Par 

5 légumes printaniers à adopter


Enfin, il est là ! Les cardinaux nous annoncent, par leurs chants mélodieux, l’arrivée tant attendue du printemps. Les crocus sont en fleur, les journées s’allongent lentement et, surtout, le soleil nous fait grâce de ses rayons. Qui dit printemps dit premiers légumes de saison à intégrer dare-dare dans nos assiettes pour leurs bienfaits !

L’asperge :

Bien que nous trouvions essentiellement l’asperge verte, les variétés blanches et violettes existent aussi. Elle a des propriétés antioxydantes qui aident à réduire les dommages causés par les radicaux libres. Source de vitamines et d’oligoéléments, elle est ainsi riche en vitamines B9, en vitamines K (nécessaires à la coagulation du sang, donc attention si vous prenez des anticoagulants), en cuivre et en fer. C’est dans la tête que vous trouverez également le plus de minéraux (surtout dans les vertes et les blanches).

Préparation: Fraîches, les vertes et les violettes n’ont pas besoin d’être pelées. Il faut néanmoins enlever la peau des blanches, plus filandreuses. On retire généralement la partie la plus rigide.

Ensuite, pour la cuisson, vous pouvez la faire bouillir, griller au barbecue ou à la poêle. Ne pas trop la faire bouillir au risque de perdre une bonne partie de ses bienfaits (entre trois à cinq minutes selon le diamètre).

Petit conseil, consommez-les rapidement, car plus vous les gardez longtemps et plus elles risquent de devenir fibreuses.

Idée recette: Asperges grillées au sésame et au miel 

L’endive :

Elle fait partie de la grande famille des astéracées, comme la laitue, et au genre Cichorium, qui comprend plusieurs variétés comme la chicorée, la trévise, la scarole. L’endive est pauvre en calorie (crue, à peine 8 pour 45 g). Comme l’asperge, elle est riche en antioxydants. Excellente source de vitamines A, B9, B5, C et K, ainsi que cuivre et manganèse, sans oublier, entre autres, un peu de potassium, de magnésium, de fer et de zinc.

Encore une fois, les personnes sous anticoagulants doivent en limiter la consommation, due à la présence de la vitamine K.

Préparation: Ne les laver qu’au moment où vous les préparez. Elles se consomment aussi bien crues (en salade, pour remplacer les chips ou les carottes dans une trempette, ou bien cuites).

Idée recette: Endives braisées à l’érable

L’artichaut :

Un de mes préférés. Lentement, il s’effeuille pour nous offrir son cœur délicieux.

Il est riche en fibres (bon pour le transit), antioxydants et vitamines B9, K, manganèse, magnésium, et cuivre et fer. Il contient également de l’inuline, un sucre non digestible et qualifié de prébiotique (permettant de rééquilibrer la flore intestinale, entre autres). Pour faire court, il favorise l’apparition de bonnes bactéries qui facilitent la synthèse ou l’absorption de plusieurs nutriments bons pour l’organisme. À déguster nature et sans fioritures ! Sa consommation est bénéfique contre l’hypercholestérolémie.

Préparation: Le faire cuire dans l’eau bouillante, à la vapeur ou avec un autocuiseur. Le temps de cuisson varie avec la taille. N’oubliez pas, après l’avoir effeuillé et avoir mangé l’intérieur des feuilles, de retirer le foin avant de consommer le cœur, le meilleur !

Recette: Fonds d’artichauts gratinés

Épinards :

Comme ses comparses, ils sont riches en antioxydants. Ils contiennent également de la chlorophylle (d’où ses jolies feuilles vertes). Encore une fois, une grande quantité de vitamines A, K, B9, B1, B2, B6, de fer, de magnésium, et de cuivre.

Préparation: Plus nutritifs cuits que crus, attention de juste les blanchir (pas plus d’une à deux minutes dans l’eau bouillante, puis les passer sous l’eau froide pour qu’ils gardent leur jolie couleur verte).

Ne pas conserver plus de quelques jours au réfrigérateur.

Les préférer bios, car ils ont tendance à absorber énormément les pesticides.

Recette: Tarte salée aux épinards

La carotte :

La belle aux multiples couleurs est riche en antioxydants. Elle contient aussi, entre autres, des bêta-carotènes qui permettent de lutter contre les radicaux libres. D’ailleurs, la carotte marron en contient deux fois plus. Elle est riche en vitamines A, B6, K et en fibres. Attention : la carotte orange est riche en glucides !

Préparation: Aussi bien cuite que crue, à l’apéritif dans une trempette, dans la boîte à lunch… La carotte, ça me botte !

Si vous les prenez avec les fanes, assurez-vous que ces dernières soient bien vertes, un synonyme de carottes fraîchement cueillies.

Recette: Bouchées de gâteaux aux carottes

Thisivyhouse

Référence de l’image à la une

À propos de moi

Parce que la vie est un voyage, une aventure ; que l’on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait ; et surtout parce qu’elle n’est pas une question de « pourquoi », mais de « pourquoi pas », c’est en 2009 que Daphné quitte la France pour s’installer au Québec après y avoir passé un an en tant qu’étudiante à l’Université de Montréal en 2001. Curieuse, autodidacte, gourmande et surtout discrète, elle aime utiliser ses sens et savourer le temps qui lui est imparti en s’offrant la chance de pouvoir réaliser le maximum de ses rêves. Amoureuse de la bonne cuisine, des vieilles pierres, du bon vin et des livres, elle espère faire naître le goût des choses bonnes et simples qui nous entourent et qui bien souvent deviennent si familières que l’on ne prend plus la peine de les apprécier : la caresse du soleil sur votre peau, un morceau de chocolat fondant délicatement sous votre langue, la lecture d’un bon livre… Massothérapeute sur ses temps libres, son mantra : « On est tous l’artisan de son bien-être ». Elle évolue d’une passion à l’autre, en espérant rendre les gens heureux, désireux et curieux de pousser d’autres portes afin de découvrir ce qui se cache derrière.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.