Par 

Marcher dans les ruelles vertes


Marcher pour se vider l’esprit, c’est mon truc quand ça tourbillonne trop là-dedans. Après avoir marché toutes les rues de mon quartier, voir toujours les mêmes maisons m’ennuyait un peu. J’ai donc décidé de sillonner les ruelles à la place.  J’ai été agréablement surprise. Ici, pas de psychologie sur la marche, je vous laisse mes meilleurs clichés des ruelles que j’ai parcourues.

IMG_4023
Quand les ruelles ont des dessins d’enfants, je trouve que ça met toujours plus de vie. Ici on peut lire «J’aime mon père, j’aime ma mère».

IMG_4005
Le dos d’une maison qui ressemble, selon moi, à l’atelier d’Andy Warhol. Quoi? On peut toujours rêver 🙂

IMG_3948
Entretenir sa cours c’est bien, mais laisser la nature prendre le dessus, c’est encore mieux. Vous pouvez voir à gauche l’arbre envahir l’escalier.

IMG_4720

2014-09-21 23.58.37

FullSizeRender
J’adore voir des maisons recouvertes de plantes grimpantes, tellement de fraîcheur.

11
Et ici, ma future chambre qui donnera sur une ruelle verte. Psssttttt, fort probable qu’on fasse des parties limonades et cafés glacés. 🙂

Je suis très curieuse de voir vos belles photos lors de vos prochaines marches dans les ruelles. Identifiez @bohosmtl dans vos photos !

À propos de moi

Marie-Anne aime les espaces vides, les photos Instagram et le café. Elle aime s’éparpiller, dessiner et faire naître de nouvelles idées. Son atelier est le repère de sa créativité. Elle est designer d’accessoires en cuir tanné végétal essentiels à la vie quotidienne. Elle a commencé comme aide-designer chez Betina Lou, une ligne de prêt-à-porter féminin située à Montréal. Elle a, par la suite, vécu quatre mois à New York, a travaillé pour la compagnie Rhié et est tombée en amour avec Williamsburg. À son retour, elle a lancé une ligne d’accessoires en cuir tanné végétal pour combiner son amour de la création et de la mode écoresponsable.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

De trop mignons tatouages et ses jolis backgrounds
04-02-2014
Dimanche matin au chaud
01-26-2014
Le projet What I Be: révéler les insécurités des gens dans de superbes clichés
01-10-2014

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.