Par 

Le Lomi-Lomi Nui


Pour vous, chers lecteurs et lectrices de Bohos, je me dévoue corps et âme. C’est aux mains expertes de Jeannine Vautrin, massothérapeute, que je me suis abandonnée afin de pouvoir vous présenter cette technique de massage qu’est le Lomi-Lomi Nui.

Le Lomi-Lomi Nui est un massage ancestral sacré d’origine prépolynésienne, pratiqué au début par les « kahunas » (maîtres spirituels) dans un esprit de purification et de régénération visant l’harmonie. Il est présent bien avant la colonisation de l’île d’Hawaï et la conversion des habitants au catholicisme. Ce massage, tout en bienveillance et en empathie, fut transmis de génération en génération par les shamans traditionnels.

Déroulement d’une séance :

 Soin visant à rééquilibrer le corps et l’esprit, le lomi-lomi part du principe que le corps est traversé par une énergie nommée « mana » qui serait perturbée par nos contrariétés, anxiétés, et autres maux du quotidien. Lors de la séance, le massothérapeute se met en harmonie avec le tout afin d’être à l’écoute du receveur. Massage utilisant essentiellement les mains et les avant-bras, afin de rester dans l’axe du péricarde (fine membrane formée de deux couches protégeant le cœur), il est très rythmé, rappelant ainsi le va-et-vient des vagues. Parfois doux et parfois puissant, il se veut englobant, rassurant, et d’une très grande fluidité. Mais ne vous fiez pas à son apparente douceur ! C’est un massage qui travaille en profondeur. Sont alternés pétrissages, malaxages et étirements.

C’est un massage qui s’effectue notamment avec une grande quantité d’huile. Jeannine utilise principalement l’huile de pépin de raisin, de noix de coco ou de carthame.

Le lomi-lomi est chargé de spiritualité. Lors d’un massage traditionnel, la séance commence et termine par des prières.

Les bienfaits :

Il permet de se recentrer en guidant le receveur vers un lâcher-prise tout en diminuant les tensions musculaires et en améliorant la circulation.

Durée :

60 ou 90 min. Pour une première fois, Jeannine Vautrin, massothérapeute, conseille un massage de 60 min.

Alors, en quête de nouveauté ou tout simplement pour vous faire du bien, n’hésitez pas à partir à la découverte de ce merveilleux soin.

Un merci tout particulier à Jeannine Vautrin, massothérapeute au Bota Bota spa, pour sa collaboration et pour m’avoir donné l’opportunité de vivre une magnifique expérience.


Liens :

Bota bota / psychologie.com

Référence de l’image à la une

À propos de moi

Parce que la vie est un voyage, une aventure ; que l’on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait ; et surtout parce qu’elle n’est pas une question de « pourquoi », mais de « pourquoi pas », c’est en 2009 que Daphné quitte la France pour s’installer au Québec après y avoir passé un an en tant qu’étudiante à l’Université de Montréal en 2001. Curieuse, autodidacte, gourmande et surtout discrète, elle aime utiliser ses sens et savourer le temps qui lui est imparti en s’offrant la chance de pouvoir réaliser le maximum de ses rêves. Amoureuse de la bonne cuisine, des vieilles pierres, du bon vin et des livres, elle espère faire naître le goût des choses bonnes et simples qui nous entourent et qui bien souvent deviennent si familières que l’on ne prend plus la peine de les apprécier : la caresse du soleil sur votre peau, un morceau de chocolat fondant délicatement sous votre langue, la lecture d’un bon livre… Massothérapeute sur ses temps libres, son mantra : « On est tous l’artisan de son bien-être ». Elle évolue d’une passion à l’autre, en espérant rendre les gens heureux, désireux et curieux de pousser d’autres portes afin de découvrir ce qui se cache derrière.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.