Par 

À la découverte du Sud-Ouest


Parfois l’un des moyens les plus bénéfiques pour lâcher-prise, passe par le voyage. Partir, se ressourcer, se retrouver face à soi-même est nécessaire. Je profite de ce petit road-trip dans le sud-ouest pour prendre du recul, faire le point, redéfinir ma route, et me faire plaisir en redécouvrant la beauté dans ce qui m’entoure. Car pour reprendre son souffle, se laisser une chance de continuer à avancer, il faut savoir se faire plaisir, redevenir son meilleur ami, ce qui n’est pas toujours chose aisée de nos jours, dans une société et un environnement quotidien nous demandant perpétuellement d’être à notre meilleur. Seulement voilà, le masque finit toujours par craqueler. Le souffle nous manque. Il est alors temps de faire une pause. Ce que j’aime lorsque je voyage en France, ce sont les paysages, l’architecture, les accents. L’un des avantages de l’hexagone est qu’à chaque région, nait sous nos yeux un nouvel univers.

Tout varie au fil des kilomètres.

Une fois arrivée à Toulouse par avion, je loue une voiture pour continuer mon périple. Mon itinéraire change radicalement. J’ai envie de me laisser guider par mes « envies ». C’est décidé, « Be wild »!

Je roule, fenêtres ouvertes, la tresse au vent, écoutant de vieux tubes à la radio…

J’opte pour l’itinéraire « bis », afin d’éviter les voies rapides, et privilégier les petites routes en campagnes.

Les panneaux se succèdent. Soudain, un attire mon attention : Auch.

Auch

Je décide de me rendre dans cette très ancienne petite ville. On trouve au pied de la vieille ville, la statue de D’Artagnan, le célèbre mousquetaire tirant sa renommée du fameux roman, « Les trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas. Auch, capitale historique de Gascogne. Partout cette belle croix or sur fond rouge (ou dit de gueule en héraldique).

Je déambule, le long de ses ruelles, déjà on a quitté la Loire. Ici l’accent est chantant, « tonique », le langage devient musique, nous sommes en plein pays occitan. Les gens sont loquaces, ce qui accentue le côté convivial des lieux. Je m’enfonce dans la vieille ville en quête de D’Artagnan. Une de nos histoires favorites d’enfant, je crois que je l’ai souvent contée à mes sœurs. Je voulais la voir, me souvenir de ce temps révolu où de simples branches de bois faisaient office d’épées et où tous les rêves étaient permis. Une fois trouvée, je constate qu’elle n’a pas pris une ride. Petite photo souvenir, des images et des fous rires plein la tête émergent d’un lointain passé…

Petite pause au bord du Gers qui traverse la ville et je reprends la route.

Eugénie-les-bains

Direction Eugénie-les-bains, endroit charmant. Petite ville, dont les vertus de ses eaux, connues depuis les Romains, en ont fait sa renommée et d’après la rumeur, grandement appréciée par Montaigne!

Eugénie-les-bains 1

La commune fut définitivement créée en 1861 et baptisée en l’honneur de l’Impératrice Eugénie (femme de Napoléon III). Grâce aux multiples bienfaits de ses eaux de source naturelles, Eugénie-les-bains offre une gamme de soins pour de nombreuses pathologies : rhumatologie, affections des voies urinaires, digestives… Elle propose également des cures pour les enfants et adolescents soufrant d’obésité. Petit village champêtre, calme. Une seule petite avenue la traverse, et le centre thermal tient la plus grande partie du centre-ville. On y est tellement bien. Une fois arrivée, je m’offre une crème glacée artisanale à la pistache et prends une petite marche afin de profiter du parc entourant la station. Le soleil brille, quelques nuages flottent dans le ciel, on entend au loin, le murmure du petit ruisseau.

Instant délicieux de paix où tout semble simplement parfait.

Quelques parfums d’huiles essentielles s’échappent des bâtiments. Ici tout est fait pour le bien-être et la tranquillité. Les gens sourient. Une harmonie inonde les lieux.

Malheureusement le crépuscule approche, il me faut regagner ma prochaine escale. Destination Pau, la ville d’Henri IV.

Soleil couchant, je sillonne les petites routes de campagne, traversant des océans de champs de maïs ou de tournesols à perte de vue.

