Par 

Carnets de voyage


Je pars bientôt pour un beau et chouette voyage au Japon. Tentant tant bien que mal de terminer l’amoncellement de travail (allô, sommeil !), je réfléchis à ce que j’apporterai dans ma petite valise. J’ai bien hâte de m’y affairer. Et je dis bien « petite valise », car je voyagerai avec un bagage à main. Un nouveau défi pour moi. Une petite pensée ici pour le minimalisme.

Partir en voyage, c’est partir à la rencontre de l’autre, mais aussi à la rencontre de soi-même. Et quand on s’offre des paysages et des destinations dépaysantes, on se doit de les graver dans notre cœur et dans notre mémoire.

Pour ma part, la prise de photos est un plus à ma vie de voyageuse. J’adore prendre quelques clichés avec mon iPhone, cerner le moment et partager tout ça « socialement ». Mais je me garde mes trucs à moi. Je ne m’expose pas à tout prix. Mon copain et moi nous achèterons fort probablement aussi une petite GoPro pour produire un peu de vidéos ici et là, et je vais me traîner deux journaux de bord.

Deux ? Oui, je sais que ça peut sembler beaucoup, mais j’aime bien m’en offrir un pour mes pensées plus personnelles et un autre pour l’aspect plus créatif de la vie. Car que je le veuille ou non, c’est souvent en voyage que les idées de projets ou d’affaires viennent à moi, les séquences de yoga, et j’en passe. Avoir l’espace pour mettre sur papier tout ce qui me passe par la tête et les segmenter, ça m’importe vraiment. J’ai donc trouvé deux beaux carnets chez Buk & Nola que je remplirai de mes « griffoneries ».


Parce que je suis curieuse, j’ai demandé à nos rédactrices ce qu’elles faisaient, elles aussi, en voyage. Est-ce qu’elles sont du type photo, réseaux sociaux ou carnets de bord — tout ça à la fois ? Quelques réponses de quelques unes de ces trop chouettes filles, juste ici :

ohhcouture

Marie-Josée T. est définitivement journal de bord.

Daphné a toujours avec elle un carnet de bord. Elle y note ses réflexions, les endroits qui lui plaisent. Et pour ses cartes, ses photos et dépliants, elle a une jolie pochette avec quelques crayons à mine pour gribouiller.

Marie-Pier D., quant à elle, a un journal de bord en main depuis qu’elle est toute jeune. Alors, qu’il s’agisse d’un périple en Asie ou d’un voyage à Walt Disney à ses 12 ans, elle fait revivre ces souvenirs en elle lorsqu’elle relit ces petits bijoux. Sinon, elle alimente aussi les réseaux sociaux, question de partager sa passion et de donner envie à d’autres beaux humains de sortir de leur zone de confort.

Lyne opte pour le journal de bord. Les photos, elle les partage à son retour dans la stratosphère sociale.

Marie-Anne prend beaucoup de photos avec son appareil, mais elle ne publie pas tout. Elle a toujours tout près d’elle un journal. Elle prend des notes, raconte ses impressions, ce qu’elle aime, ce qu’elle aime moins. Tout s’y trouve.

Laurence opte aussi pour le journal de bord qu’elle nourrit aussi de croquis colorés. Elle adore dessiner et écrire. C’est pourquoi elle le garde toujours près d’elle.

Jaëlle opte aussi pour deux cahiers de bord : un pour ses émotions et ses réflexions, et un autre pour ses idées créatives. Selon elle, le voyage est le meilleur moment pour les remplir. Vagabonder toute seule dans les rues lui permet de s’intérioriser. Elle ne pourrait pas partir sans eux.

Isabelle est une une amoureuse des carnets. Que ce soit en vacances ou en général. Habituellement, elle en a trois: un pour sa gratitude dans lequel elle note trois événements de la journée, un pour les idées (pour les articles, les projets, etc.) et un de vacances dans lequel elle écrit un genre de mini roman avec pour décor le lieu où elle se trouve.

Finalement, Marie-Josée C. a toujours un papier de bord papier pour y écrire ses idées et ses inspirations, mais lors de son dernier long voyage au Costa Rica, elle a opté pour un blogue et les réseau sociaux. Sa communauté a ainsi pu suivre ses aventures.


Et vous, lorsque vous partez en voyage, êtes-vous plutôt photos, réseaux sociaux, journal de bord, ou les deux ?

Au fait, j’aimerais dire que l’on peut voyager sans aller bien loin. Une marche dans un parc près de chez vous; un carnet de bord tout prêt. Une balade sur la piste cyclable; un coucher de soleil qu’il fait bon prendre en photo. Voyager, c’est aussi changer de quartier, se rendre dans ses souvenirs d’enfance. Quand le budget n’y est pas, on peut trouver des façons de changer d’horizons.

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.