Par 

Petits plaisirs californiens – Mes découvertes aux alentours de San Francisco


Partie 2 : La Route 1 d’Half Moon Bay à Santa Cruz. Un article qui fait suite à un premier article tout aussi inspirant et bourré d’idées pour voyager dans cette magnifique région. Par ici, si vous désirez le lire.

Les plages de la Route 1

En quittant Half Moon Bay, nous commençons notre descente vers la ville de Santa Cruz, à plus de 50 miles au sud.

La taverne Duarte

Au petit déjeuner, premier arrêt à la taverne Duarte de Pescadero, une véritable institution. Le menu relate la longue et épique histoire de cette entreprise familiale. Le village s’enorgueillit de ses artichauts et vous pouvez donc les manger sous diverses formes. Notre petit déjeuner terminé, il est déjà temps de reprendre la route.

Anne Louise taverne Duarte

Moi-même devant la taverne Duarte /// Photo : Eddie Gomez

Les dunes de Pescadero

Les plages qui longent la côte sont toutes plus belles les unes que les autres. Je souhaite m’arrêter pour profiter de chacune, mais ce n’est pas possible. L’une de mes favorites est celle de Pescadero puisqu’elle possède de magnifiques dunes.

Les Dunes de Pescadaro

Les dunes de Pescadaro. Photo: droits réservés

Le phare de Pigeon Point

Des kilomètres de paysages sauvages suivent entre Pescadero et Santa Cruz. La région est assez isolée et on y trouve quelques fermes biologiques. Un des points d’intérêt est le phare de Pigeon Point, le plus élevé de la côte ouest-américaine. Il est mis en valeur par les champs environnants, couverts de fleurs de couleurs diverses selon les saisons. Si l’envie est trop forte pour prolonger votre séjour dans le coin, sachez que le phare abrite maintenant une auberge de jeunesse de l’enseigne Hostelling International.

 Le Phare de Pigeon Point

Le Phare de Pigeon Point. Photo: Wikipedia

Año nuevo

Les eaux de la région sont particulièrement riches en biodiversité. On peut y observer des baleines, mais également des phoques. On y trouve d’ailleurs une réserve naturelle, le Año Nuevo State Park. On peut loger au joli lodge du Costanoa Rustic Resort(http://www.costanoa.com/).

Phoque

Des animaux sur la plage. Photo: Parks.ca

Tout juste au nord de Santa Cruz, on trouve encore quelques plages appréciées des surfeurs, véliplanchistes et kitesurfeurs, dont Davenport et Waddell. Arrêtez-vous pour les observer ou poursuivez votre route.

Waddel Beach

Amateurs de sensations fortes à Waddell Beach. Photo: Abekleinfeld.com

Nous voilà presque arrivés à Santa Cruz, la ville mythique du surf sur la côte ouest. La légende raconte que trois princes hawaïens auraient importé le surf dans cette ville en 1885. Les locaux prirent rapidement d’assaut les vagues douces et régulières de Cowell, en plus des « point breaks » et des vagues en droite de Steamer Lane et de Pleasure Point. Par la suite, Jack O’Neill inventa la combinaison de plongée dans les années 1950, ce qui permit aux surfeurs de combattre le froid du Pacifique, et ainsi de pouvoir attendre la vague parfaite.

La Satue du Duke Kahanamoku

La statue du Duke Kahanamoku. Photo: VisitCalifornia 

En plus de ses fameuses vagues et de son climat agréable, Santa Cruz possède une ambiance bonne enfant. Le Santa Cruz Beach Boardwalk (http://beachboardwalk.com/), un parc d’attractions unique aux manèges vintage offre une expérience magique aux petits et grands.

 Le fameux Santa Cruz Boardwalk. Photo: Coasterchitchat

Terminez votre périple en allant déguster un repas à l’un des restaurants de la rue Esplanade, à Capitola, petite ville de vacances juste au sud de Santa Cruz. L’occasion est parfaite pour admirer le coucher de soleil sur les « casitas ». Si le cœur vous en dit, vous pourrez même louer une de ces jolies petites maisons et poursuivre de quelques jours votre rêve californien !

Les petites maisons colorées de Capitola. Photo: Capitola Beach

Photo de l’image à la une : Anne-Louise Fortin, notre auteur à Half Moon Bay

À propos de moi

Anne-Louise a toujours eu l’envie insatiable de découvrir le monde. Elle saisit toutes les occasions pour assouvir sa passion. Pour elle, le voyage est prétexte à la rencontre de l’autre, mais également à la découverte de soi. Elle affectionne tout particulièrement les séjours en solitaire pour la liberté et l’ouverture à l’autre que cela procure. Elle apprend le castillan en Espagne, étudie l’ethnologie au Mexique, enseigne les arts du cirque au Burkina Faso et dirige des tournées au Brésil. Lors d’un séjour en Indonésie, Anne-Louise se découvre une passion pour la plongée en apnée. Sonder les profondeurs du Grand Bleu est devenu une nouvelle manière de voyager, d’explorer. Anne-Louise possède une vision très holiste de la vie. Sa nature curieuse et versatile la pousse à essayer plein de nouvelles choses et à échanger sur des sujets divers. Elle demeure une éternelle étudiante, mais c’est en voyageant qu’elle fait ses meilleurs apprentissages. Quand elle n’est pas sur la route, Anne-Louise est gestionnaire culturelle et affectionne particulièrement les arts du cirque, la danse contemporaine, la musique du monde et les arts visuels. Elle pratique également le yoga et a complété récemment sa formation de professeur au studio Wanderlust de Montréal. Comme collaboratrice chez BOHOS, elle souhaite partager ses expériences nomades et ses découvertes tant anciennes que plus récentes.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

France trip ?
10-01-2018
Escapade en Écosse
09-21-2018
Des envies de vacances
07-02-2018
Voyager sans voyager
04-16-2018
Omotenashi
04-02-2018
Portrait d’une Bohos – Andy Dubois
10-25-2016
Voyagez, volez, sentez et vivez
09-16-2016
Douceur germanique
06-15-2016
Par monts et par vaux
11-20-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.