Par 

Pour un changement de perception


Nugget (mon toutou Puggle d’amour) et moi avons une pratique de yoga. Une fois par jour, je la prends dans mes bras, je la serre bien fort et je dis à haute voix à l’Univers: « On envoie tout notre amour aux êtres (humains/animaux/vivants) qui en ont le plus besoin. » C’est un moment de conscience de la chance qu’on a d’être ensemble et c’est ma façon d’étendre mes pensées à celles et ceux qui souffrent. Pourquoi je vous raconte ça?

Nonchalamment, je vérifiais mes réseaux sociaux quand je suis tombée sur une image d’un petit chien qui se faisait battre et torturé. Mon souffle a été coupé court, les larmes ont monté à mes yeux: nausée. La violence du geste combinée avec le choc de la retrouver sous mon regard m’ont jetée à terre. Force est d’admettre que j’en suis encore bouleversée. Ce type de violence envers toutes créatures me dépassent. Je ne la comprends pas.

Ça m’a fait réaliser qu’on ne peut pas empêcher la réalité et la présence de la violence dans nos vies, ni peut-on l’ignorer. Ce qu’on peut faire, c’est commencer à changer les façons dont on y réagit en transmutant notre propre propension à la violence en la transformant en amour – en énergie durable. Ce n’est pas d’ignorer ce qui se passe, mais d’adoucir nos perceptions, de les changer, afin que celles-ci se répercutent. Cette pratique est une façon que j’ai trouvé de connecter avec cette réalité.

Même si j’admets avoir eu des pensées franchement violentes à l’égard des agresseurs du petit chien, je tente (encore même en écrivant ce billet) de me reprendre avec amour. Que d’être dans l’amour universel (ahimsa ~ qui est un des cinq yamas qui englobent les attitudes que nous avons à l’égard du monde extérieur) en ce moment signifie être profondément touché, très triste et de réaliser que les agresseurs ont besoin de soutien et d’aide.

Donc, ce soir, je suis rentrée chez moi à mon toutou tant adoré et je l’ai serré très fort dans mes bras. Je l’ai regardé dans les yeux et je lui ai dit: « Ce soir, on envoie nos ondes à ce petit chien. Pour atténuer sa souffrance, en souhaitant de la tranquillité à son âme ». Et même si ça nous tente pas, on envoie aussi beaucoup d’amour aux responsables de sa souffrance, car ils en ont encore plus de besoin. »

Audrey Béliveau
Rayon de Yoga

Source de l’image à la une  

À propos de moi

Maman, enseignante et accompagnatrice de l'expérience transformationnelle, Audrey étudie le yoga, la danse, la méditation et de nombreuses approches de guérison holistique depuis son adolescence. Elle enseigne depuis 2012.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Prendre soin de nos animaux en période de canicule
08-01-2019
Quelques citations pour commencer la journée!
07-25-2013

1 Comments

MélanieGali
Reply 20 mars 2014

L’amour universel (ahimsa) est le premiers des cinq yamas auquel j'ai été initié par mes lectures. J'y travaille encore, parce que selon moi c'est vital pour notre monde. Tu es touchante de vérité. Beau texte!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.