Par 

Développer sa pratique de yoga à la maison


Développer une routine de yoga chez moi m’a permis de gagner tranquillement en maturité dans ma pratique. J’ai directement été propulsée au cœur des intentions : qu’est-ce que je recherche en pratiquant ? Qu’est-ce que cela m’apporte ?

En retrait des distractions qui peuvent être engendrées par le contexte du cours collectif en studio, pratiquer chez soi est une façon de mieux s’observer, de raffiner notre qualité de présence en yoga et d’évoluer. Dans sa vie personnelle, c’est également une façon de se discipliner, de se donner la chance de vivre en équilibre afin d’économiser son énergie et de mieux gérer les aléas de sa vie et, enfin, de contribuer à la création d’un havre de paix chez soi. Quoi dire de plus pour vous motiver ? 🙂

Cela étant dit, petit retour à la réalité : notre espace personnel a aussi ses désavantages. Les distractions sont nombreuses en raison du partage de notre espace de vie avec d’autres êtres vivants (animaux inclus) engendrant bruit, sollicitation et exigences de nos proches, téléphone cellulaire, Netflix, etc.

Le yoga chez soi implique, au début, et étant donné le contexte de vie actuel, une certaine organisation :


1.Planifier

Identifier ses intentions :

Pourquoi ressentons-nous le besoin de faire du yoga ? Avons-nous des objectifs d’ordre physiques, psychoémotionnels, spirituels ? Se poser les bonnes questions est un point de départ et définir ses intentions, les écrire peut-être, est une manière de donner un sens à l’organisation de notre pratique et de se motiver.

Vous ne savez pas vraiment par quoi commencer ou comment vous bâtir une pratique ?

Visez l’équilibre : observez comment se manifestent dans votre corps le trio force/mobilité/flexibilité ou les différentes blessures ou tensions obtenues ou accumulées au cours de votre vie. Cela vous donnera une idée des zones de votre corps à renforcer, rendre mobiles ou flexibles. Le chemin vers notre paix intérieure implique une meilleure santé physique, un retour vers une plus grande aisance et liberté dans notre corps afin que cela se répercute positivement dans ce que nous dégageons.

Vous vous sentez perdu/perdue ou novice pour établir par vous-même les priorités et une routine qui vous conviendraient ? Osez le cours privé et les ateliers. Donnez-vous les moyens de vous équiper auprès de professionnels qui sauront vous orienter.

Les cours privés et les ateliers sont des espaces d’apprentissage privilégiés qui font vraiment la différence, et cela, peu importe votre niveau.

Un programme saisonnier :

Il est toujours intéressant de mettre en place un échéancier sur trois à quatre mois. Cela correspond aux différentes saisons de l’année ici, en Amérique du Nord. Faire notre planning en fonction des saisons nous permet de travailler en harmonie avec elles et facilite la mise en place d’une routine adaptée à nos besoins.

La transition hiver/printemps, par exemple, peut induire une certaine fatigue et lourdeur. Ainsi, il pourrait être intéressant d’inclure, d’une part, les postures d’équilibre pour renforcer/gainer le corps sans trop de stress et de fatigue musculaire, et augmenter sa concentration, puis, d’autre part, les flexions arrières et les torsions pour stimuler le système digestif et revitaliser l’organisme. Pour plus d’infos, consultez mon article : comprendre et vivre le printemps de sa vie.

Le temps de la pratique :

Lorsqu’on veut installer une routine, il est préférable de ne pas trop nous en mettre au départ, afin d’être encouragé et motivé par ce que nous avons accompli. Vous aurez tout le temps de vous rajouter des défis par la suite.

Déterminez le temps de votre pratique en commençant par moins d’une heure et assurez-vous d’inclure un temps de repos à la fin.


