Par 

Trouver sa voie en entrepreneuriat


Ça fait déjà quelques années que je suis à mon compte. En fait, les changements sont arrivés extrêmement vite : séparation, déménagement (il le fallait), perte d’emploi, le tout suivi par trouver des contrats trop cool, fonder ce blogue, développer ma passion du yoga en boulot, créer la plateforme LIME et rencontrer le chéri de mon cœur. Ah oui ! Et s’organiser le top du top voyage – le Japon, tout bientôt. Je vous en parlerai d’ailleurs soon soon sur le blogue.

Si on m’avait dit que je serais à cet endroit il y a quelques années, je ne l’aurais pas cru. Mais j’aurais adoré, en fait. Je suis à une belle place. Je travaille fort sur mes réalisations et sur mon bonheur. Y’a rien de magique, croyez-moi, mais c’est formidable de voir le chemin accompli.

Je suis en fait à un endroit qui me ressemble et je savoure chaque instant. J’essaie de trouver cette médiane entre l’appréciation de ce que j’ai, tout en prônant le non-attachement. C’est super important. Y’a rien de permanent.

Revenons à l’objectif de mon article, trouver son créneau.

En effet, j’ai compris que trouver son « créneau » n’avait rien de facile, par exemple. Parce que oui, j’ai testé tout plein de trucs pour comprendre quelle était ma place, tout particulièrement dans le monde du travail et de l’entrepreneuriat. Si je reste une slasheuse invétérée, il est néanmoins important de comprendre quelle est notre essence, celle qui nous ressemble intrinsèquement, et comment mettre tout ça en place. Même si certains éléments peuvent sembler complètement en contradiction, ils existent et peuvent créer une recette fabuleuse, la nôtre.

Créez des ponts entre des éléments « incongrus »

Quand j’ai commencé en yoga, j’avais une image de ce à quoi ma vie et ma façon de travailler devaient ressembler. Je devais nécessairement dire non à une partie de moi, une portion plus « artsy », pour entrer dans une image plus léchée. Quelque chose de moins raw, de plus doux. Je sais, ça semble un peu cliché, mais j’avais cette idée et j’avais aussi cette ambition de « ressembler à tout cela » pour atteindre le bien-être, autant dans ma vie que dans ma carrière.

Seventeendoors

Ma formation en Danga, ralliant l’aspect Yoga et Danse plus créative, m’amenait pourtant toujours à voir que j’avais ce côté vraiment artistique, créatif et loin du « standard » de la yogini que je m’étais fait. Ce qui me portait donc à diviser ma vie et mon travail : parfois, j’étais plus « yogini » selon ma vision, prof de Danga à d’autres moments, blogueuse mode de vie (toujours avec cette idée de l’image du blogue lifestyle standard) et créatrice de contenus pour des marques. Pas besoin de vous dire que de compartimenter des segments de moi et de mon travail, ça devenait franchement complexe et surtout, ça engendrait perte d’énergie et, je dois le dire, frustration.

Le déclencheur

C’est en discutant avec ma professeure de Yoga Danga, Mylène, un vendredi soir après un excellent cours, que j’ai compris que ce que je semblais considérer comme étant des contradictions, était en fait des forces et que je devais capitaliser là-dessus. C’est bête et tout simple, mais je n’arrivais pas à me donner le droit à cette pluralité dans l’unification.

Plutôt que de fragmenter mes forces, je me devais de les rallier totalement et complètement. À mon projet Bohos, maintenant Studio Bohos : un studio de création de contenus, un blogue et des événements créatifs. Le tout enrobé d’un lifestyle sain, d’art et d’activisme. L’essence de ce qui me compose, finalement, et qui se répercute dans mon travail.

Je vous jure, ça fait tellement du bien de connecter tous ces fragments. Je me sens respirer, et plus calme. C’est étonnant !

La suite…

Évidemment, cette unification implique nécessairement des changements avec le blogue : un nouveau logo en cours, un blogue revu et corrigé, et j’en passe. C’est drôle, mais je suis en train de faire la même chose avec LIME, ce qui impliquera des changements au site, mais aussi à l’offre de services, à la production d’articles promotionnels sur la Rive-Sud (les bureaux de Lime sont à Brossard) pour nos futurs événements spéciaux auxquels nous participerons. On travaille très fort sur le calendrier et le conceptuel.

Mais tout ceci va se construire une étape à la fois. Je ne désire pas tout arrêter et tout préparer pour ensuite tout lancer. Je vote pour : « petit train va loin », avec une approche un peu plus élastique et sans pression, même si nécessairement, on s’en met toujours un peu, vous savez, quand on est entrepreneure et passionnée ! Mais une respiration à la fois, c’est l’idéal. Ça nous permet de rester connectée aux vraies choses.

Votre voie

S’il y a une chose que je donnerais comme conseil à ceux qui se cherchent en pensant se partir en affaires ou à ceux qui le sont déjà et qui se sentent à côté de leurs baskets, ce n’est certainement pas de se donner la pression de trouver d’emblée sa voie. C’est un processus qui demande temps et introspection.

C’est une suite d’expériences, de beaux moments comme de moins bons, qui me permettent aujourd’hui de ressentir que j’ai trouvé le filon. Et encore, ce filon, il est connecté à l’ici et maintenant. Rien n’est permanent, comme je le disais en introduction. J’évoluerai et trouverai probablement d’autres éléments et idées qui me passionneront éventuellement.

Mais une chose est certaine, il ne faut définitivement pas avoir peur d’être soi et de sortir de l’image pour entrer complètement dans ce qui nous compose. C’est ainsi que nous trouvons un modèle d’affaires, une façon d’entrevoir notre projet avec authenticité.

Au fait, vous avez des questions relatives à vous « lancer en affaires » et à vous connecter à soi, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire.

Toujours un plaisir que de jaser avec vous !

Source de l’image à la une

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.