Arrivée à l’hôtel, valises posées, je m’élance Boulevard des Pyrénées, au pied du château pour admirer le soleil dire bonsoir, en se couchant sur la chaîne de montagnes des Pyrénées.

Pau, vue sur les Pyrénées

J’aime cette ville et particulièrement cette vue exceptionnelle. Chaque chose reprend l’ordre auquel elle appartient, l’ordre qui lui est dû. C’est appréciable de ne plus être dans le challenge perpétuel, courir tant, manger tant, travailler tant, gagner tant… et de prendre le temps de contempler un simple coucher de soleil. On oublie juste que le temps, c’est comme sa pâtisserie préférée, il se savoure, se déguste, car lui, il ne s’arrête pas pour vous contempler.

Je regagne mon hôtel sous un ciel étoilé, traversant tranquillement de vieilles petites ruelles grouillantes de vie aux abords du château qui vit naître le bon roi Henri ,quatrième du nom, dit le « Vert-galant » dû à son grand nombre de maitresses! J’en profite pour grignoter quelques spécialités locales au passage, avec un verre de vin, dans un petit bistrot nommé le Vintage Café.

À essayer, le pâté Basque!!!

L’avantage de cette région est la proximité de l’océan et de la montagne.

Saint-jean-de-luz 2

Le lendemain, je prends la direction de l’océan Atlantique et Saint-Jean-de-Luz pour profiter de la plage, de l’air marin, et aussi pour déguster une des spécialités de la région : le gâteau basque.

gâteau basque

Je m’abandonne de bon cœur sous un magnifique soleil, allongée sur la plage de sable chaud, écoutant les vagues s’échouer sur la plage.

Et je respire…

Moment d’extase : piquer une tête dans un Océan à parfaite température, nager au large et ressortir en ayant ce petit goût de sel sur les lèvres.

Et voilà, le soleil se couche. Je retourne à Pau pour ma dernière matinée avant le départ.

Pau 1

Bilan de ce voyage : prendre de la distance est nécessaire, apprendre à apprécier et savourer ces petites choses aussi simples que le soleil caressant votre peau, un paysage, un verre de vin… Aller à son rythme, prendre son temps, s’écouter et faire les choses pour soi… Toutes ces choses si logiques et pourtant que l’on oublie si facilement.

Alors, n’oubliez pas, vous êtes l’artisan de votre bien-être. À vous de jouer!

20150819_162602

Site officiel de l’Office de Tourisme de Grand Auch

Site officiel – Ville de Pau

Bienvenue sur le site officiel de Saint-Jean-de-Luz | Saint-Jean-de-Luz

Toutes les photos proviennent de la collection personnelle de Daphné.

À propos de moi

Parce que la vie est un voyage, une aventure ; que l’on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait ; et surtout parce qu’elle n’est pas une question de « pourquoi », mais de « pourquoi pas », c’est en 2009 que Daphné quitte la France pour s’installer au Québec après y avoir passé un an en tant qu’étudiante à l’Université de Montréal en 2001. Curieuse, autodidacte, gourmande et surtout discrète, elle aime utiliser ses sens et savourer le temps qui lui est imparti en s’offrant la chance de pouvoir réaliser le maximum de ses rêves. Amoureuse de la bonne cuisine, des vieilles pierres, du bon vin et des livres, elle espère faire naître le goût des choses bonnes et simples qui nous entourent et qui bien souvent deviennent si familières que l’on ne prend plus la peine de les apprécier : la caresse du soleil sur votre peau, un morceau de chocolat fondant délicatement sous votre langue, la lecture d’un bon livre… Massothérapeute sur ses temps libres, son mantra : « On est tous l’artisan de son bien-être ». Elle évolue d’une passion à l’autre, en espérant rendre les gens heureux, désireux et curieux de pousser d’autres portes afin de découvrir ce qui se cache derrière.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Des envies de vacances
07-02-2018
Voyager sans voyager
04-16-2018
Omotenashi
04-02-2018
Portrait d’une Bohos – Andy Dubois
10-25-2016
Voyagez, volez, sentez et vivez
09-16-2016
Douceur germanique
06-15-2016
Par monts et par vaux
11-20-2015
À la croisée des chemins
10-28-2015
En direct de la génération des choix multiples
10-27-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.