Par 

L’hypnothérapie


Envie de vous débarrasser de certaines manies ou phobies handicapant votre quotidien ? D’apprendre à gérer votre stress, de travailler sur la confiance en soi ou d’en finir avec des addictions ? Avez-vous déjà pensé à l’hypnose ?

Ce mois-ci, j’ai rencontré pour vous Caroline Lebon Le Roy, hypnothérapeute, qui nous parle de l’hypnose et de ses bienfaits.

Qu’est-ce que l’hypnose :

L’hypnose est une thérapie basée sur la parole : une suite de mots prononcés, des suggestions qui nous permettent de reprogrammer les perceptions faussées de notre inconscient. Son origine est très ancienne. On a retrouvé des traces, sur des tablettes sumériennes, de méthodes hypnotiques datant des IVe et IIIe siècles av. J.-C..

Mais c’est surtout au XIXe siècle que l’hypnose a connu son âge d’or avec des médecins comme Jean-Martin Charcot, neurologue, qui l’utilisait alors comme outil dans le traitement de l’hystérie et des névroses. Freud s’est inspiré des travaux de ses prédécesseurs et contemporains afin d’intégrer cette technique dans sa pratique de la psychanalyse.

Puis, au XXe siècle, elle est revenue sur le devant de la scène grâce, entre autres, au célèbre psychiatre Milton H. Erickson, qui a étudié l’hypnose et son utilisation en psychothérapie. L’hypnose moderne est issue de ses travaux. En découleront, par la suite, différentes techniques comme la PNL (programmation neurolinguistique), les thérapies brèves…

Ces dernières années, l’hypnose a vu sa popularité croître et faire son entrée dans les hôpitaux. Elle est notamment utilisée, lors de chirurgies, pour remplacer les anesthésies générales.

En quoi consiste l’hypnose :

L’hypnose, c’est amener l’état d’être au naturel du client à l’état désiré. C’est également un outil permettant, comme le disent les enfants de Caroline, « de nous débarrasser de nos pensées menottes ».

Pour cela, on utilise un état modifié de conscience, soit un état entre l’éveil et le sommeil. Nous y entrons souvent naturellement, sans nous en rendre compte, plusieurs fois par jour, par exemple, lorsque nous sommes dans la lune, ou concentrés sur une tâche.

L’esprit humain est formé de différentes strates. L’image donnée par Caroline est celle d’un iceberg : le conscient étant la partie immergée, et la partie submergée symbolisant l’inconscient. Elle est la plus massive.

L’inconscient est notre bibliothèque d’informations. Il regroupe, de façon plus ou moins bien rangée selon l’utilité que nous en avons, tout ce que nous avons vécu, de la vie in utero à aujourd’hui.

Dans l’inconscient se trouve le subconscient, sorte de bibliothécaire responsable des données enregistrées durant la journée. Il fait le lien entre inconscient et conscient. C’est aussi lui qui se manifeste dans nos rêves.

L’hypnose permet de travailler au niveau de notre subconscient. C’est, en quelque sorte, par le biais de ce bibliothécaire (le subconscient) que nous pourrons accéder aux données enregistrées afin de les reconfigurer.

Tout le monde est-il réceptif à l’hypnose ?

L’hypnose est un état modifié de conscience, entre le sommeil et l’éveil. Tout le monde peut atteindre cet état, mais à un degré plus ou moins rapide et profond. Cela dépend, entre autres, de notre capacité à lâcher prise, à être en confiance.

L’hypnothérapeute ne travaillera pas avec les personnes souffrant de maladies mentales, comme la schizophrénie, ou de trouble bipolaire.

Déroulement d’une séance :

La première séance est d’une durée d’une heure trente (1 h 30). Elle consiste, dans un premier temps, à récolter les informations nécessaires relatives au client (anamnèse) et à faire le point concernant ses besoins.

Dans un deuxième temps vient une première séance d’hypnose en tant que telle. Un suivi nécessite de quatre à six séances selon les thèmes traités. Celles-ci sont d’une durée d’une heure (1 h).

La démarche du thérapeute est d’amener son client à relaxer afin d’atteindre la détente mentale et de commencer à travailler avec lui sur son mieux-être. Pour cela, l’outil principal est sa voix.

Il y a notamment un travail personnel à faire chez soi. Il s’agit de réécouter, au quotidien, la séance enregistrée afin d’inscrire dans le temps les changements.

À savoir : nous ne perdons jamais le contrôle, car nous possédons un instinct naturel de protection qui nous empêche de faire des choses qui pourraient porter atteinte à notre sécurité. Automatiquement, le conscient reprendra les rênes. Le client n’est donc jamais forcé contre sa volonté.

Que peut traiter l’hypnose :

L’hypnose peut aider dans de nombreux domaines. Vous pouvez faire appel à l’hypnose pour travailler sur des problèmes d’addictions, de phobies, de sommeil, de stress. C’est aussi une thérapie de plus en plus prisée dans l’accompagnement des femmes enceintes avant l’accouchement. L’hypnose peut également être un outil utile pour travailler sur le deuil, la confiance, la dépression.

Comment choisir son thérapeute :

 

Se renseigner sur la formation faite par le thérapeute en amont. S’assurer qu’il soit diplômé d’une école reconnue. Ils doivent également donner des reçus.


Liens :

Caroline Lebon Le Roy / 514 553-3122 / [email protected]

www.seance-hypnose.ca

 

Entretien réalisé au café Le Moineau masqué912, rue Marie-Anne Est, Montréal

À propos de moi

Parce que la vie est un voyage, une aventure ; que l’on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait ; et surtout parce qu’elle n’est pas une question de « pourquoi », mais de « pourquoi pas », c’est en 2009 que Daphné quitte la France pour s’installer au Québec après y avoir passé un an en tant qu’étudiante à l’Université de Montréal en 2001. Curieuse, autodidacte, gourmande et surtout discrète, elle aime utiliser ses sens et savourer le temps qui lui est imparti en s’offrant la chance de pouvoir réaliser le maximum de ses rêves. Amoureuse de la bonne cuisine, des vieilles pierres, du bon vin et des livres, elle espère faire naître le goût des choses bonnes et simples qui nous entourent et qui bien souvent deviennent si familières que l’on ne prend plus la peine de les apprécier : la caresse du soleil sur votre peau, un morceau de chocolat fondant délicatement sous votre langue, la lecture d’un bon livre… Massothérapeute sur ses temps libres, son mantra : « On est tous l’artisan de son bien-être ». Elle évolue d’une passion à l’autre, en espérant rendre les gens heureux, désireux et curieux de pousser d’autres portes afin de découvrir ce qui se cache derrière.

1 Comments

Roxane Labonté
Reply 16 décembre 2018

Très bon article! Merci de ce partage!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.