Par 

Métro-Boulot-Dodo


Métro-Boulot-Dodo : une expression qui définit bien des routines !

Qu’en est-il de la vôtre ? Est-ce que vous la trouvez motivante, inspirante ou ennuyante ? C’est un questionnement qui, selon moi, est essentiel à notre bien-être.

Nous nous définissons par les actions concrètes que nous posons chaque jour. C’est pourquoi, d’après moi, il est primordial d’être en accord avec son quotidien !

Nous sommes à l’ère d’une société qui doit composer constamment avec des choix multiples (petite réflexion à cet effet dans l’un de mes précédents billets à lire juste ici) : les métiers faits sur mesure, les relations sans définition et des choix qui nous suivent jusque dans les réseaux sociaux… La beauté des possibilités infinies, le fameux Sky is the limit ! Certes, à condition de ne pas vivre l’angoisse d’être face à trop de choix et d’assumer pleinement les chemins que nous empruntons, les actions que nous mettons de l’avant pour atteindre nos objectifs. Toutefois, ce n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on veut vraiment dans la vie. On peut facilement se faire endormir par une routine réconfortante.

C’est pourquoi, en ce temps où les matins sont de plus en plus frisquets, j’ai le goût de vous questionner sur cet aspect qu’on laisse souvent de côté : le réel bien-être ! Si vous preniez chacune des sphères de votre vie actuellement, soit votre santé, votre travail et vos relations, et que vous tentiez d’évaluer, pour chacune d’entre elles, votre satisfaction sur une échelle de 1 à 10, à quel point seriez-vous satisfaite en ce moment (10 étant le top niveau) ? Est-ce que toutes ces sphères seraient à 10 ? Il y a de fortes chances que la réponse soit « non » ! Maintenant, la question à se poser serait comment changer les choses pour se rapprocher de ce fameux 10 ?

L’automne s’installe et, au même titre que nous délaissons nos vêtements estivaux, il est bon de prendre le temps de faire le ménage dans nos actions pour conserver ce qui est vraiment essentiel à notre bonheur au quotidien. Je pense que cette phase est nécessaire pour rester à l’écoute de ce que nous sommes, de nos limites et de nos aspirations. C’est si facile de se perdre de vue.

Pour contrer cette grisaille, je veux vous présenter ma trouvaille, un livre des plus stimulants qui accompagnera habilement votre réflexion : Tout se joue avant 8 heures, de Hal Elrod !


Voici donc un petit topo pour vous expliquer le contexte dans lequel ce livre est arrivé dans ma vie. En juillet dernier, alors que je revenais d’un voyage très formateur au Nicaragua, je me suis mise à me questionner sur ma routine matinale et son efficacité. Je revenais d’un rythme de vie complètement différent de celui que j’avais connu à Montréal jusqu’à présent. Je me levais très tôt tous les matins pour préparer le déjeuner à l’auberge où je travaillais et ensuite, je me préparais pour donner (face à la mer) ma classe d’instructrice fit. C’était exigeant et (étonnamment) satisfaisant.

Pourtant, je ne me suis jamais décrite comme une personne matinale… C’était étrange, mais je trouvais quelque chose de très apaisant à me réveiller avant tout le monde, en silence. C’était de toute beauté : le calme avant que les activités reprennent ! Tout au long de mon séjour, mon questionnement principal était de savoir comment je pourrais apporter ce sentiment de paix dans ma routine montréalaise.

En août, j’ai commandé (pour la première fois, eh oui !) un livre sur Amazon. J’avais entendu le titre une fois et il était resté accroché dans ma tête : Tout se joue avant 8 heures. Honnêtement, je trouvais le titre un peu intense, mais j’étais intriguée. Je voyais là une opportunité de trouver des outils pour parfaire ma routine matinale. En lisant les commentaires des gens sur le Web, je prenais conscience qu’il s’agissait d’un livre connu dans divers pays. On allait même jusqu’à le qualifier de phénomène international ! J’ai passé ma commande avec enthousiasme. Je peux vous garantir que ce fut un des meilleurs 20 $ investis de ma vie !

Alors, vous vous demandez sûrement qu’est-ce que ça raconte de si extraordinaire ?

En fait, l’auteur apporte une approche concrète et simple qui nous donne le goût d’avoir un regard neuf sur notre routine. Il prend le temps d’expliquer en détail « 6 exercices concrets pour vous éviter de vivre sans exploiter votre potentiel ». Il part de son expérience de vie qui est vraiment épatante. Hal a connu son lot d’épreuves et cela lui a permis de mettre en place ces outils, de publier son livre et d’en faire son métier. Au fil de votre lecture, vous aurez des suggestions d’exercices introspectifs et de plusieurs livres inspirants. On part du principe que l’on attire ce que l’on crée, d’où l’importance de visualiser et d’écrire nos objectifs pour les concrétiser ! C’est surtout axé sur l’importance de se donner du temps pour réfléchir à ce que l’on veut et de savoir où mettre notre énergie pour nous nourrir de projets qui nous passionnent.

Depuis plusieurs semaines, j’ai adopté une routine matinale où je m’accorde 1 h 30, tous les matins, pour faire des activités qui me recentrent et qui alimentent mes passions. Je constate au quotidien la différence grâce à ces petits gestes. Je n’ai plus le sentiment d’être en retard sur mes objectifs ni de courir après ma vie. Je ne me sens plus victime du blasant et fade métro-boulot-dodo. Mon énergie au bureau est beaucoup plus focalisée et mes divers projets personnels connaissent une belle progression. Je me sens beaucoup plus ancrée dans ce que je suis et à l’écoute de mes besoins.

Chaque matin (ou presque), je prends désormais le temps d’écrire, méditer, lire et/ou bouger. Je me sens sereine. J’apprends à conjuguer au présent et à ne pas m’angoisser en me projetant dans un futur inexistant.

Si ça m’a apporté de beaux outils, je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas être le cas pour vous aussi.

En espérant vous avoir inspiré une prochaine lecture. 🙂

xx-

À propos de moi

Sans contredit, il vous suffit d’une soirée avec Mme C. Germain pour comprendre son essence : un heureux mélange de la familiarité de la région et du rythme effréné de la ville. Intervenante psychosociale depuis 2013, elle a mis à profit ses connaissances avec la Fondation Jeunes en Tête en travaillant comme conférencière pour sensibiliser les jeunes à la dépression. Elle s’implique actuellement auprès des entreprises en démarrage en y faisant des groupes focus, en plus de travailler comme chargée de comptes pour l’entreprise Succès Scolaire. C’est à travers son lexique qui vous rappelle autant votre grand-mère du bord du fleuve que votre professeur d’université que l’on a le goût de plonger dans son univers qui pose un regard franc et honnête sur des thématiques comme : notre société, la place de la femme au sein de celle-ci, l’entrepreneuriat et l’importance du dépassement de soi.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.