Par 

Omotenashi


Depuis peu, je m’amuse à rêver d’un voyage en Corée du Sud. Je sais que ce n’est peut-être pas pour tout de suite, mais ce sera probablement une prochaine destination, quand l’argent sera de nouveau au rendez-vous. Il y a une maison à rénover avant ça !

Alors que je regardais les billets de Montréal à destination de Séoul, mon chum m’a proposé de vérifier à quoi pourrait ressembler le coût d’un billet vers le Japon, suivi d’un autre au départ de Tokyo vers Séoul. Il s’agit d’ailleurs d’une excellente idée puisque Montréal-Japon sera en vol direct très prochainement avec Air Canada, ce qui implique seulement deux à trois heures d’avion à destination de la Corée une fois sur place.

Si j’ai hâte de faire la rencontre avec la culture sud-coréenne, Séoul et sa nature, je reste encore profondément habitée par mon voyage en sol japonais et tout ce avec quoi j’ai connecté. C’est pourquoi l’idée de passer encore du temps à Tokyo pour découvrir de nouveaux quartiers (comme cette ville est vaste et que je ne l’ai que si peu vue), ça m’inspire énormément !

L’une des choses qui me parlent beaucoup de ce voyage précédent, c’est leur extrême politesse et leur accueil. D’ailleurs, cette dernière porte un nom : omotenashi, où la civilité et l’amabilité sont toujours fortement présentes. C’est cette impression d’être toujours un invité de marque, du petit restaurant du coin à l’hôtel un peu plus haut de gamme.

Cette grande importance à l’accueil et à l’extrême politesse se fait sentir dès la sortie de l’avion où des gens sont payés pour vous accueillir, vous saluer et vous sourire. J’ai même lu quelque part, sur le site vivrelejapon.com, que les employés sont souvent contraints de faire quelques exercices du visage pour soutenir le sourire à longueur de journée. C’est pour vous dire ! Dans le Shinkansen, train haute vitesse, vous verrez même les contrôleurs de train s’incliner devant les passagers avant de changer de wagon.

weekender

L’omotenashi, nous l’avons aussi vécu avec les amis musiciens de mon amoureux. Nous ne le savions pas, mais ils avaient fait une heure de route jusqu’à l’aéroport pour venir nous chercher pour ensuite nous inviter à manger dans l’un des restaurants de leur ami. Et pas question de payer et de se coucher tôt, même s’ils travaillaient le lendemain ! Être un invité de marque, que je vous disais. Alors, oui, Séoul, et si je peux goûter de nouveau à l’omotenashi, à ce rapport si respectueux de l’autre une fois les pieds au Japon, je serai hyper heureuse.

Je dis souvent à la blague (mais ce n’est pas vraiment une blague) que les gens devraient passer du temps là-bas pour apprendre les rudiments de la politesse et du respect de son prochain. On revient de ce pays, de cet accueil légendaire, changé, et on a envie d’appliquer l’omotenashi, du moins, c’est ce que j’essaie de faire selon mes propres perceptions, dans mon entourage.

Et vous, avez-vous ressenti cette culture de la politesse lors de l’un de vos voyages au Japon ?

Référence de l’image à la une

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Voyager sans voyager
04-16-2018
Portrait d’une Bohos – Andy Dubois
10-25-2016
Voyagez, volez, sentez et vivez
09-16-2016
Douceur germanique
06-15-2016
Par monts et par vaux
11-20-2015
À la croisée des chemins
10-28-2015
À la découverte du Sud-Ouest
10-07-2015
Petits plaisirs californiens – Mes découvertes aux alentours de San Francisco
09-20-2015
Petits plaisirs californiens – Mes découvertes aux alentours de San Francisco
08-10-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.