Par 

Prendre soin de soi


La définition de « prendre soin de soi » me semble tout à la fois très évidente et très floue. Il est clair que nous avons besoin de prendre soin de nous, par contre, le plus difficile est de le mettre en pratique. Je crois que cette notion devient de plus en plus populaire puisque rares sont ceux et celles qui ont encore des semaines aussi petites que 30-35 heures par semaine (si c’est votre cas : quelle chance et profitez-en !)

Je pense à tous mes amis qui ont aussi des vies effrénées. De nos jours, on en fait beaucoup, on s’investit dans plusieurs projets, on fait du bénévolat dans ceux de nos amis, on s’entraide, on a un travail, puis une passion. Ça court !

Source : Delamontee

 

Je les vois très rarement se reposer. Je les vois très rarement, point. Je suis moi-même la première à chercher du temps pour prendre soin de moi, pour m’arrêter. Je regarde mes amis qui se brûlent, mon copain qui s’épuise au travail et je constate que ma propre énergie descend petit à petit (non, ce n’est pas que l’hiver qui s’en vient). J’ai remarqué une différence sur mon attitude, sur ma patience, et j’ai pris quelques minutes pour y penser pour vite comprendre : je dois m’arrêter. Alors que les Fêtes arrivent et, avec elles, la course et le dernier trimestre de l’année, je saisis aussi toute l’importance d’être présente, d’avoir mon énergie au top. Et pour ça, je dois prendre du temps.

Quand je sens mon moral devenir gris, j’ouvre mon dossier « HOW TO FEEL BETTER » sur mon navigateur Web. J’y trouve des cours de yoga en ligne, des recettes de thés ou de tisanes, des GIF pour me faire rire et le lien de Airbnb pour me rappeler que je dois prendre des vacances cette année. Quand mon copain a vu ce dossier sur mon ordi, il a ri, m’a trouvé cute, puis il m’a dit : tout le monde devrait avoir ça, ça les aiderait. Moi, ça m’aide, ça m’aide à me recentrer, à prendre soin de moi. Vous, avez-vous des trucs ? Des bains, des recettes de cocooning ?

Source : undercoverarchitecture.com

Le selfcare, ça peut être tout simple : aller chez le coiffeur, s’acheter des fleurs, prendre un bain, se lever 30 minutes plus tôt pour aller courir. Chose certaine, c’est différent pour tout le monde, car chacun se recentre à sa façon.

Source : ajuneriches

Le sentiment de culpabilité peut nous habiter rapidement quand vient le temps de prendre soin de soi. Cependant, il est essentiel de le faire pour être au meilleur de nous-mêmes, pour soi et pour les autres. Ce n’est en rien de l’égoïsme ; tous peuvent en bénéficier.

Quand on m’a demandé d’écrire comment je prenais soin de moi, je me demandais si j’étais la bonne personne. Je dois être l’un des pires exemples qui puissent vous être donnés en ce moment. Pourtant, avant, j’y arrivais assez bien. Et je ne suis pas ici pour vous faire la morale. Je crois qu’on peut se partir un défi de prendre 30 minutes pour soi par jour… Il faut bien commencer quelque part !

Et d’ailleurs, je vous suggère ce concours pour avoir la chance, peut-être, d’aller vous détendre au Bota Bota. Ça commencerait bien la routine pour prendre soin de soi, non ? 😉

À propos de moi

Marie-Anne aime les espaces vides, les photos Instagram et le café. Elle aime s’éparpiller, dessiner et faire naître de nouvelles idées. Son atelier est le repère de sa créativité. Elle est designer d’accessoires en cuir tanné végétal essentiels à la vie quotidienne. Elle a commencé comme aide-designer chez Betina Lou, une ligne de prêt-à-porter féminin située à Montréal. Elle a, par la suite, vécu quatre mois à New York, a travaillé pour la compagnie Rhié et est tombée en amour avec Williamsburg. À son retour, elle a lancé une ligne d’accessoires en cuir tanné végétal pour combiner son amour de la création et de la mode écoresponsable.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.