Par 

Un esprit sain dans un corps libre


Regardez-vous dans le miroir. Que voyez-vous en premier ? Votre visage ou ses « imperfections » ? Votre mine fatiguée ou votre « naturel » ? Vos épaules trop larges ou le travail qu’elles ont accompli ? Vos poignées d’amour ou votre appétit pour la vie ? Je vous le demande, car en tant que femme vivant dans une société où l’image est primordiale, je suis consciente de la pression qu’exerce cette réflexion dans le miroir. Le « paraître » est devenu une valeur (si on peut le qualifier ainsi) plus importante que l’authenticité. Ce n’est pas le fond qui importe, mais plutôt la forme. Ce que vous m’offrez m’indiffère. Cependant, la manière dont vous me le présentez peut tout changer !

Le monde de la danse et du yoga n’y échappe pas. Trop souvent, lorsqu’il est question de ces deux disciplines, j’entends des commentaires relatifs à la perte de poids, à ce qui est « in » en ce moment. Trop souvent, je vois des photos sur Instagram ou Facebook qui mettent le corps en valeur plutôt que la nature de la pratique.

La plupart du temps, l’accent est mis sur les avantages physiques de la pratique, au sens esthétique du terme. Avec le design léché de la publicité, on veut vendre le rêve d’une image svelte et glamour. C’est normal ! C’est de la publicité, du marketing. Son rôle est de faire rêver. Malheureusement, cela abrutit parfois la prise de décision. Il devient difficile de trouver les bonnes raisons pour se mettre en action. Parce que la danse et le yoga sont beaucoup plus qu’une image reflétée.

S’accepter comme on est n’est pas facile. Pourtant, homme et femme, nous sommes plus qu’un corps. L’accent ne devrait pas être mis sur notre apparence, mais plutôt sur ce que nous dégageons, ce que nous partageons, ce que nous accomplissons. La valeur d’une personne ne s’arrête pas à son enveloppe charnelle. La pratique d’une discipline ne devrait pas être uniquement dans le but d’améliorer son physique. Bien sûr, ces activités aident à sculpter le corps, à garder la forme, mais leur essence est plus profonde. Il y a une quête de liberté et de plaisir.

danse-2

En danse, il est difficile de faire abstraction de l’image puisque les interprètes sont souvent confrontés à leur image dans le miroir ou au regard des spectateurs. La danse est un art de représentation. Qui dit art, dit esthétisme, recherche de beauté. Il y a aussi une longue tradition concernant le corps des danseurs, particulièrement dans le milieu du ballet classique. Cela dit, c’est aussi une façon de communiquer, de faire passer des émotions, des sensations. C’est aussi une façon expressive et extravertie de s’approprier son corps, comme il est, avec ses forces et ses faiblesses : développer une aisance dans le mouvement, reconnaître ses capacités physiques, trouver une liberté d’expression, donner du plaisir à son corps et à sa tête… C’est d’abord une pratique pour soi.

yoga-2

Il en est de même pour le yoga, mais par une approche, disons, plus introvertie. Le yoga est une pratique ancestrale visant l’unification du corps et de l’esprit. Elle n’existe pas à travers l’œil extérieur, mais plutôt à travers son propre regard sur soi. Le contrôle du corps, le travail de la respiration et l’ouverture d’esprit sont quelques-uns des éléments cultivés par cette pratique. On est loin de « tonifier les muscles » et « avoir le ventre plat ». Par défaut, le yoga vous mènera peut-être vers ces développements. Cependant, son but ultime est de vous amener au-delà de votre corps, de le transcender.

happy

L’activité physique permet de se sentir bien dans sa peau. Elle ne devrait pas viser nécessairement à la transformer. La beauté se trouve dans tellement d’aspects. Chaque imperfection, chaque différence font de nous la personne que nous sommes. Apprivoiser son corps demande beaucoup de temps, mais surtout de la douceur et de l’empathie envers soi. Rien n’est parfait et c’est aussi bien ainsi, car la perfection, c’est ennuyant.

Célébrez votre corps et surtout, bougez pour les bonnes raisons. La pratique n’en sera que plus agréable.

À propos de moi

La danse fait partie intégrante de la vie de Marie-Pier. Initiée très jeune, elle se dirige professionnellement vers l’enseignement de la danse et intègre, suite à sa formation en Danga, la pratique du yoga à sa pédagogie. La technique est primordiale pour elle, mais elle ne doit jamais être travaillée au détriment de la notion de plaisir. La créativité est au cœur de son travail. Elle désire aider les gens à se surpasser et à trouver leur propre façon de bouger. Marie-Pier adore écrire, c’est pourquoi elle collabore à la rédaction de billets pour Bohos.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Routine beauté : Annie Langlois
05-28-2017
Mes vidéos coups de coeur de Mylène Roy
10-03-2016
De la visite de l’Inde à Montréal
09-07-2016
Pourquoi augmenter votre consommation d’eau ?
09-07-2016
La commercialisation du yoga
08-12-2016
En mode Jeslow pour de VRAI !
04-18-2016
#Trouvetonéquilibre avec Pop Spirit !
02-05-2016
Le temps d’une rencontre avec Marikym Hervieux
12-06-2015
Le Studio Rebel, un endroit de distinction style « bohos »!
11-30-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.