Par 

Profession: agent de bonheur… la suite


Mon ami agent de bonheur, je vous en avais parlé ici. Il avait encore quelques petits trucs à vous apprendre sur sa vision du bonheur. Ce qu’on en retient? Être heureux, c’est dire merci!

Être heureux en 2013, est-ce facile?

Ce qui est intéressant, c’est que logiquement ça devrait être plus facile parce que nous avons beaucoup plus de ressources: des avancées scientifiques et médicales phénoménales, la possibilité de voyager, un plus grand confort matériel, plus de possibilités de se réaliser au travail et la possibilité de communiquer avec des gens partout dans le monde grâce à la technologie. Pourtant, ces mêmes raisons peuvent aussi rendre le bonheur difficile. Nous n’avons que 24 heures dans une journée et avec tout ce qui nous entoure, il est facile de se laisser prendre dans un tourbillon et oublier nos besoins humains, l’amour.

Les médias nous bombardent de messages négatifs et notre société de consommation nous porte à croire que le bonheur se trouve dans l’argent et dans les bien matériaux. L’argent et la sécurité matérielle sont importants, mais si on ne regarde que ces aspects, on finit bien souvent par être malheureux.

Par contre, le bonheur se trouve dans cet équilibre fragile entre ce que nous avons besoin pour vivre et « avoir une vie ».

Habillons-nous de beaux vêtements, mais habillons aussi notre âme de petits bonheurs, car nous ne sommes jamais totalement bien habillés sans un sourire. Demandons-nous aussi de quoi nous avons l’air en-dedans autant qu’en dehors.

Le bonheur nous demande de trouver un peu de simplicité dans nos vies compliquées et effrénées. On n’a qu’à penser aux gens qui ont fait face à une maladie grave, une catastrophe ou la perte d’un être un cher et qui se sont reconnectés à l’essentiel pour se rendre compte qu’ils pouvaient vivre avec beaucoup moins.

Je pense qu’en 2013, ça prend un effort conscient pour éviter de se laisser embarquer dans une course infernale et pour se donner du temps pour soi. Avant de trouver du bonheur dans les petites et grandes choses, il faut lui donner la chance de germer en soi. Et pour ça, il faut prendre le temps de se connecter avec soi-même.

Mais je n’ai jamais autant entendu parler de bonheur que depuis les dernières années. Alors pour moi, c’est bon signe!

merci

Et vous, comment faites-vous?

Je suis un inconditionnel de la GRATITUDE. En ressentant de la gratitude pour tout ce qui est bon dans ma vie et même pour ce qui l’est moins (on ne sait jamais où se cache un trésor), je crée un état émotif accueillant pour le bonheur.

À tous les jours, je dis merci à la vie pour tout ce qu’elle m’apporte. Et en retour, elle m’apporte du bonheur!

Merci Giovanni pour ces pensées inspirantes.

image issue de oncewed 

À propos de moi

Passionnée par la vie, Caroline met de l’avant son sourire et son dynamisme, tout en étant généreuse de sa personne. Amoureuse des voyages et de l’esthétisme dans sa globalité, elle voue un culte pour le bien-être, les expériences qui font grandir …et les petits pots de crème. Tout en force et en douceur, elle croit que les relations humaines sont basées sur l’honnêteté et la transparence.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

En direct de la génération des choix multiples
10-27-2015
À la découverte du Sud-Ouest
10-07-2015
Mon ami Mala
09-28-2015
Et la personnalité de l’année est… MOI!
07-21-2015
Une petite touche de bonheur au quotidien
06-22-2015
365 jours de gratitude sur Twitter
07-29-2014
Pause rire !
07-02-2014
Comment lâcher-prise quand tout est “on the go” !
06-02-2014
5 astuces pour trouver l’homme avec qui BIEN partager sa vie
12-11-2013

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.