Par 

Et si on se protégeait de l’énergie négative des autres ?


Il est souvent facile de laisser l’attitude et l’état des autres dicter notre journée. Rappelez-vous ce collègue de travail négatif, le boyfriend qui soupire dont on ne sait pas pourquoi, cette soi-disant amie qui vous parle méchamment. Ces bad vibes que l’on reçoit sans les chercher, c’est un peu comme si elles entraient, sans invitation, dans notre bulle. Mais est-ce possible de faire autrement ?

Bouclier protecteur

L’image peut sembler un brin cheesy, mais il est fort possible de se forger un genre de bouclier sympa. Une structure que l’on peut ouvrir ou fermer à notre guise. La visualisation de ce bouclier aide énormément lorsque l’on sent que notre énergie s’étiole et que notre journée devient dictée par les autres et non par notre humeur à nous. D’ailleurs, on arrive à ne plus savoir départager notre humeur de la leur.

En intégrant cette image, nous reprenons le contrôle sur notre vie et sur nos journées. Les autres n’ont plus, ainsi, le plein pouvoir. Je ne dis pas que nous ne ressentons plus rien, qu’il ne nous arrive pas parfois de nous sentir blessées ou troublées par l’attitude des autres, mais nous parvenons beaucoup plus facilement à rationaliser leur état et notre implication au sein de celle-ci.

D’ailleurs, quelques petites astuces à se rappeler lorsque nous nous retrouvons dans ce genre de situation.

Protéger son énergie

Êtes-vous du type à écouter vos amis, vos collègues et votre famille et à absorber/fusionner avec leurs peines et leurs frustrations, pour ensuite tenter de trouver une solution ? Mais attention, il y a une différence entre l’empathie et la sympathie.

Je m’explique :

  • « Sym-pathie signifie “ressentir avec”. On fait un avec l’objet observé et partage ses pensées et sentiments. La conscience est déplacée de soi vers l’autre. Il y a fusion.
  • Em-pathie signifie “ressentir en dedans”. On partage le point de vue d’autrui, pour observer ses pensées et sentiments. La conscience de soi se place dans la situation d’un “autre” pour partager son expérience. Il y a une recherche de compréhension et conscience. » *

Dans ce contexte, il est prudent de ne pas justement tomber dans la fusion avec l’autre. Ressentir et comprendre ne veut pas dire fusionner avec la souffrance d’autrui. C’est souvent une raison à votre épuisement et au fait que vous « recevez » très fréquemment l’énergie des autres, surtout lorsque vous la sentez négative.

* Référence : Thierry Colomb

Faites-vous confiance

Se laisser nourrir par l’énergie et par les paroles difficiles et négatives des gens a beaucoup à voir avec votre confiance en vous. Oui, recevoir du vilain, si vous n’avez pas une grande estime, vous rentrera beaucoup plus rapidement dans la tête et dans le cœur.

En premier lieu, vous aurez l’impression que c’est « de votre faute » et que vous devez régler la situation pour que ladite personne vous aime et vous apprécie de nouveau, même si son attitude n’a souvent rien à voir avec vous. D’ailleurs, pourquoi autant de gens restent-ils dans des postes de travail malsains, pourquoi continuent-ils de côtoyer des amis irrespectueux ou restent-ils dans des relations manipulatrices ? C’est souvent lié à ce manque de confiance, donc à cette volonté d’être aimés à tout prix.

Même s’il ne s’agit pas de situations aussi intenses, il est possible que la confiance tombe dans des relations saines et stables. Si votre boyfriend est fâché, que vous vous êtes excusée et que vous continuez de recevoir sa mauvaise énergie en restant près de lui et en voulant vous excuser maintes et maintes fois pour recevoir à nouveau son amour, vous vous épuiserez. Vous faire confiance implique de savoir que vous vous êtes excusée avec respect, que vous assumez votre faute et que vous avez fait tout en votre pouvoir pour « arranger » cette relation. La réaction de votre amoureux, à cette étape, ne vous appartient plus.

1-0 pour la confiance

Pensez à votre bonheur

Il n’est pas ici question de ne plus être dans l’empathie ou dans l’accueil de l’autre, mais de vous placer au centre même de votre propre vie. Lorsque vous devez entrer en communication/relation avec des gens déplacés/agressifs ou même souffrants, vous vous devez de vous placer au centre de votre propre vie. En faisant ainsi, vous pouvez plus facilement connaître où vous vous situez sur votre baromètre de bonheur (et de tolérance) pour reprendre le contrôle de votre vie si vous vous sentez glisser ailleurs.

– Est-ce que cette façon de parler me rend heureuse ou malheureuse ? Peut-être que je devrais changer de lieu ou lui mentionner mon inconfort sur ses mécanismes lorsqu’il communique avec moi ?

– J’ai beaucoup donné à cette personne souffrante aujourd’hui, mais je sens que je dois maintenant prendre soin de moi et prendre un peu de recul.

Le bonheur, ce n’est pas que des week-ends fabuleux à prendre soin de vous dans un spa, c’est une connexion profonde avec vous-même, savoir quand il est temps de reprendre votre sympa bouclier à la maison, au travail, lors d’une rencontre amicale. Tout ça, si vous êtes réellement dans votre écoute, se fait dans une mouvance naturelle. Il n’est pas nécessaire de couper les coins carrés, de vous affirmer en blessant l’autre — soyez authentique. Pensez bonheur, vrai bonheur.

Penser ainsi ne fait pas de mal.

Et voilà ! En espérant que ces pistes de réflexion nourriront aussi les vôtres.

Référence de l’image à la une

Pour les références des images, vous pouvez cliquer sur chacune d’elles.

 

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.