Par 

Jardiner sur son balcon


Cette année, j’ai décidé de transformer mon balcon en un petit potager citadin. L’envie de faire pousser autre chose que les traditionnelles plantes aromatiques me taraudait depuis quelque temps. Alors, cette année, je me lance !

Je vais tenter l’expérience des légumes en pot. À moi tomates et cucurbitacées « faits maison » !

J’ai profité de la présence de l’École des métiers de l’horticulture de Montréal, aux journées horticoles ayant eu lieu au Jardin botanique, pour glaner quelques conseils rien que pour vous :

  • Les variétés de légumes

Tous les légumes ne sont pas faits pour pousser en pot. Certaines variétés sont plus aptes à ce type de plantation : radis, tomates, aubergines, concombres, haricots, pois, carottes…

Les légumes comme la courgette demandent un peu plus d’attention.

Pour les plantes dites « racines » (carottes, radis, betteraves…), cela nécessite juste un contenant plus profond. Il en va de même pour les légumes comme les concombres, les aubergines ou les courgettes qui ont de plus grandes racines. Un plant par pot. Quant à l’entretien, une petite séance de taille régulière et un arrosage suffisent.

S’il s’agit de plantes qui grimpent, pensez aux tuteurs. Sinon, privilégiez les variétés naines et trapues.

Quant aux plantes aromatiques, elles prennent peu de place (thym, ciboulette, persil…) et agrémentent joliment vos fenêtres.

Attention tout de même avec la menthe, qui est plutôt gourmande. Laissez madame dans son pot personnel.

N’oublions pas nos amis les fruits ! La fraise, star de nos étés, ou encore les arbustes nains comme les framboisiers, les groseilliers et les mûriers vivent très bien la culture en pot, à condition d’avoir une bonne exposition selon les variétés.

  • Plants ou semis

Entre semis et plants, ces derniers, certes un peu plus onéreux, ont l’avantage de faire gagner du temps. Si vous êtes plutôt semis, et avez la main verte, rien ne vous empêche de planter vos graines et de les repiquer par la suite.

http://espacepourlavie.ca/le-ba-ba-des-semis

  • Le bon terreau

Choisissez un terreau riche et drainant. Agrémentez-le d’un engrais (organique de préférence, étant donné que nos petites cultures sont vouées à la consommation).

  • Le contenant

Il existe une multitude de contenants aux formes diverses. De la jardinière en plastique au pot en terre cuite, il y en a pour tous les goûts. Choisissez-les assez profonds pour laisser une place suffisante aux racines, et déposez au fond des billes d’argile ou des pierres afin de drainer suffisamment et d’éviter que l’eau stagne. Personnellement, étant sur un balcon, j’ai opté pour des pots « sacs », plus légers. J’ai déniché des contenants répondants parfaitement à mes critères. Faits de textile recyclé et garnis de feutrine horticole laissant passer l’air et l’eau, ils résistent aux UV et au gel. En plus, ils sont fabriqués au Québec !

https://www.jardinensac.ca/

  • L’exposition

Privilégiez un ensoleillement optimal pour les légumes.

N’oubliez pas qu’en étant en pots, les plantes se déshydratent plus vite, donc par grosse chaleur, pensez à les arroser une à deux fois par jour. Après une forte pluie, videz les soucoupes pour éviter un surplus d’humidité susceptible de faire pourrir vos plants.

  • Astuces

Vous optez pour des plants ? Faites-les tremper quelques minutes avant de les retirer de leurs godets de plastique et de les planter. Songez à fertiliser régulièrement avec des engrais biologiques (ex : Pro-Mix, Acti-Sol, Acadie…).

Pour l’arrosage, préférez tôt le matin (surtout en été lorsqu’il fait chaud) et/ou le soir.

Coquilles d’œufs, peaux de bananes, marc de café… autant de produits faisant partie de notre quotidien que nous pouvons utiliser tour à tour comme répulsifs, anti-moisissures ou engrais naturels.

http://www.jesuisaujardin.ca/2014/04/quont-en-commun-les-oeufs-les-bananes.html

Maintenant, il n’y a plus qu’à contempler toutes ces petites pousses grandir.

À vous de jouer !

Car pour reprendre les paroles sages de Bouddha :

« Le plaisir se ramasse,

La joie se cueille,

Et le bonheur se cultive. »

À propos de moi

Parce que la vie est un voyage, une aventure ; que l’on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait ; et surtout parce qu’elle n’est pas une question de « pourquoi », mais de « pourquoi pas », c’est en 2009 que Daphné quitte la France pour s’installer au Québec après y avoir passé un an en tant qu’étudiante à l’Université de Montréal en 2001. Curieuse, autodidacte, gourmande et surtout discrète, elle aime utiliser ses sens et savourer le temps qui lui est imparti en s’offrant la chance de pouvoir réaliser le maximum de ses rêves. Amoureuse de la bonne cuisine, des vieilles pierres, du bon vin et des livres, elle espère faire naître le goût des choses bonnes et simples qui nous entourent et qui bien souvent deviennent si familières que l’on ne prend plus la peine de les apprécier : la caresse du soleil sur votre peau, un morceau de chocolat fondant délicatement sous votre langue, la lecture d’un bon livre… Massothérapeute sur ses temps libres, son mantra : « On est tous l’artisan de son bien-être ». Elle évolue d’une passion à l’autre, en espérant rendre les gens heureux, désireux et curieux de pousser d’autres portes afin de découvrir ce qui se cache derrière.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.