2.Faire de la place, aménager l’espace

Comme pour toute chose que l’on veut voir se matérialiser, la création d’un espace temps/lieu est nécessaire. Choisissez le moment de la journée le plus adéquat et réaliste pour vous. Soyez clair avec votre entourage : c’est votre moment et vous n’êtes pas disponible. Vous mettrez toutes les chances de votre côté à éteindre votre cellulaire et à profiter d’une maison complètement vide.

Au début, se concentrer et se discipliner implique un réel effort et le mental sera vite tenté par toute forme d’échappatoire.

S’amuser à aménager :

Prévoyez un tapis de yoga propre déjà déroulé et placé. Amusez-vous avec l’aménagement, mais gardez en tête que tout ce que vous choisissez d’y mettre (objets) doit vous supporter dans votre pratique. Vous pouvez, par exemple, écrire vos objectifs ou votre intention sur une feuille et la laisser près de votre tapis pour un conditionnement positif.

Choisissez éventuellement des supports comme des pierres ou huiles essentielles en fonction de vos besoins : concentration, dynamisme, engagement et force intérieure, calme et haut taux vibratoire, créativité, etc.

Le rituel :

Se créer un rituel, c’est finalement se créer une certaine routine avec une dimension profonde ou sacrée. Notre implication devient importante. On met en place le cadre dans lequel se déroulera notre pratique, on se donne le signal que les choses commencent, bref, on matérialise notre intention de départ. Tout cela permet de donner une valeur à notre pratique et nous invite à préserver son importance et à protéger son existence.

Un rituel d’ouverture pourrait consister à allumer une bougie, à lire son intention à haute voix, à réciter un mantra dont la signification serait en lien avec son intention. En guise de fermeture, chanter l’om, souffler la bougie, aérer sa pièce ou encore, faire résonner le son d’une cloche ou de tingshas (cymbales tibétaines) constituent des façons de maintenir notre espace de pratique rafraîchissant et vibrant sur le plan énergétique. En prendre soin, c’est l’aimer, et l’aimer nous invite à y revenir chaque fois.


3.Écrire vos difficultés

Gardez un journal à côté de votre tapis et inscrivez-y toutes les difficultés rencontrées dans la mise en place de votre routine. Incluez-y tout ce qui aura détourné votre attention.

Il y aura toujours une bonne raison de ne pas faire les choses. Les distractions sont présentes partout ! Faire du yoga, être en yoga, c’est nous responsabiliser, conscientiser nos actions, observer nos réactions, raffiner notre concentration et réajuster en permanence vers ce qui fait du sens pour nous. Souvenez-vous de ce qui vous a motivé, au départ, à inclure le yoga dans votre vie.

Bonne pratique !


Prochain événement d’Alexandra : Yoga flow & DJ live

À propos de moi

Une passion en amenant une autre, la danse a éveillé ma curiosité pour le yoga jusqu’à finalement me pousser à entreprendre un voyage au cœur même de la discipline. Et là… coup de foudre retentissant avec une philosophie, un état d’être subtil, poétique et d’une beauté incommensurable qui nous pousse, en tant qu’être conscient, à nous élever davantage, à mieux nous connaître pour finalement vivre en paix d’abord avec nous-mêmes, puis avec notre environnement. Originaire de l’île de la Réunion, je suis actuellement basée à Montréal où j’enseigne le hatha, le vinyasa et le yin yoga à différents studios que j’affectionne tout particulièrement pour la qualité et la sensibilité de leur équipe.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Routine beauté : Annie Langlois
05-28-2017
Un esprit sain dans un corps libre
10-30-2016
Mes vidéos coups de coeur de Mylène Roy
10-03-2016
De la visite de l’Inde à Montréal
09-07-2016
La commercialisation du yoga
08-12-2016
En mode Jeslow pour de VRAI !
04-18-2016
#Trouvetonéquilibre avec Pop Spirit !
02-05-2016
Le Studio Rebel, un endroit de distinction style « bohos »!
11-30-2015
L’illusion des déesses des temps modernes
10-21-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.