Par 

L’Asie, la chaleur et les vêtements


Vous êtes peut-être comme moi, mais lorsque j’ai chaud, mon intention est de me couvrir un peu moins. J’opte alors pour un short, une camisole, une crème solaire et des lunettes de soleil. Quelque chose du genre.

Différent?

On m’avait bien avertie que les Japonaises s’habillaient même lorsque le baromètre était on ne peut plus haut. Je m’y attendais, mais je n’ai véritablement compris qu’en arrivant.

Chaleur

Pour commencer, j’ai compris ce qu’était avoir CHAUD.

Passer du temps sur l’île d’Okinawa en plein été, c’est littéralement une immersion dans un vrai pays tropical : humide à souhait !

Garde-robe

Sur place, j’ai compris que les femmes dans les rues étaient habillées… pour de vrai. Je voyais quelques touristes ici et là, en short court et en mini camisole, mais la plupart portaient le pantalon assez long, la camisole avec bretelles assez larges, le grand chapeau et même le parapluie (sans compter les gants pour certaines). Il faut dire que la notion de beauté passe encore par une peau peu bronzée pour plusieurs d’entre elles. Se couvrir est donc de mise.

Mais au-delà de ce standard de beauté, je me disais qu’il devait y avoir d’autres raisons. « À Rome comme les Romains », me suis-je dit. Essayons ce style plus couvert et voyons ce que ça donne.

Les vêtements larges et longs nous protègent non seulement du soleil, mais ils nous permettent aussi de laisser l’air circuler librement. J’ai alors compris (je ne suis peut-être pas vite à comprendre vous me direz), mais en portant certains vêtements légers parfois plus longs, je vivais mieux avec la grande chaleur et le soleil écrasant.

Même sur le bord de la plage, le soleil était SI INTENSE que je portais mon rash guard. Le soleil qui brûlait littéralement ma peau ne me laissait pas le choix.

Être sexy semblait plutôt tendre du côté de la protection solaire extrême que du deux pièces de toute manière. Je ne faisais donc pas exception à la règle.

Et même sur l’île principale du Japon, où il faisait aussi très chaud, j’optais pour le vêtement un peu plus couvrant : je suis allée voir une game de baseball en jean long à plus de 40 degrés Celsius avec une serviette plaquée sur la tête. Je vous garantis, c’était beaucoup mieux que de cuire au soleil. Encore une fois, j’étais la généralité. Tout le monde était plutôt bien habillé… avec une serviette plaquée sur la tête aussi.

Et puis après ?

De retour ici, en reprenant mes bonnes vieilles habitudes de short courtes de Montréalaise, j’ai cependant gardé cette vision du « layering » en tête : chapeaux, tissus légers, vêtements parfois plus couvrant quand le soleil claque.

Le meilleur des deux mondes, pourquoi pas ?

Et vous, vous gérez la chaleur et votre garde-robe comment en été ?

Référence de l’image à la une


Pour lire mes billets sur le Japon:


Pour lire mes billets sur le Japon : Fuseau horaire / Onsen, l’expérience

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

4 Comments

Ariane Gagnon
Reply 28 juillet 2017

Je suis tout de même pudique, alors je porte souvent des pantalons "mous" légers l'été, et j'ai remarqué que je suis beaucoup plus confortable dans ceux-ci. D'abord ; mes cuisses ne frottent pas quand je marche (PIRE FEELING) et ma peau ne colle pas partout (parce que ARK).

    Julie Thério
    Reply 30 juillet 2017

    Oui, c'est vrai que le fait de ne pas avoir le frottement des cuisses, c'est souvent plus confortable. J'abonde dans ton sens !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.