Par 

Une pomme radieuse


Quand je vais cueillir des pommes, ça me remplit de joie et d’équanimité. C’est du bonbon pour mes yeux de voir qu’il y a tellement des gens qui prennent ça au sérieux et qui travaillent tous les jours dans les vergers parce que pour eux, ça fait du sens de cultiver et d’être en lien direct avec la terre. Ils font ce travail pour nous aussi.

Quand je cueille une pomme et que je la croque, je fais partie de cet entrelacement homme-terre-nature moi aussi et cette conscience me fait vibrer pleine de vie.

Par curiosité, combien de variétés de pommes du Québec connaissez-vous ?

Les plus répandues sont :
-McIntosh
-Spartan
Lobo

Les trois sont des vedettes dans les épiceries partout au Québec. Surtout la McIntosh. Imaginez-vous, il y a au moins 15 variétés de pommes ! Pour tous les goûts et préférences !

Notre dernière aventure d’autocueillette de pommes dans un verger près de la frontière américaine à Franklin nous a surpris avec le choix de pommes, la beauté du paysage et l’esprit paisible que cette place dégage. On a gouté trois variétés de pommes dont j’ignorais l’existence sur le sol québécois. Smoothee était la première à savourer. Déjà, le nom est trop cute. Le goût subtil et sucré, ça chatouille les papilles. La Honeycrisp est parfaitement décrite par son titre : vraiment croquante et au goût du miel prononcé. Et la dernière découverte, notre préférée : la Ambrosia, très juteuse et savoureuse. Un festin pour nos ventres et nos êtres !

Par contre, la pomme est l’un des fruits les plus riches en pesticides entre tous les légumes et fruits cultivés au Québec. C’est pourquoi il est recommandé de manger bio, une garantie que les fruits sont cultivés avec des pratiques supportant des processus naturels, plus sains pour la mère terre et pour nous.

Mes choix personnels pour sortir en famille ou avec des amis en octobre :

. Verger biologique Maniadakis 
. Verger bio d’Oka 
. Ferme Roka 

Manger frais ou dans une croustade, miam que c’est bon !


Voici une recette de croustade aux pommes végétalienne que j’ai testée après notre cueillette. C’était un succès surprenant !

Croustillant :
½ tasse de flocons d’avoine
½ tasse de farine tout usage
¼ tasse de graines de sésame moulues
jus d’un citron
2 c. à soupe de jus de pommes
2 c. à soupe d’eau
1/3 c. à thé de sel de mer
2 c. à soupe de sirop d’érable
– Mélanger tous les ingrédients dans un bol.

Garniture :
6-8 pommes moyennes, tranchées
¼ tasse de jus de pommes
½ c. à thé de cannelle
¼ de tasse de noix de Grenoble, cassées

– Préchauffer le four au 350oF.
– Mettre la moitié des pommes dans une casserole et mettre le jus de pommes avec la cannelle par-dessus.
– Parsemer la moitié des noix de Grenoble.
– Mettre la moitié de croustillant sur les pommes.
– Faire un deuxième étage de pommes avec des noix de Grenoble et couvrir avec le restant du croustillant.
– Faire cuire pendant 1 h

tarte

À propos de moi

Tatiana s’éprend de la santé et de la plénitude de ses manifestations à travers le corps et l’esprit, sur le niveau individuel et coopératif. Enseignante de Hatha Yoga et de Danga, et aussi apprentie en yoga restaurateur, elle est ravie de pouvoir offrir des pratiques fluides avec un souhait de découverte authentique. Après avoir vécu une transformation profonde par un changement vers une alimentation végétalienne basée sur des aliments entiers, elle partage ses découvertes avec enthousiasme.Pour ses aventures alimentaires et pour suivre son cheminement en yoga, rendez-vous sur son compte instagram !

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Zoom sur les légumes racines
10-13-2018
Trucs pour congeler les récoltes locales
06-18-2015
Notre dernier smoothie d’avril: le smoothie PAZE
04-24-2015
Frais élixir santé
08-07-2014

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.