Par 

Le lâcher-prise


Ah… 2019 et sa société performante. À l’ère du numérique, c’est prouvé : les jeunes du secondaire possèdent deux fois plus de troubles anxieux qu’il y a six ans, ce qui est quand même important.

L’anxiété, on va se le dire, c’est le mal de notre siècle. Cette bête qui gruge toutes les pensées de notre âme et cœur. Cette bête qui nous étouffe matin, midi et soir pour, la plupart du temps, des raisons anodines. Coudonc, est-ce que j’ai éteint le rond de poêle ? Est-ce que j’ai bien fermé la porte en quittant la maison ce matin ? Vous savez, notre corps nous envoie des signaux d’alerte pour nous protéger contre n’importe quelle menace. C’est normal, je vous l’accorde. Ce n’est pas moi qui invente, c’est ainsi depuis les hommes de la préhistoire. On se bat toujours contre un mammouth, qu’il soit physique (je n’espère pas pour vous) ou intérieur, au plus profond de votre être. On connaît la rengaine, mais comment fait-on pour passer au travers ? L’accès à des soins de santé mentale est de plus en plus difficile, aujourd’hui, dans notre système de santé actuel. Vous allez non seulement attendre longtemps, mais, aussi, vous allez sortir votre portefeuille plus souvent afin de pouvoir payer de l’aide dans le privé. Cela équivaut à plusieurs paiements de logement par mois. L’argent s’envolera vite, je vous le dis.

Je vous écris aujourd’hui pour vous parler de la notion du lâcher-prise. Bon, d’entrée de jeu, je ne suis pas psychologue. Je pense toutefois avoir l’expérience nécessaire pour transmettre mes connaissances du mieux possible afin de rendre votre quotidien plus facile. On veut plus de respirations, moins de suffocation. Le lâcher-prise est d’abord une notion qui permet d’arrêter de tout contrôler, autant nos certitudes que nos incertitudes. Je sais, ce n’est pas évident. Ceci étant dit, en fin de compte, vous aurez nettement droit à un maximum de sérénité et à une paix intérieure qui vous fera le plus grand bien.

En plus d’avoir la cote, les applications de méditation aident énormément. Bon, je ne vous demande pas de devenir la pro du Dalaï-Lama et d’enfiler vos plus belles tuniques rose saumon (quoique la couleur est jolie…). Blague à part, que se soit les Headspace, Petit BamBou, Zenfie, Calm ou Daily Yoga, chacun devrait y trouver son compte. Les rythmes de voix sont plutôt variés, en plus d’y retrouver une bande musicale calme. Faites votre choix ! Vous allez sûrement être servi par l’authenticité des applications proposées.

La prochaine option reste le yoga, qui passe par plusieurs exercices. Il est bien important de prendre soin de son corps et de sa respiration. Je vous avoue que, dans la vie, nous avons l’impression de ne pas tenir compte de notre PROPRE respiration. Tout est cadencé et accéléré. Il n’est donc pas normal de ne pas savoir s’arrêter et respirer au moins quelques minutes. Allez-y, faites-le à la maison, votre corps vous remerciera.

Quoi qu’il en soit, le lâcher-prise est une notion à laquelle nous devons accorder une place importante dans nos habitudes de vie. Un nombre incalculable de troubles anxieux font rage dans les écoles, et je crois qu’il est grand temps de sensibiliser les jeunes afin d’éviter plusieurs situations problématiques. Mammouth, dragon, yéti… combattez-moi ces démons et vous m’en redonnerez des nouvelles !

À propos de moi

Raphaëlle, c'est une gentille "bibitte" de 5 pieds 10 qui aime se faire aller la plume sur toutes sortes de sujets. Depuis près de quatre ans, elle collabore avec le blog Le Canal Auditif pour des aventures musicales. C'est en voulant explorer d'autres avenues rédactionnelles que "Raph" veut sensibiliser sur des causes qui lui tiennent à coeur, par exemple : la santé mentale et l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.