Par 

Mini thought: danse, danse à la maison


Dernièrement, je regardais une vidéo de Meghan Currie, sur son compte Instagram, où elle parlait de sa pratique de danse le matin. Au-delà du yoga, ce qui lui avait toujours fait du bien (même avant de faire du yoga), c’était de danser. Elle avait donc jeté par-dessus bord le matelas de sa chambre et avait créé un espace pour bouger avec une playlist groovy. Yé ! You go girl.

Ayant arrêté l’enseignement de mon cours de Danga le mardi (n’ayez crainte, le Danga est loin d’être disparu de ma vie – ça prendra juste une autre forme), je me suis rendu compte, à la lecture de cette réflexion sous cette vidéo, que le fait de ne plus danser de façon spontanée, improvisée et disciplinée (oui !) chaque semaine (même si le Danga reste cadré comme pratique) me manquait énormément. En fait, j’ai réalisé que ces moments musicaux passant du trash au lyrique, de même que mon corps en mouvement étaient nécessaires à ma vitalité. Une véritable pratique : comme un jogging ou mon moment yoga.

Hier, j’ai renoué avec cet esprit en passant l’après-midi seule et en écoutant une playlist aussi iconoclaste que possible, tout en dansant et en faisant ce « fameux ménage de la semaine ». Les deux ensemble, c’est génial. Ayant eu une semaine un peu difficile (allô la migraine), ce fut le baume qu’il me fallait pour commencer mon week-end du bon pied. Le reste a donc suivi : j’étais inspirée pour créer un super souper gouteux. Je sentais que ce mouvement, que cette fluidité créative et sans barrières me permettait de renouer avec une partie de moi souvent mise de côté. J’ai même redécoré mon intérieur en bougeant quelques trucs. J’ai réénergisé autrement ma maison. Ce mouvement du corps, ces ondes musicales avaient généré quelque chose de puissant et de positif à l’intérieur de moi et dans MA perception de ce qui m’entoure.

Nul doute qu’en finissant ces lignes, en attendant la sœur qui débarque et le chum à l’école (le pauvre chou a des cours le samedi matin), je débuterai ma pratique de yoga avec une bonne playlist et quelques mouvements de danse libre. Je confirme : y a rien de mieux — pour moi, en tout cas.

Vous offrez-vous ces moments aussi parfois ?

Oh ! Et vous aimeriez en savoir plus sur le Danga ? N’hésitez pas à m’écrire !

Photo à la une: La compagnie Marie-Chouinard, Radio-Canada

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

1 Comments

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.