Par 

Mes astuces pour me simplifier la vie !


J’ai été pendant assez longtemps celle qui se compliquait un brin la vie. De par mon processus en yoga + Danga, ma passion du Feng Shui et du minimalisme (et parce que la vie passe et qu’on apprend certaines choses #benlàj’espère),  j’intègre maintenant  jour après jour ce concept de simplification. En fait, ce regard simplifié, il fait de plus en plus partie de moi.

Que ce soit un objet, une case horaire, une pensée,  j’aime m’arrêter deux secondes et observer ce qui est là. Cet exercice me permet de jeter un regard différent, en gardant toujours en tête que je désire avoir de l’espace pour respirer et bien faire bien les choses, je résonne donc autrement. Et ce, sans perdre de mon pétillement et de mon optimiste qui me « caractérise »- je crois bien en tout cas. 

Alors donc, est-ce que j’ai atteint le « Nirvana » de la simplicité? Certainement pas. Mais  c’est un pas dans la bonne direction en tout cas. Je vous partage donc mes petites astuces. Peut-être que certaines vous parleront.

pink

Une routine santé matinale ultra simple

J’ai tellement voulu être la parfaite yogini que je m’en demandais des tonnes tous les matins (sans compter mes explorations quotidiennes et mon enseignement). Bref, j’ai rapidement compris que pour que la routine subsiste, elle doit être simple – ma simplicité à moi. J’opte donc pour une eau citronnée, un 30 minutes de yoga-méditation + smoothie.

Pour certaines, vous trouverez peut-être le 30 minutes long ou trop court. Je comprends que nous n’avons pas tous la même réalité. C’est mon « express » à moi. Ce qui importe c’est que la routine soit installée et qu’elle fasse son effet.

Ouste la grosse affaire: allô les trucs simples en #slow

PAS BESOIN de grands événements mondains, d’être dans ce fameux resto dont tout le monde parle ou d’être toujours en train de dépenser pour vivre l’affaire. Vous remarquerez que plus vous êtes dans l’appréciation des petites choses plus c’est formidable: les gestes deviennent des rituels et on intercepte le bonheur plus aisément.

Au passage, ça ne vous empêche pas d’en vouloir des moments flaflas, mais tout est plus simple quand le « tout petit » nous emplit de bonheur (cliché peut-être, mais bien vrai). J’vous juuuuure.

Un chez soi qui respire : ciao au trop-plein de choses

Les 15 laits corporels qui traînent dans l’armoire, pourquoi? Et que dire de ces 85 verres qui jonchent mes armoires ? J’ai un brin le don de l’exagération, mais vous comprenez.

For real, depuis 6 mois, je crois avoir sorti plus de 20 sacs de trucs à donner à des oeuvres de charité. Ce trop-plein qui autrefois me réconfortait (ce lien à la complexité qui était ce que je connaissais) n’est plus ce rapport à la vie que j’entretiens. J’ai débarrassé pour simplifier mon quotidien, simplifier mon regard sur les choses.

Notre maison, c’est bien souvent le reflet de notre regard sur le monde, sur notre vie, voire notre monde intérieur. Adieu l’angoisse quand il y a de la place – pour soi et la circulation du CHI (toi qui aimes le Feng Shui comme moi).

Une garde-robe de vêtements qui nous ressemble et que l’on porte

J’ai été une shopaholic. Mes achats relevaient davantage de l’insécurité et de la pulsion.  Mes choix étaient spontanés et irréfléchis. Je magasinais pour ressentir quelque chose. Et puis j’entrais chez moi, déposais mon nouveau petit trésor dans l’amoncellement de vêtements (notez: ma garde-robe) et la vie continuait.

Et puis je ne voyais rien (j’ai dit amoncellement, vous vous rappelez), j’achetais de nouveau…je regardais un blogue mode et me comparais, retournais au magasin. CERCLE INFERNAL !

Je me suis relativement détachée du shopping depuis les 3 dernières années, mais dernièrement ça été la fin du cycle: j’ai sorti des tonnes de vêtements à en inquiéter ma mère dernièrement au téléphone: « Julie est-ce qu’il va t’en rester? ».  J’en avais assez de garder des morceaux pour des raisons obscures, dans l’illusion de l’abondance. Je me suis limitée à des pièces phares souvenirs (les robes vintages de ma maman et de ma grand-maman, mes robes d’événements, les trucs beaux forever) et ce que je porte – maintenant !

Ne vous méprenez pas, j’aime les vêtements, mais dorénavant j’analyse davantage ce que je désire porter, je fais des choix davantage intemporels, j’ai une pensée écolo, responsable, j’encourage les chaînes canadiennes (marché local) et surtout les amies designers qui travaillent si forts. D’ailleurs une belle pièce d’un(e) designer, ça c’est un précieux trésor.

