Par 

Fatiguée


I’m tired.

Je suis fatiguée

Not in the sense that I’ve had too little sleep. I’m exhausted from being strong, from having to act like I have it all together. I never particularly wanted to set out to be this kind of person, but it seems that through bitter choices and the sweet idealizations of not ever wanting to let anyone down, I’ve found myself worn-out and lost, wondering if someday someone would be there for me in all the ways I have been there for them.

Pas dans le sens où j’ai manqué de sommeil. Je suis épuisée d’être forte, de faire comme si tout allait bien. Je n’ai jamais voulu être ce genre de personne en particulier, mais il semble qu’à travers les choix difficiles et le doux rêve de ne jamais laisser tomber personne, je me suis retrouvée vidée et perdue, me demandant si un jour quelqu’un serait là pour moi aussi bien que j’étais là pour eux.

I don’t think that this happened consciously, because people take a look at what I’ve been through and comment on how strong and resilient I am. They see me as someone who has weathered storms, competent and steady, but I would never be able to label myself with those qualities.

Je ne pense pas que cela se soit passé consciemment, parce que les gens regardent ce que j’ai traversé et qu’ils remarquent à quel point je suis forte et résiliente. Ils me voient comme quelqu’un qui a résisté aux tempêtes, compétente et stable, mais je ne pourrai jamais me qualifier ainsi.

I try, I really do. Every morning, despite exhaustion slowly sinking in, I still do.

J’essaie, je le fais vraiment. Chaque matin, malgré l’épuisement dans lequel je sombre lentement, je le fais encore.

Even when I feel my shoulders start to tense up due to stress and panic attacks being closer together, rather than far and few. I breath in and tell myself that it will all be okay – whether I believe it or not.

Même si je sens que mes épaules commencent à se raidir en raison du stress et des crises de panique qui se rapprochent, plutôt que de se faire rares. Je respire et je me dis que tout ira bien, que j’y croie ou non.

I suppose that I’ve been trying to be strong since before I even realized what women like me were called. The strong & independent women. It sounds since doesn’t it? When we are told that this is what we should become, it’s no surprise that we manifest those qualities.

Je suppose que j’essaie d’être forte depuis avant même que je me rende compte de la façon dont on appelle les femmes comme moi. Les femmes fortes et indépendantes. Ça a l’air, n’est-ce pas ? Quand on nous dit que c’est ce que nous devrions devenir, il n’est pas surprenant que nous manifestions ces qualités.

The one little problem with this over-simplified definition? It’s that everyone actually believes us.

Le seul problème avec cette définition simpliste ? C’est que tout le monde nous croit.

I haven’t met one of these goddesses who, although many would describe her as such, doesn’t also long for help, guidance, leadership, for someone to fall against at the end of the day. Someone that they can rely on, knowing that they don’t have to be anyone other than herselves.

Je n’ai rencontré aucune de ces déesses qui, bien que beaucoup la décrivent ainsi, ne demandent pas aussi de l’aide, des conseils, de l’encadrement, quelqu’un sur qui s’appuyer à la fin de la journée. Quelqu’un sur qui elles peuvent compter, sachant qu’elles peuvent rester elles-mêmes.

The reality of it, is that we can sit with our glass of red wine saying that we dont need a man, or anyone, but the reality is we wouldn’t be saying that if we weren’t trying to convince ourselves otherwise.

La réalité est que nous pouvons nous asseoir avec notre verre de vin rouge en disant que nous n’avons pas besoin d’un homme, ou de personne, mais la réalité est que nous ne dirions pas cela si nous n’essayions pas de nous convaincre du contraire.

The lesson that we can learn is that there is absolutely no shame in needing someone. There is no fault in saying “ I can’t do this all on my own. “ There is nothing wrong having to lean on someone for support. This realization comes from twenty-three years of thinking that I have to do this all on my own because of people that have repeatedly let me down.

La leçon que nous pouvons apprendre est qu’il n’y a absolument aucune honte à avoir besoin de quelqu’un. Il n’y a pas de mal à dire : « Je ne peux pas tout faire seule ». Il n’y a rien de mal à s’appuyer sur quelqu’un pour obtenir de l’aide. Cette prise de conscience est issue de 23 ans à penser que je devais tout faire moi-même à cause de gens qui m’ont laissée tomber à plusieurs reprises.

I’m so tired. More than that, I’m tired of always having to be the strong one.

Je suis tellement fatiguée. Plus que cela, je suis fatiguée de toujours devoir être la plus forte.

I long to be taken care of, not financially, because that sort of thing has never kept my attention for long, but a strong arm around my shoulders, no matter the hurricanes that are twirling around my life.

J’aimerais être prise en charge, pas financièrement, parce que ce genre de chose n’a jamais mérité longtemps mon attention, mais avoir un bras fort autour de mes épaules, peu importe les ouragans qui bouleversent ma vie.

