Par 

Style yogini


On se demande souvent, un style yogini, ça ressemble à quoi ? Tout d’abord, je ne suis pas le genre de personnes qui s’intéresse aux étiquettes. Le look a quelque chose de foncièrement personnel et ce que je mets en tête de liste, c’est l’importance de se sentir vraiment soi-même dans ce que l’on porte.

Être pour paraître, très peu pour moi. Très peu pour vous aussi, j’en suis certaine.

Variation sur le thème : style yogini?

Je connais des professeures de yoga qui portent le noir comme uniforme. Une couleur, une seule. Un look ultra slick et voilà — c’est ça ! Même si ça semble loin de l’idée d’un look « yogique », c’est leur style, leur énergie, leur vision d’un vêtement confortable, du moins, quand elles le portent. Et moi, j’adore ! J’aime d’ailleurs souvent porter le vêtement foncé. J’ai l’impression de n’avoir rien à penser. C’est sobre et fonctionnel.

D’autres, qui enseignent plutôt la Kundalini, arboreront le blanc des pieds à la tête. Et quand je dis à la tête, c’est aussi sur la tête. Souvent, c’est le mala tout près d’elles qu’elles utiliseront pour leurs mantras. C’est beau, doux, lumineux.

Les accessoires

Les malas, je les aime aussi d’amour ! Je ne les porte pas nécessairement pour mes pratiques de Vinyasa (ça ne tiendrait pas en place), mais pour mes pratiques qui flirtent davantage avec le Kundalini Yoga, et surtout pour mes méditations. Comme dirait Nicole Bordeleau : « Un mala, c’est un outil précieux pour vider l’esprit et le conserver au moment présent. » Plusieurs vidéos pour apprendre à l’intégrer à votre pratique sont disponibles en ligne. Je vous partage d’ailleurs un lien pour mieux l’apprivoiser.

Un mala, c’est souvent un incontournable yogique à porter sur tapis et hors du tapis, sur un chemisier léger, une camisole de coton, avec un jean. Je dois dire que je craque souvent pour ces coordonnés ! Et je ne suis pas la seule. Le mala a pris ses aises dans le everyday. Il n’est plus confiné au matelas (et faut dire qu’il existait bien avant l’arrivée du tapis). Il s’est démocratisé.

Il y a aussi les bracelets ; oui, le bracelet de yoga qui ne fait pas exception. Ils sont si beaux, portés aux poignets, dans toutes leurs couleurs et leurs formes infinies. J’aime créer des harmonies parfois simples, parfois plus touffues et hétéroclites. Vous verrez souvent des yoginis les porter avec une robe d’été gipsy ou leurs pantalons colorés.

D’ailleurs, beaucoup d’yoginis adorent la couleur : pantalons multicolores, camisoles affichant des slogans comme « Namastay in Bed » ou « Good vibe only ». Ces unicornes des temps modernes respirent la joie de vivre et le plaisir de suer dans des studios pleins à craquer ou lors de festivals comme Wanderlust. Le hugging est souvent de mise. C’est si agréable à porter et à s’offrir comme environnement.

Et vous savez, ce que j’aime au travers de tout ça, c’est que vous pouvez porter ce qui vous plaît. Ce qui importe, c’est le confort et ce qui vous parle ici et maintenant. De mon côté, je n’ai pas de moule. Ma garde-robe est nourrie de plein d’inspirations.

Parfois, je porte même du rouge à lèvres pour partir enseigner ; d’autres fois, je ne porte pas une goutte de maquillage.

Des codes, y’en pas.

Inspirez-vous, amusez-vous. Soyez vous-même !

Namasté,

Référence de l’image à la une

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.