Par 

Les changements de vie


Je remarque de plus en plus, à travers des programmes de coaching ou même des témoignages de toute sorte, que l’on parle du changement de vie de façon très contrastée, voire parfois un peu idyllique. Vous ne trouvez pas ?

En effet, il n’est pas rare de lire l’histoire d’une avocate qui travaillait 100 heures semaine et qui, appelée par la nature, est partie vivre dans une mini maison et a lancé une collection de produits bio ultra populaires. Et c’est nécessairement ce dont on se met à rêver. Wow, enfin, LA VIE !

Des changements de vie qui mettent en vedette, encore et toujours, la réussite. Ça, il faut le noter.

En effet, les histoires nous invitent à penser que les grandes coupures, cette idée de tout laisser tomber, nous mènera vers notre essence, notre mission… rapidement. Je ne dis pas que ce soit le contraire. J’aime moi-même raconter qu’après m’être retrouvée sans amoureux et sans boulot à l’aube de mes 30 ans (ou presque), j’ai dû me réinviter. Mais est-ce que c’est arrivé aussi rapidement qu’on le suppose en me lisant. Non ! Est-ce que ces changements drastiques sont nécessaires pour trouver sa voie ? Plus le temps passe, plus je ne pense pas que ce soit un passage obligé. En fait, dans mon cas, les années où je ne m’écoutais pas auront eu raison de moi comme ça. Mais rien ne vous oblige à vous rendre là.

En effet, on pense très souvent que pour trouver sa voie, il faut laisser derrière ce qui était. Prenons par exemple cette idée que j’avais après ma formation de Yoga + Danga. Je me voyais entièrement lâcher le monde des communications et du numérique et me consacrer entièrement au Yoga. J’aurais effectivement pu, c’est vrai ! Mais avec ma très petite expérience en tant qu’enseignante à l’époque, n’était-ce pas plus enrichissant de faire grandir ma pratique et mon enseignement de façon plus organique, tout en continuant à travailler en communication sur des projets alignés à mes valeurs ? C’est relatif à chaque personne, je sais, mais c’est ce que je fis. Et je vous avoue que cette pression que je n’ai pas décidé de me mettre me permet de goûter avec beaucoup plus de plaisir à ce qui est pour moi le yoga, tant au niveau de l’enseignement que du personnel. Mes projets de communications me nourrissent davantage qu’autrefois.

Je n’ai pas claqué la porte à mes acquis du « passé ». En fait, j’ai décidé de les mettre à contribution autrement, tout simplement.

Je laisse le cycle de la vie faire son oeuvre. Je me donne des défis, je décide de bouger certaines choses, mais j’ai compris que le changement pouvait opérer sans que je doive nécessairement TOUT modifier sur mon passage. Je prends le temps de m’écouter au quotidien; les grands éclats ne sont donc pas nécessaires, du moins, pas pour le moment.

Pour que les changements puissent s’opérer dans vos vies, ce que je vous suggère, c’est de prendre le temps nécessaire pour vous connaître, de vous exprimer à travers ce qui vous passionne, de sortir de vos zones de conforts en tentant des choses que vous n’avez pas encore testées. C’est probablement au travers de tout cela que vous pourrez avoir un meilleur dialogue avec votre voix intérieure et vous connecter à votre mission, à vos envies, à vos idéaux. Et comprenez-moi, le changement (qui peut parfois faire peur) n’est peut-être pas de plaquer votre amoureux parce que vous faites cette réflexion sur vous-même, ça déterminera peut-être que votre côté solitaire doit s’exprimer davantage, notamment avec des voyages en solo.

Ou votre changement de carrière n’est peut-être pas de ne plus être avocate, mais peut-être de défendre les moins bien nantis pour connecter à votre coeur empathique, toujours dans le monde du droit.

Enfin, ce que je tente d’exprimer au travers de ce texte c’est que plus vous faites l’exercice de vous écouter et de vous connecter à votre essence intérieure et plus les changements s’exprimeront. La forme n’a pas d’importance. Les changements seront-ils explosifs, peut-être ? Seront-ils plus lents et moins spectaculaires ? C’est possible aussi.

Et dans le deuxième cas, même s’ils se font plus en douceur, sachez qu’ils n’en sont pas moins importants ! Le changement, ce n’est pas un concours. Tout est en changement perpétuel, de tout façon

Et vous, avez-vous vécu un changement de vie, qu’il ait été vécu tout en douceur ou avec fracas ? Si ça vous dit, partagez-moi votre histoire.

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.