Par 

La pause…


Vous avez peut-être remarqué que je suis moins présente ces temps-ci, autant dans mon enseignement, dans les textes que je rédige, ou même, dans ma présence sur les réseaux sociaux. C’est aussi le cas en ce qui a trait à mes collaborations et autres présences ici et là.

Il le fallait, je prends une pause. Ai-je cessé de travailler ? Loin de là. Seulement, j’en fais moins qu’il n’y « paraît » et ça me fait grand bien. Je prépare un déménagement (des rénovations) et j’ai décidé, durant cette période, de faire un bilan de ces dernières années et de comment je désire faire évoluer mes projets professionnels et personnels. J’en fais de petits, ici et là, je vous en ai certainement déjà jasé, mais je sentais qu’un besoin de prendre du recul, un vrai, s’avérait nécessaire.

Par cette distinction entre vie personnelle et professionnelle, je profite de la vie autrement : prendre des cours que pour moi, sans objectifs professionnels, voir des gens sans chercher à créer des événements ou des collaborations (pas que je faisais que ça, n’ayez crainte, mais je n’en fais pas ces temps-ci)… J’allège un peu mon cerveau, je crée de l’espace et je nourris ma vie de moments simples.

Je sentais que j’étais rendue à cet endroit et qu’un changement de rythme pour mieux choisir la suite était requis. Me donner le temps à la réflexion, être moins dans l’action à tout prix et me poser toutes les questions essentielles pour faire de bons choix, ceux qui me viennent à l’esprit.

Je suis une personne qui a plein d’idées et qui est capable de voir rapidement les opportunités ici et là, mais est-ce toujours celles qui me branchent pour vrai, celles qui me parlent pour la suite des choses ? Au-delà des occasions favorables, qu’ai-je réellement envie de faire ? C’est là où la prise d’espace est nécessaire.

Parfois, c’est épeurant. Dans cette ère où les gens font des trucs extraordinaires, où tout va si vite, il y a parfois cette peur de manquer le bateau, mais pourquoi ? Après tout, celui-ci n’est certainement pas le mien… ou le vôtre !

Et il y a le temps, la trentaine, rien de grave, mais qui, parfois, me fait penser que je dois « faire vite », que c’est le moment que ça se passe, que j’ai l’énergie, les idées, la créativité et que c’est maintenant. Ce temps qui passe m’angoisse et je travaille très fort pour ne pas tomber dans cet état d’esprit. Lorsque l’on s’écoute, on est censé être sur un bon chemin. C’est ce qui m’apaise et me donne confiance.

Puis il y a la passion… Je sentais que je stagnais, que mon plaisir, ma fougue pour écrire, créer des événements et des projets ne me rendaient plus aussi heureuse qu’avant. Il faut que je retrouve cette passion dans l’espace que je dois me créer. Lorsque j’ai pris le temps de relire le blogue un peu, je me suis rendu compte que ça faisait si longtemps que je n’avais pas écrit un article de type diary, que je ne me livrais plus, que j’étais prise dans le « faire », dans la forme. Rien de mauvais, mais l’inspiration était beaucoup moins au rendez-vous. Pour écrire, pour créer, il faut avoir le temps de s’inspirer au-delà des résultats, c’est aussi simple que cela.

Alors voilà, ce n’est pas une pause du genre « je n’écris plus », vous ne me verrez plus pour un bout, mais je prends du recul. Je suis moins connectée et moins dans le faire, je crois, beaucoup plus dans l’être, près des miens et de moi aussi.

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.