We are taught now that being strong means that we don’t need anyone to help us. I think that there is something to be said for embracing who we are and what feels the most natural for us. There is something to be said about also being able to be soft.

On nous enseigne maintenant qu’être forte signifie que nous n’avons besoin de personne pour nous aider. Je pense qu’on dit souvent qu’il faut accepter qui nous sommes et ce qui nous paraît le plus naturel. On dit souvent aussi qu’il faut être indulgente.

These words that I ran from for so long because I felt it felt so negative. I’m not some damsel in distress, I don’t need to be saved by anyone. All I need is someone to hold my hand through the adventure of life.

Ces mots que j’ai fuis si longtemps parce que je les sentais négatifs. Je ne suis pas une jeune fille en détresse, je n’ai besoin d’être sauvée par personne. Tout ce dont j’ai besoin, c’est de quelqu’un pour tenir ma main dans l’aventure de la vie.

So over the years, I have spun my own misery by successfully pretending that I was strong and pushing away anyone who has bring to be there for me. I give up.

Au fil des années, j’ai causé mon propre malheur en faisant semblant que j’étais forte et en repoussant tout le monde qui était là pour moi. J’abandonne.

Not because I have failed, but because I have learned. Can I do anything, or be anyone that I need to be in the moment? Absolutely – but does that mean that I always have to? No. I can’t do it all and at this point I am done trying.

Non pas parce que j’ai échoué, mais parce que j’ai appris. Puis-je faire n’importe quoi, ou être la personne que je dois être à ce moment ? Absolument, mais cela signifie-t-il que je doive toujours le faire ? Non. Je ne peux pas tout faire, et à cet effet, j’ai fini d’essayer.

I can’t pretend that I have this ability to do it all, and not just that, but with a smile on my face. I can’t pretend that I don’t need anyone to help me.

Je ne peux pas prétendre que j’ai cette capacité à tout faire, et en plus, avec un sourire sur le visage. Je ne peux pas prétendre que je n’ai besoin de personne pour m’aider.

Life isn’t about faking it until we make it, it’s about letting ourselves be real with what we need and what we want and then being willing to do anything for it.

La vie, ce n’est pas de faire semblant jusqu’à ce que nous y parvenions, c’est de rester nous-mêmes, avec nos besoins et nos désirs, pour ensuite avoir la volonté de les combler.

It’s about feeling rather than thinking. It’s about giving into the passions within our heart, and the softness of arms that feel like home.

C’est une question de sentir plutôt que de réfléchir. C’est une question de suivre les passions de notre cœur, et de s’abandonner à la douceur de bras qui nous font sentir bien comme chez soi.

It’s not that I am weak, but sometimes, it’s those of us who are the strongest, that ned up needing someone the most. Don’t we all need someone who’s just a little bit stronger than we are at times? Someone who can kiss it where it hurts and hug us like nothing else matters.

Ce n’est pas que je suis faible, mais parfois, ce sont celles d’entre nous qui sont les plus fortes qui ont besoin le plus de quelqu’un. N’avons-nous pas toutes besoin de quelqu’un qui soit un peu plus fort que nous le sommes parfois ? Quelqu’un qui peut embrasser là où ça fait mal, et qui nous prend dans ses bras comme si rien d’autre n’avait d’importance.

Someone who can remind that we don’t really need to be that strong – all the time.

Quelqu’un pour nous rappeler que nous n’avons pas vraiment besoin d’être aussi forte… tout le temps.

À propos de moi

Née d’une mère gitane et d’un père ayant reçu une éducation semblable à celle de Mowgli dans « Le livre de la jungle », rien d’étonnant à ce que Jasmine ait hérité du désir de voyager et de faire du monde un endroit meilleur. Elle croit que la vie doit être vécue pieds nus et que le meilleur pantalon qui soit, c’est justement de ne pas en porter ! Jasmine a vécu toute son enfance avec une bonne idée de son plan de carrière, mais la vie contrecarra ses plans à quelques reprises. Des problèmes de santé chroniques et un appel au soutien de la famille au moment où elle en avait le plus besoin ont gardé cette âme itinérante dans sa petite ville du ski natale. Ce qui passionne vraiment Jasmine, ce sont les histoires: écouter les histoires, les écrire et créer des liens avec les gens. Elle croit d'ailleurs que tout le monde a une histoire importante et intéressante à raconter.

2 Comments

Lo
Reply 9 mai 2017

Que dire si ce n'est verser une larme de compassion et envoyer des silences devant ce courage teinté de désespoir. Magnifique prose brillante authenticité et de lâcher prise. Prenez soin de votre vie. Namasté

    Jasmine
    Reply 11 mai 2017

    Merci beaucoup pour ce beau commentaire xx

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.