Par 

Farniente 2017


La nouvelle année a sonné. Le retour au boulot est définitivement bien là en ce lundi de janvier.

Le sapin est-il défait ? Ou si vous préférez continuer à vous laisser bercer par cette idée de la « fête éternelle ».

C’est selon, n’est-ce pas ? Pour ma part, j’aime tellement les lumières dans un sapin que j’ai toujours de la difficulté à le défaire.

Malgré un déménagement et le temps des Fêtes où l’on aura (joyeusement, malgré quelques cernes) couru un peu partout, mon boyfriend et moi, dans nos lovely familles, j’ai tout de même eu un temps suffisant pour décrocher, pour m’installer dans mon nouveau cocon et prendre de la distance face à ce que je juge parfois si important et qui, au final, ne l’est pas tant. Être vraiment bonne !

Laisser au cerveau la chance de ne rien faire, s’offrir ce plaisir de passer une bonne journée emmitouflée dans sa doudou préférée à écouter quelques émissions en rafale, prendre le temps de lire et de méditer sur certaines phrases qui font du bien, ça, je vous jure, ça me permet d’apprécier ce qui me parle vraiment, ce qui me nourrit intrinsèquement. Une vraie pause sans clichés Instagram incroyables, sans activités au top, non, juste rien.

Farniente : de l’italien fareniente (« ne rien faire ») — Wikipédia

farniente

Je vous avoue que j’ai terminé 2016 un brin fatiguée et en manque d’inspiration. Mon envie d’écrire était à zéro, ce qui n’est pas le cas pendant que je vous écris ces quelques lignes. La création de cours, une passion pour moi, se perdait dans une sorte de fatigue. On finit par ne plus voir trop clair et ne plus apprécier l’essentiel : le moment présent. On en vient même parfois à douter. Quoique le doute soit nécessaire, celui de trop douter est mauvais signe – souvent lié à la fatigue et à la perte du bonheur d’être ici et maintenant. Tout se confond.

Pour 2017, je désire, malgré les défis de la vie, l’abondance d’opportunités et j’en passe qui se présenteront sur mon chemin, m’adonner au farniente, ne rien faire. RIEN ! Ne pas être au top, ne pas être rien, rien d’autre qu’ici et maintenant le plus souvent possible. Moins de rigidité, malgré l’importance que j’entretiens avec cette idée d’avoir un *tapas dans ma pratique de vie.

Parlons d’ailleurs de tapas en yoga, et de ce que je vous offrirai avec bonheur et amour pour 2017. Quelques classes, pas trop, juste assez, préparées avec amour et dans le plaisir, dans une variété qui me représente que trop bien : dans une piscine, sur une planche de bois ou dans un concept yoga-danse créatif et électrique, j’y serai.

Mardi :

9 h 30 à 10 h 45 Yinyang Yoga/Atma Yoga

18 h à 19 h 15 : Yoga Danga/Atma Yoga

Samedi :

8 h 45 à 9 h 40 Sup Yoga tous niveaux/Piscine Lévesque avec Pop Spirit

14 h à 15 h Unda Sup tous niveaux/Centre Kinesphère avec Pop Spirit

Sans compter les prochains ateliers et Karma Yoga que je désire organiser pour soutenir certaines causes qui me tiennent à cœur. À suivre !

Je vous souhaite donc, pour cette année 2017 pleine de promesses, de vous donner le droit de ne rien faire. C’est ainsi que vous gouterez avec ouverture, présence et acuité à cette chance que nous avons d’être ici et maintenant. Et dans ce relâchement musculaire et mental total, je vous invite à plus d’ouvertures sur les autres.

Qu’en pensez-vous ?


* Ce mot peut être entendu également comme observance régulière d’une sādhana, ensemble constituant une pratique spirituelle. — Wikipédia

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.