Par 

6 raisons d’aller à l’autocueillette


Cette semaine, j’ai eu le bonheur de me joindre à des blogueuses, à leurs enfants et à l’équipe des Fraîches du Québec pour aller inaugurer la saison de l’autocueillette de fraises à la Ferme Cormier, à l’Assomption. Une demi-journée de pur plaisir qui m’a donné l’envie d’y retourner le plus souvent possible cette saison !

photo 1

photo 2

Avez-vous remarqué que cette année, on retrouve des fraises dans les étals de nos marchés depuis déjà quelques semaines ? Une des raisons expliquant cette arrivée hâtive est justement le développement et l’utilisation de variétés dites « hâtives » qui produisent dès la fin mai et le début juin.

La meilleure façon de vous convaincre d’aller cueillir vos propres fraises (ou autres fruits et légumes) serait de vous faire goûter à celles que j’ai récoltées mercredi matin, mais mon copain et moi les avons déjà toutes mangées… Alors quelques raisons en remplacement :

  1. Rencontrer et encourager des agriculteurs

Aller cueillir ses fruits et légumes, c’est aussi aller à la rencontre des agriculteurs qui les cultivent. Lors de notre visite, Josiane Cormier nous a chaleureusement accueillis à la ferme de sa famille depuis huit générations. C’est elle qui assure la relève et elle se fait un plaisir d’expliquer l’histoire et le fonctionnement de son entreprise.

photo 3

photo 4

  1. S’amuser entre amis ou en famille

Ce fut un réel moment de bonheur que de s’agenouiller dans la paille avec quelques amis et leurs enfants pour remplir notre panier… et évidemment de savourer quelques fraises en cueillant. Les photos, captées lors de l’événement par Mélissa Clément et Caroline Dostie pour Baron, témoignent bien de ces moments de joie partagée.

  1. Savourer les meilleurs fruits du monde

Il n’y a rien de tel qu’un fruit ou un légume murit sur le plant. La texture, les saveurs sont maximisées et les nutriments aussi d’ailleurs. La variété de fraises cueillies lors de notre passage était la « Wendy ». Un vrai délice.

photo 5

photo 6

  1. Sortir de la ville

Pas besoin de conduire trop loin pour découvrir des fermes proposant l’autocueillette. Le site des Fraîches du Québec vous offre une carte incluant toutes les fermes offrant l’autocueillette de fraises et/ou de framboises, en indiquant également s’il s’agit de fermes certifiées biologiques. Peu importe où vous êtes au Québec, des fermes offrent l’autocueillette. Ça vaut le détour !

  1. Apprendre comment poussent nos fruits et légumes

Comment ça pousse une fraise ? L’autocueillette, c’est l’occasion d’observer les fraisiers et ses différentes parties. Pour cette journée à la ferme Cormier, j’ai dessiné un fraisier et identifié ses parties afin de les apprendre tout en le coloriant. Les enfants et les adultes ont eu bien du plaisir et si vous souhaitez votre propre copie, il est possible de la télécharger sur ma boutique Etsy.

photo 7 - crédit Mélissa Clément 2

Photo: Mélissa Clément

  1. Faire des réserves à prix avantageux

Aller à l’autocueillette, c’est l’occasion de se procurer une plus grande quantité de fruits et de légumes pour en faire des réserves et pour les cuisiner. En général, les prix sont avantageux par rapport aux marchés et aux épiceries. Profitez-en !

Alors, profiterez-vous des joies de l’autocueillette cette saison ?

À propos de moi

Toute petite, elle rêvait d’un grand jardin et de voyages. Après des études en développement international, c’est à Montréal qu’elle a choisi de travailler en agriculture urbaine d’abord et en développement des affaires ensuite. Depuis, sa fascination pour les aliments, leurs couleurs, leur texture et l’agriculture passe au travers de l’illustration et des techniques mixtes. En colorant des sujets agroalimentaires, Laurence est devenue Laucolo, une plateforme pour partager des illustrations et des contenus visant à comprendre, à améliorer et à apprécier le système agroalimentaire dont nous faisons partie.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.