Par 

Libérez votre esprit ; retenez l’essentiel !


Avec le printemps qui s’installe, l’heure est au grand ménage. Partout, on nous incite à faire le vide, à nous départir du trop-plein, des choses qui n’ont pas servi dans la dernière année. Épurez votre espace afin de permettre à l’énergie de circuler… et à vous, de mieux respirer.

Dans votre tête, il devrait se passer la même chose, et pas qu’une seule fois par année ! On néglige souvent cet aspect, puis vient le jour où ça déborde. La moindre information nous demande un effort surhumain pour être retenue. On oublie tout, et même, parfois, on s’oublie. N’attendez pas que ça arrive !

Passionnée des mots, c’est pourtant les chiffres que j’avais une facilité à retenir. Ma tête, c’était mon bottin téléphonique, entre autres choses. À l’époque où j’étais employée, c’était pratique. Numéros de téléphone et de télécopieur des clients (oui, oui, même les numéros de fax !), certaines adresses postales récurrentes, prix des matières premières, codes, dates anniversaires, je retenais tout. Puis un jour, même après plus de 10 ans dans la même boîte à revoir constamment les mêmes données, vint l’hésitation. Est-ce bien tel numéro pour ce client ? On le compose, vraiment plus sûr de rien. Nos doigts s’accrochent dans le clavier numérique… mauvais signe. Et on prie. ERREUR ! Zut ! C’était quoi alors ? Pour la première fois depuis longtemps, on ressort le dossier du client, à l’ordi ou sur papier, et on vérifie. Quelle perte de temps pour une employée super efficace ! Et c’est encore plus gênant quand c’est le code d’alarme qu’on oublie, que la sirène part et que la centrale appelle…

Voilà pourquoi libérer votre esprit pour ne retenir que l’essentiel est primordial. Les pense-bêtes, c’est pas si bête que ça ! 😉 Certains choisiront de faire des listes (épicerie, dates à retenir, choses à faire dans la journée, dans le mois, dans la saison, etc.). D’autres tiendront un journal dans lequel ils coucheront leurs pensées le soir, avant de se coucher, parfois même au réveil, histoire de commencer la journée du bon pied. Et puis, il y a ceux, comme moi, qui prennent des notes ici et là, plus souvent là qu’ici. Les post-its sont mes meilleurs amis ! Collés partout, parfois même sur mon écran, ils ne risquent pas de se perdre dans la masse de papiers et autres dossiers qui traînent sur mon bureau. Je crée aussi des documents à l’ordinateur, mais j’ai toujours eu un penchant pour le papier. Il me semble alors plus facile pour moi d’organiser mes pensées. On appelle ça faire le vide.

Méditeriez-vous la tête pleine d’idées ? C’est pratiquement impossible. Retenez l’essentiel et dès que l’information n’est plus utile, oubliez-la. Une trace écrite vous permettra d’y revenir si nécessaire. Mais libérez votre esprit ! Laissez-le s’ouvrir sur de nouveaux horizons, sur des souvenirs que vous chérirez. Voyagez léger ! 😉

À propos de moi

Caroline Barré est romancière, journaliste indépendante, réviseure, traductrice et photographe. Les Éditions Québec-Livres reprennent aujourd’hui son premier roman Assassine et sa série L’héritière de Salem, dont le 5e Tome, Les Mémoires d’Abigail, paraîtra à l’automne 2016. La conclusion de cette saga s’écrit à l’heure actuelle avec le 6e Tome : Doriane. Caroline rêvait d’écrire depuis son plus jeune âge. Outre sa soif de lire et son désir d’écrire, elle affectionne la généalogie et le jardinage. Son inspiration, elle la puise dans ses rêves, mais aussi dans les plantes dont elle ne pourrait se passer. Les mots qu’elle partage sont issus de son expérience de la vie, des réflexions tirées de ce que certains qualifient « d’enseignements », d’échanges et de lectures variés.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Yoga prénatal au parc
06-10-2014
Les pensées en yoga
11-09-2013
Une application pour être seule dans une ville bruyante
09-30-2013
Inspiration déco-méditation
09-23-2013

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.