Par 

Lettre ouverte à l’amour qui a choisi de me quitter


Quand l’amour m’abandonne, je suis tout sauf gracieuse. Les leçons du passé m’ont appris de ne jamais me battre pour quelqu’un qui choisit de me quitter volontairement. Alors, quand tu arrives chez moi à 23 h 30 par une nuit d’automne, me tirant de mon sommeil pendant que je serre contre moi l’ours en peluche que tu m’as donné pour dire : « Je mets fin à notre relation, toutes tes affaires sont en bas », tu ne devrais pas avoir l’air si surpris de m’entendre dire de quitter ma maison et de fermer la porte en sortant. Tu aurais dû savoir que de briser ma confiance ferait dresser d’un coup ma queue de scorpion, comme tu l’appelles.

When love leaves, I am anything but graceful. I have learnt from the past, to never fight for anyone that willfully choses to leave me. So when you arrive at my house at 11h30pm one Automne night, wake me from my sleep while I am hugging the teddy bear that you gave me, to say the words “ I am breaking-up with you and all your stuff is downstairs. “ You shouldn’t have looked so surprised when I told you to please get out of my house, and to close the door when you leave. You should have known that breaking my trust was going to bring my, as you called it, scorpion tail out in full swing. 

Je me suis surprise moi-même quand, le lendemain matin, j’ai conduit jusque chez toi, frappé à ta porte pour demander à ta mère si je pouvais entrer et te parler. Elle m’a regardée avec un mélange de confusion et de pitié, m’assurant que je serais toujours la bienvenue dans sa maison, ce qui a haussé d’un cran mon niveau de colère. Donc, quand je suis descendue dans ta chambre pour te réveiller, tout ce que j’avais en tête était de détruire ton âme complètement. Ma misérable langue, qui peut cracher du poison si facilement quand elle le souhaite, qui connaît les points faibles de chacun, au lieu de te dire toutes ces choses qui s’étaient envenimées toute la nuit, m’a trahie. Quelque chose de différent s’est produit. Je t’ai demandé de rester. Je t’ai demandé pourquoi. J’ai dit que nous pouvions régler les choses, qu’il y avait toujours un moyen. Tu m’as regardé dans les yeux et dit que ta décision était prise. C’était ça, la fin. Le scorpion a lancé son dard une dernière fois en disant des choses comme : « Je te déteste. Tu es exactement comme ton père, comme le crabe qui retourne dans sa coquille ». Partie en claquant la porte, j’ai quand même attendu une minute dans ma voiture, au cas où tu sortirais, mais tu ne l’as pas fait. C’était stupide de ma part.

It was a surprise to myself, when the next morning, I decided to drive over to your house and knock on the door to ask your mother if I could come in and talk to you. She looked at me with a mix of confusion and pity and told me that I would always be welcome in her home, which made me even angrier. So when I come down to your room and wake you up, all I had in mind was to completely destroy your soul. My wretched tung that can spit poison so easily when it wishes, that knows everyones weakest spots. Instead of telling you all the things that I had been festering over all night, something different happened. I asked you to stay. I asked you why. I said we could work things out someone, that there was always a way. You looked me dead in the eye and said that you had made up your mind. That was it. The end. The Scorpion lashed out one last time saying things like, I hate you and now you are exactly like your father while the Crab retreated back into his shell. It was silly after storming out but I waited one minute in my car in case you came running out but you didn’t.

Quand je tombe en amour avec quelqu’un, j’y mets tout mon cœur et mon âme. Donc, si tout me revient en plein visage, tu peux t’imaginer à quel point c’est terriblement bouleversant. De toutes les personnes, tu aurais dû savoir qu’il me faut des années pour faire confiance à quelqu’un complètement. Donc, après t’avoir laissé entrer dans ma vie, pour ensuite voir le tout jeté à ma porte dans des sacs d’épicerie une nuit, ces trois années d’amour et de confiance me prouvent qu’en fait, tu ne m’a jamais aimée. J’étais dans une telle fosse de désespoir quand nous nous sommes rencontrés qu’il m’a fallu des mois pour finalement accepter que tu n’allais pas me quitter. Mais au final, tu l’as fait.

When I fall in love with someone, I put my heart and soul into it. So if I get all of that thrown back into my face, you can imagine it is terribly upsetting. Out of all the people, you should have known that it takes me ages to trust someone completely. So after letting you into my life and getting it all dumped on my doorstep in grocery bags one night, all three years of love and trust, was proving to me that in fact, you never did love me. I was in such a pit of despair when we first met, that it took me months to finally accept that you were not going to leave me. But you did in the end.

Je t’aimais aveuglément, bien sûr. Je t’aimais sans restriction ni prudence. Je t’aimais énormément. Dans ma tête, je savais que tu pourrais être mieux. Je voulais que ça t’arrive. Je voulais t’aider à arriver là où tu devrais être. Je croyais en toi. Je t’aimais tellement profondément que j’aurais fait, et que j’ai fait, n’importe quoi sur Terre pour toi.

I loved you blindly of course. I loved you without restrictions, and without caution. I loved you wildly. In my head, I knew you could be better. I wanted to see that happen for you. I wanted to help you get to where you should be. I believed in you. I loved you so deeply, I would have, and did do, anything on Earth for you.

Désolée de ne pas être plus mature lors d’une rupture. Tu étais mon meilleur ami et tu es parti. Tu as décidé de tenter ta chance avec un parfait étranger, plutôt que de rester et de lutter pour notre relation.

I am sorry that I can’t be more mature about a break-up. You were my best friend and you left. You decided that you would rather take a chance on a complete stranger, than stay and fight for our relationship.

Quand l’amour m’abandonne, je brûle tous mes ponts. Je persiste et m’obstine jusqu’à ce qu’il ne reste que des cendres. Selon la légende, un phénix renaît de ses cendres. Peut-être ai-je toujours espéré un amour assez fort pour résister aux flammes ?

When love leaves, I burn all my bridges. I push and push until there is nothing left but ashes. The legend says that a Phoenix will rise from the ashes. Maybe I have always hoped for a love strong enough to withstand the flames. 

À propos de moi

Née d’une mère gitane et d’un père ayant reçu une éducation semblable à celle de Mowgli dans « Le livre de la jungle », rien d’étonnant à ce que Jasmine ait hérité du désir de voyager et de faire du monde un endroit meilleur. Elle croit que la vie doit être vécue pieds nus et que le meilleur pantalon qui soit, c’est justement de ne pas en porter ! Jasmine a vécu toute son enfance avec une bonne idée de son plan de carrière, mais la vie contrecarra ses plans à quelques reprises. Des problèmes de santé chroniques et un appel au soutien de la famille au moment où elle en avait le plus besoin ont gardé cette âme itinérante dans sa petite ville du ski natale. Ce qui passionne vraiment Jasmine, ce sont les histoires: écouter les histoires, les écrire et créer des liens avec les gens. Elle croit d'ailleurs que tout le monde a une histoire importante et intéressante à raconter.

1 Comments

Michelle
Reply 8 décembre 2016

Très puissant Jasmine! Une âme forte comme celle de ta mère ! Tu es quelqu'un d'extraordinaire ma Jasmine xxxx

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.