Par 

À la Jeanne


Depuis toujours, mon maquillage ressemble sincèrement à peu de chose. Je ne me suis jamais vraiment maquillé les yeux. Je n’ai aucun talent pour faire une ligne parfaite, du moins, pas en date d’aujourd’hui. Je peux mettre un peu de poudre, mais ça ne donne jamais rien de très beau. Je ne sais pas, est-ce la forme de mes yeux (ronde et grande) qui ne me permet pas de faire ce que je veux, les verres de contact, les lunettes ? Bref, toujours est-il que c’est la bouche qui se révèle quand je me maquille. Ça peut s’accompagner d’un cache-cernes ici, d’une poudre bronzante là, mais sans plus.

Le week-end, il n’est pas rare pour moi de porter crème visage (ou huile de coco ces temps-ci) et rouge à lèvres : point. Et pas n’importe lesquels : ceux de Maison Jacynthe, une ligne conçue en Italie aux ingrédients rassurants. On y trouve du beurre de karité, des pigments naturels et, même, du grain de café. Préférable à ce que j’ai trop longtemps porté, constitué d’ingrédients… pas très rassurants.

Plus jeune, c’est Gwen Stefani qui m’a inspiré cette bouche statement, affichant toujours une moue colorée. J’ai rapidement adoré ce style, tentant de choper, au passage, un peu de son swag. Je connaissais son répertoire par cœur. Une envie secrète de devenir une princesse du ska/hip hop ? L’époque…

Aujourd’hui, les rêves de chanteuse ont disparus (je chante sous la douche ou dans la voiture, et très, très fort), mais le rouge à lèvre est resté : trace d’une « adulescence » qui perdure. Plutôt qu’une tendance, le rouge est devenu un style : une signature, une extension de moi-même, en quelque sorte.

Et Jeanne dans tout ça ?

La semaine dernière, je m’amusais à écouter tout plein de vidéos YouTube. Je suis tombée sur une vidéo de Jeanne Damas, la it girl par excellence, avec sa frenchy touch. « Ze » parisienne hyper inspirée d’une certaine Jane Birkin. Bien de son temps avec sa petite touche nostalgique d’une France qui fait encore rêver, elle racontait qu’elle ne se maquillait pas, seulement du rouge sur ses lèvres, ou presque. À la différence de Gwen qui propose une bouche parfaite, une couleur punch et très vive, Jeanne mélange ses différents bâtons de rouge sur sa peau et applique la couleur obtenue sur ses lèvres à même ses doigts. Résultat : quelque chose de doux, de très naturel, tout en gardant une touche signature. C’est chouette, simple et créatif. Bon, elle disait utiliser le coton-tige, un fléau environnemental. J’ai donc laissé passer cette partie des instructions. Être stylée, oui, et responsable aussi !

Alors, oui, j’ai décidé de faire de même, de tenter la signature autrement en mélangeant mes deux bâtons (oui, je n’ai plus que deux bâtons maintenant) et de m’offrir quelque chose de plus texturé et qui, je vous le confirme, tient beaucoup mieux. Le plaisir dans les petites choses, quelque chose de résolument French.

Référence de l’image à la une

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.