Par 

Dans les bras de Morphée


Nous avons un rapport particulier avec le sommeil. Si nous parlons beaucoup d’intégrer une saine alimentation à notre quotidien, de bouger plus et mieux, le lien qui nous unit au sommeil est un peu plus… complexe. En fait, il est souvent pris à la légère. Nous avons certes des chambres confortables dernier cri, des draps soyeux et des matelas duveteux qui épousent les formes de notre corps une fois confortablement installés, mais qu’en est-il du temps que nous y passons réellement? Est-il suffisant ?

Le cadre de la performance

Je vois très souvent passer sur le net des articles nous vantant les mérites de nous lever tôt. Exemple : ces entrepreneurs richissimes qui se lèvent à quatre heures du matin.

Sans compter l’adage que l’on connaît tous : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. On chronomètre donc notre temps de sommeil, on ne respecte pas nécessairement nos besoins vitaux et on se voit alors performer le matin venu.

Le point n’est pas ici de dire que l’idée de se lever tôt est un problème, mais de se lever sans avoir suffisamment dormi pour faire plus que ce que notre journée nous permet de faire, empiétant ainsi sur nos précieuses heures de sommeil. Ce n’est pas la meilleure solution pour un mode de vie équilibré.

Je m’explique.

L’importance du sommeil

Selon le Dr Pierre Mayer, les conséquences du manque de sommeil sont dramatiques. « Une étude réalisée à Chicago chez des jeunes hommes de 20 ans a montré que dormir quatre heures par nuit pendant six nuits consécutives entraînait des perturbations métaboliques semblables à celles causées par le diabète ».

Il faut savoir qu’au moment du sommeil, la plupart des organes et des cellules de notre corps sont au ralenti : la respiration, le cœur et le système nerveux. La pression artérielle et le tonus des muscles sont aussi réduits. Une période cruciale pour la régénération du corps.

Et le cerveau dans tout ça ? Selon le Dr Maiken Nedergaard, de l’Université de Rochester (New-Yok) : « La nature récupératrice du sommeil résulterait de l’élimination des déchets produits par l’activité neuronale qui s’accumulent pendant la période d’éveil ». Lorsque l’on dort, on ne fait rien de moins qu’un nettoyage cérébral. Et pour cela, ça prend le temps nécessaire.

S’écouter, à la maison comme au travail

Cette semaine, je jasais avec une collègue, où je travaille à mi-temps, qui me disait qu’elle était si fatiguée qu’elle s’endormirait à l’instant.  Je lui dis qu’il ne serait pas bête qu’elle se couche un petit 15-20 minutes pour reprendre ensuite ses activités dans l’aire de repos avec canapé confortable que nous avons. Mon idée semblait lui plaire, mais un blocage, celui de ne pas se l’offrir par peur ou par jugement prit le dessus (à noter que la salle de repos était fermée). Ne rien faire ? Se coucher au travail ? Pourtant, ces 15 minutes lui auraient permis de continuer à travailler avec énergie et vitalité par la suite. Le cerveau aurait eu ce dont il avait besoin, une recharge, rien de moins. Selon plusieurs spécialistes, la sieste accélère la mémoire et développe la créativité. Pourquoi donc s’en passer ?

Et ce n’est pas bête à faire aussi à la maison. La vaisselle peut attendre, c’est votre santé qui prime, non ? Au diable, la performance !

Les rituels pour mieux dormir

Je suis de celles qui ont longtemps mis leur sommeil de côté pour travailler, et c’est un travail constant que de me donner le temps de m’offrir du repos. C’est pourquoi je vous partage ici quelques astuces qui m’ont grandement aidée.

Un lit confortable

Votre chambre, c’est votre temple du sommeil : le plus épuré et doux que possible. Je fais toujours mon lit le matin, en semaine (quand le boyfriend n’y dort pas encore), pour un espace ZEN au possible une fois le dodo venu.

Une luminosité tamisée

Avant d’entrer dans votre lit, tamisez les lumières de votre maison, et celle de votre chambre aussi. Offrez-vous une ambiance invitante au sommeil.

Fermez les écrans

Télévision, téléphone, ordinateur : fermez tout ce qui peut activer votre cerveau une heure avant le dodo. C’est promis, vous verrez la différence.

Un rituel beauté

Se chouchouter, se masser, ça relaxe le corps et l’esprit : masque du visage, bain, application de crème hydratante. Un spa à la maison, pourquoi pas ?

Étirements yogiques dans le lit

Des postures toutes simples qui ont un impact sur la circulation sanguine et la relaxation des tissus. Cette vidéo, qui date de quelques années, mais qui est excellente, vous en propose trois. Merci, Patricia et Châtelaine !

Bon sommeil réparateur à tous ! N’hésitez pas à me partager vos astuces pour bien dormir.

luxelouubygemmalouise

Référence de l’image à la une

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.