Un horaire simple et intelligent 

Je jongle avec un horaire que j’adore, je suis entrepreneure. C’est donc en quelque sorte une surprise chaque semaine. Mais attention, il est super important pour la simplifier (que l’on soit entrepreneure, maman à la maison, employée…tout ceci à la fois ha!) d’avoir un horaire qui est bien organisé. Un canevas de base pour simplifier nos activités récurrentes, mais aussi pour laisse de la place à ces nouveaux projets, rendez-vous et j’en passe qui viennent nous faire des coucous. Si notre horaire, notre rapport au travail, à nos activités est clair, on sera plus enclin à répondre: OUI ou NOOOOON j’ai pas le temps, mais merci quand même.

Et attention, j’ai longtemps cru qu’avoir un horaire voulait dire remplir toutes les cases horaires. Eh bien non, pour simplifier sa vie il faut des espaces vacants dans son horaire. Et même si on a de la place et qu’une opportunité vient à nous, pas OBLIGÉ de dire oui. Oui, vous avez droit de relaxer tranquille avec le chéri et la marmaille à la maison un dimanche.

Voilà ! Si à compter de maintenant, vous décidiez de vivre avec la simplicité au coeur de votre pratique de vie?

D’autres conseils et/ou astuces à partager? Ça me fait toujours plaisir de vous lire…et de discuter avec vous.

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Sécurité : nouvelle maison
04-10-2018
Confort automnal
09-06-2016
Les jolies facades ♡
09-05-2016
Déco et marmaille
05-24-2016
Nouvelle routine
04-13-2016
5 essentiels pour se préparer à la Saint-Valentin
02-03-2016
Noël s’expose…chez soi !
12-08-2015
Vivre dans les arbres: mon expérience Kabania
07-28-2015
Déco maison : un fanion à la fois
07-28-2015

11 Comments

Sonia Plouffe
Reply 1 avril 2015

Merci de me confirmer que je suis sur la bonne voie... :) Simplifier ma vie (et mes pensées, effectivement!) m'a permis de calmer beaucoup mon anxiété et mes sautes d'humeur!

Merci!

Julie Thério
Reply 1 avril 2015

Effectivement c'est le nec-plus-ultra *comme on dit* niveau anxiété ! Merci de ton partage et on continue sur cette belle voie hihi.

Tania
Reply 1 avril 2015

Merci pour ce partage! Ici aussi, les bonnes œuvres ont pu hériter de tout ce qui était de trop. Ça fait tellement du bien simplifier ainsi son quotidien.

    Julie Thério
    Reply 6 avril 2015

    Oh oui ! :)

Marilyne
Reply 1 avril 2015

très intéressant. Ça me pousse à pousuivre sur la voie que je suis présentement. J'ai en effet un 10e de bouteille de crème que je tente de terminer pour aller vers une version plus en harmonie avec la nature et sain pour mon corps!

    Julie Thério
    Reply 6 avril 2015

    Effectivement. Et il faut y aller par étape. Pas besoin de "jeter", on les terminent tranquillement sans tomber dans le patturn de racheter. Tout ceci est un processus. Et c'est ça la beauté de la chose.

    Bonne chance dans la suite et merci du partage ! :)

Emilie - #MyHappyYoga
Reply 7 avril 2015

J'adore ton article Julie! Tout simplement! Il faut que je traverse l'Atlantique pour te découvrir, mais c'est une bonne chose! Je vois que l'on a à peu près la même routine du matin, ça fait plaisir! :)

Super intéressant cette histoire sur la création d'espace. Tellement vrai! Je ne le fais pas encore assez, comme si j'avais besoin d'être sans cesse occupée, toujours "remplie" d'activités. Mais j'ai bien conscience que ce n'est pas salutaire, alors je bosse dessus.
Merci vraiment pour cet article. Maintenant que je te suis sur fb et twitter, je vais pouvoir continuer à te lire avec beaucoup de plaisir!

    Julie Thério
    Reply 8 avril 2015

    Coucou Émilie,

    Merci vraiment de ton partage et de tes bons mots, ça fait tellement plaisir à lire ! :) Ah, tu es la bienvenue au Québec, tu me feras signe si tu viens y faire un tour en tout cas.

    Être active, c'est top ! Cela dit, oui, il faut aussi se laisser de l'espace pour mieux profiter et apprécier ces moments - disons-le - plus actifs.

    Tiens-moi au courant de l'"avancement" de cet espace qui se crée dans ta vie.

    À bientôt, :)

    Julie Thério
    Reply 8 avril 2015

    Au passage, très cool ton blogue : )

Mayline Terrettaz
Reply 12 septembre 2017

Existe-t-il chose plus satisfaisante que de sentir nos semblables exactement à la même place que la nôtre. Merci pour cet article qui rassure les insécurités, qui consolide les envies de simplicité, et tiens, pourquoi pas...d'Amour de soi.

    Julie Thério
    Reply 17 septembre 2017

    Merci Maryline de ces bons mots ! Continuons, tous ensemble, ce beau processus. :)

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.