Par 

La « bucket list » de la rentrée


Septembre. Fin des vacances. Prémices de l’automne. La rentrée. Un nouveau départ.

Voilà des synonymes qui réveillent en moi un sentiment d’excitation, tout comme quand j’étais gosse. La rentrée à quelque chose de frénétique. On retrouve des habitudes plus saines, on prépare son retour en classe ou au travail, l’air est plus frais, on est plus cocooning, on refait sa garde-robe… Bref, on se sent comme un 1er janvier ; une nouvelle année s’entame et nous avons les meilleures ambitions du monde. L’avantage, contrairement à nos résolutions du Jour de l’An, est que nous nous mettons moins de pression pour les respecter. Étant avant tout spontanées, elles servent davantage de guide pour commencer notre rentrée. C’est un moment propice pour améliorer notre quotidien afin de mieux s’y plaire et de s’y retrouver. Par la suite, bien ancrés, nous pourrons refaire le monde !

Cette année, avant mes vacances estivales, j’ai préparé une « bucket list » de la rentrée. Premièrement, parce que j’avais une tonne de choses qui allaient m’attendre à mon retour. Deuxièmement (et surtout), parce que j’avais envie de commencer septembre sur le bon pied et de m’amuser lors de cette rentrée. J’avais envie de faire les choses un peu différemment pour me sentir mieux dans ma routine, mais aussi dans ma peau. Voici quelques exemples pour vous inspirer :

Acheter frais et local

Faire son épicerie dans un marché ou se faire livrer des paniers hebdomadaires de produits frais à la maison. Le but est de manger ce qui nous plaît avec des ingrédients frais et de saison. Être un peu plus responsable face à sa consommation sans changer drastiquement son alimentation ni devenir obsessif face à la nourriture. Varier son alimentation au gré de la saison, prendre plaisir à cuisiner, profiter du goût des produits frais et de chez nous. Se laisser inspirer par la nature. Valoriser les innovations, les entrepreneurs et le travail d’ici. Sentir qu’on participe à un partage commun entre la terre, nos agriculteurs et nous. Revenir à la base.

BLlégumes

Alléger son espace

Simplifier pour mieux apprécier. Aérer pour mieux respirer. Que ce soit notre garde-robe ou notre espace de travail, faire un grand ménage. Se débarrasser du superflu. Garder l’essentiel. Penser à une façon de laisser entrer la lumière naturelle ou revoir son éclairage, mettre des plantes, repeindre, etc. Créer un espace inspirant où il sera agréable de passer du temps. Rendre son temps à la maison agréable par son environnement. Notre travail nous demande de passer beaucoup de temps à la maison ou, au contraire, à l’extérieur de celle-ci, soit ! Dans les deux cas, le but est de créer un cocon favorable à l’intimité, à la réflexion et à l’optimisation.

BLbureau

S’investir dans une activité

C’est-à-dire prendre du temps pour soi. Que ce soit un cours de danse, de yoga, de photographie, de boxe ou de macramé, c’est s’adonner à une activité qui nous fera du bien. C’est s’autoriser une pause, se retrouver et faire vivre notre créativité. Se ressourcer aussi. Faire le vide, aller chercher de l’inspiration et découvrir. Le défi est de mettre ce rendez-vous avec soi-même à l’horaire et de le respecter, car oui, il y aura toujours une bonne raison de sauter une semaine ou deux. Faites-vous plaisir. Nourrissez vos passions et ainsi, la personne que vous êtes. Plus on est riche, plus on a à donner.

BLyoga

Préparer un « road trip » ou un voyage

Parce que nous travaillons tellement fort. Parce que les voyages nourrissent la jeunesse (du cœur en particulier). Parce que cela sera source de motivation dans les moments plus intenses. Nous avons 3, 6 ou 12 mois pour nous préparer. C’est la lumière au bout du tunnel, la cerise sur le sundae, la petite tape dans le dos. Pas besoin d’aller au bout du monde. Ça peut être simplement un weekend à l’extérieur de la ville. Les voyages ont cette capacité de nous faire décrocher. C’est agréable pour les yeux et pour le cœur. C’est prendre conscience aussi qu’à travers notre quotidien, notre petit monde à nous, il y a plus. Et souvent, c’est rassurant.

 

2015 Dylan & Ceara LA

2015 Dylan & Ceara LA

 

Restreindre les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux, aussi intéressants et pratiques peuvent-ils être, sont souvent accaparants et aliénants. Dans une société où l’information entre de façon constante et massivement, nous nous sentons obligés d’être à l’affût. Cela peut nous vider et devenir épuisant. Nous prenons contact avec beaucoup de gens, mais en même temps, nous perdons ce contact réel et humain avec les gens qui nous entourent au quotidien. Nous avons aussi moins de temps pour faire des choses plus concrètes et plus favorables pour nous telles que pratiquer une activité, sortir entre amis, cuisiner ou encore faire de l’espace chez soi. Les réseaux sociaux, c’est bien, seulement, à petite dose et à des moments propices. Restreignons notre accès au virtuel pour profiter au maximum de chaque instant humain.

BLréseau

 

Que vous ayez ou non des résolutions en cette rentrée, l’important est que vous vous amusiez ! Le temps passe vite. Aussi bien en profiter le plus possible. Malgré le métro-boulot-dodo, trouvez votre rythme et votre espace de plaisir. Et vous verrez, vous serez déjà à la fin des vacances estivales à lire de nouveaux articles sur l’automne qui se prépare.

Bonne rentrée!

À propos de moi

La danse fait partie intégrante de la vie de Marie-Pier. Initiée très jeune, elle se dirige professionnellement vers l’enseignement de la danse et intègre, suite à sa formation en Danga, la pratique du yoga à sa pédagogie. La technique est primordiale pour elle, mais elle ne doit jamais être travaillée au détriment de la notion de plaisir. La créativité est au cœur de son travail. Elle désire aider les gens à se surpasser et à trouver leur propre façon de bouger. Marie-Pier adore écrire, c’est pourquoi elle collabore à la rédaction de billets pour Bohos.

1 Comments

Marie-Pier
Reply 8 septembre 2016

Très jolie texte, tout aussi inspirant!!!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.