Par 

Savourer les premières récoltes du printemps québécois


Depuis quelques jours, les premières récoltes ont fait leur apparition sur les étales des marchés. L’arrivée des têtes de violon marque, pour moi, le début de l’année agroalimentaire, ainsi que le début d’une longue série d’arrivages saisonniers dont j’essaie de profiter autant que possible pour encourager les agriculteurs d’ici, pour minimiser l’empreinte écologique de mon alimentation sur l’environnement et surtout, surtout, parce que les fruits et légumes sont à leur meilleur lorsqu’ils sont en saison !

Laucolo

Illustration: Laucolo

Si vous cherchez à favoriser les fruits et légumes saisonniers cet été, abonnez-vous à un panier de fermier pendant qu’il est encore temps !

Alors, quels sont les premiers arrivages saisonniers au Québec ? Évidemment, la date d’arrivée varie selon où vous vous situez. Par exemple, les fraises apparaitront d’ici quelques jours (oui, oui) dans le sud du Québec, en Montérégie, mais cela prendra encore plusieurs semaines avant que les quantités produites suffisent à « envahir » les étales des marchés et des épiceries. D’ailleurs, l’Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec organise un concours pour nous faire deviner la date d’arrivée de la première fraise !

Disponibilité des premières récoltes

  • Têtes de violon : fin avril à mi-mai
  • Asperges : mi-mai à mi-juin
  • Ail des bois : Attention ! L’ail des bois est une espèce considérée comme vulnérable au Québec et ainsi, sa vente est interdite. Il ressemble au muguet et son bulbe, qui s’apparente à une petite gousse, a le goût de l’ail. Par contre, à l’extérieur des milieux protégés, sa cueillette est permise et limitée à 50 bulbes par personne.
  • Ciboulette : à partir de mi-mai (même avant si votre jardin et la température le permettent !)
  • Rhubarbe : fin mai à fin juin (ou même juillet parfois)
  • Épinards : à partir de fin mai, début juin
  • Radis : à partir de fin mai, début juin
  • Fraises : début juin à octobre

Enfin, d’autres verdures et pousses printanières sont disponibles auprès de cueilleurs. Personnellement, j’en découvre chaque année : érythrone, tilleul, claytonie ou uvulaire. Si vous passez au Marché Jean-Talon, allez voir les spécialistes au kiosque de Jardins Sauvages pour découvrir de nouveaux produits et leur poser toutes vos questions.

Bonnes récoltes printanières !

À propos de moi

Toute petite, elle rêvait d’un grand jardin et de voyages. Après des études en développement international, c’est à Montréal qu’elle a choisi de travailler en agriculture urbaine d’abord et en développement des affaires ensuite. Depuis, sa fascination pour les aliments, leurs couleurs, leur texture et l’agriculture passe au travers de l’illustration et des techniques mixtes. En colorant des sujets agroalimentaires, Laurence est devenue Laucolo, une plateforme pour partager des illustrations et des contenus visant à comprendre, à améliorer et à apprécier le système agroalimentaire dont nous faisons partie.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.