après une journée où nous avions fait la découverte du quartier et de ses nombreuses boutiques (mention spéciale à leur concept-boutique Beams Japan aux nombreux étages où créateurs d’avant-garde et artistes émergents prennent place dans cet environnement oscillant entre art gallery et store) que nous nous sommes préparés à bouger vers Shimokitazawa où nous étions invités à assister à un show. Après des jours et des jours en transports publics, le luxe, on a pris un taxi !

Shimokitazawa — le spectacle

Puisque mon amoureux était parti en tournée au Japon trois ans et des poussières avant notre voyage, il avait gardé quelques contacts de musiciens, ce qui nous permettait d’entrer dans la faune urbaine avec un peu plus d’aisance. Joie !

Dès notre arrivée, nous avons été conquis par les lieux. Shimokitazawa, c’était un peu la bouffée d’air frais qu’il nous fallait. Ce quartier de l’arrondissement de Setagaya, au sud-ouest de Tokyo, propose une atmosphère jeune et créative au style de vie alternatif.

C’est dans un vieil édifice de pratique musicale que nous sommes allés voir un show de fin de journée (!) où l’on pouvait manger de la crème glacée offerte par une jeune femme souriante, boire de la bière et terminer le spectacle en mangeant un repas chaud, servi par le barman. Meilleure idée au monde ! La faune un peu plus « punk japonaise » est hyper cool et accueillante. D’ailleurs, ce quartier est reconnu pour être celui des musiciens et des artistes de théâtre.

Shimokitazawa — les rues du quartier

Mais quel plaisir que de parcourir les innombrables petites rues piétonnes où l’on peut découvrir des boutiques mode indépendantes, accessibles et à prix raisonnables ! Ça, c’est sans compter les vintage stores où j’ai d’ailleurs trouvé une magnifique poupée japonaise traditionnelle !

Le plaisir continue avec le choix d’un restaurant où je m’offre une soupe ramen typique, la meilleure de ma vie. Reconnu pour ses innombrables cafés, le Ballon d’Essai nous séduit; oui, les Japonais adorent donner des noms français à leurs commerces. Mention spéciale à leur barbe à papa au café que je n’ai pas testée, mais qui a piqué ma curiosité.

Une fois la soirée tombée, on continue avec l’un des attraits principaux de ce quartier sans voiture, les izakayas, les brasseries-restaurants. Je m’offre quelques verres de vin et d’excellents gueuletons dans une ambiance conviviale et sans prétention — ce fut le nec plus ultra nous permettant de terminer cette soirée en beauté. (Oui, je sais, je n’ai fait que manger !)

Définitivement un incontournable pour ceux qui recherchent une ambiance accueillante, avant-gardiste et sans prétention. La prochaine fois, j’y passerai quelques jours, garanti.

Wayfaringminimalist

Photo à la une: Studio Bohos

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.