Par 

Qui suis-je ?


En voilà une question ! Qui suis-je ? Trois petits mots bien insignifiants pris séparément, mais qui en disent pourtant long sur la perception que vous avez de vous-même.

Darling 

Lorsqu’on vous demande qui vous êtes, quelle est la première réponse qui vous vient en tête ? Certaines répondront : « Je suis la fille de (nommer ici père et mère) ou la femme de (nommer ici le conjoint ou la conjointe) ». Pour d’autres, ce sera : « Je suis (nommer le poste occupé) pour telle entreprise ». Remarquez-vous quelque chose de bizarre ? Moi, oui. Plusieurs ne parviennent pas à s’affirmer en tant que personnes, comme si elles étaient incomplètes ! Pourtant, il serait si facile de répondre simplement : « Je suis unetelle ». Bien sûr, il est parfois de mise de préciser certains liens de filiation ou l’endroit possible d’une rencontre initiale, mais avant toute chose, vous êtes un être unique à part entière.

Pourquoi croyez-vous si difficile la perte d’un proche ou d’un emploi, par exemple ? Parce que la plupart d’entre nous se définissent par ceux-ci. C’est la raison pour laquelle plusieurs se sentiront incomplètes si elles perdent leur emploi ou leur conjoint, par exemple.

Pour ma part, ayant passé plus de temps seule qu’accompagnée, j’ai appris il y a longtemps qu’en tant que personne, je suis unique et entière, que je n’ai besoin de personne pour me « compléter ». Attention ! Je ne rejette pas ici l’idée d’être en couple. Seulement, je ne perds pas mon identité propre lorsque je suis célibataire. Je reste moi-même, avec mes qualités et mes défauts (parce que personne n’est parfait !), mes goûts et mes aptitudes. Un compagnon ne changera pas ma personnalité. Sa présence renforcerait simplement ce plaisir que nous avons de partager une vie à deux, des projets, des passions communes, respect et complicité, et j’en passe. Ça ne dit pas non plus qu’on ne peut pas avoir besoin d’aide à un moment donné ou à un autre. Seulement, demander de l’aide ne changera pas votre identité ni votre personnalité. Alors, qui êtes-vous ?

À compter de ce jour, partez à VOTRE recherche ! Cessez de laisser vos liens de filiation, votre relation, votre occupation ou même vos passions vous définir. Prenez l’avant de la scène plutôt que de rester cachée derrière le rideau, comme si vous n’occupiez que le second rôle. Soyez la star de votre vie !

Référence de la photo à la une

À propos de moi

Caroline Barré est romancière, journaliste indépendante, réviseure, traductrice et photographe. Les Éditions Québec-Livres reprennent aujourd’hui son premier roman Assassine et sa série L’héritière de Salem, dont le 5e Tome, Les Mémoires d’Abigail, paraîtra à l’automne 2016. La conclusion de cette saga s’écrit à l’heure actuelle avec le 6e Tome : Doriane. Caroline rêvait d’écrire depuis son plus jeune âge. Outre sa soif de lire et son désir d’écrire, elle affectionne la généalogie et le jardinage. Son inspiration, elle la puise dans ses rêves, mais aussi dans les plantes dont elle ne pourrait se passer. Les mots qu’elle partage sont issus de son expérience de la vie, des réflexions tirées de ce que certains qualifient « d’enseignements », d’échanges et de lectures variés.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.