Par 

Nous sommes tous talentueux


Je souffre beaucoup d’anxiété. En tant qu’artiste, j’en souffre tous les jours!

Suis-je assez bonne?

Ce photographe est tellement meilleur que moi!

Ou ma préférée: Je n’y arriverai jamais!

Ceux et celles qui sont artistes (créatifs) me comprennent très bien. Mais comment se débarrasser de toutes ses histoires que nous créons dans nos propres têtes qui augmentent le niveau d’anxiété?

Chaque personne est différente. Au début, quand je développais mes problèmes d’anxiété, je ne savais pas ou je devais me tourner. Je croyais que je devais en souffrir silencieusement.

Au contraire, nous sommes plusieurs dans ce monde qui en souffrons.

Voici mes trois trucs pour m’aider à contrôler mes crises.

  1. La nature.

J’adore la nature. Je suis une photographe qui capte la beauté de notre belle terre et de sa nature pour la plupart de mes contrats. Quand je commence à me sentir un peu plus anxieuse que la normale, j’essaye de me trouver un trou dans la journée ou je peux me retrouver soit en montagne ou au bord d’un lac pour ainsi prendre le temps de respirer l’air pur. Le fait d’être loin de la ville et de tout le monde me donne un moment de tranquillité ou je peux prendre le temps de respirer et de revenir sur terre.

  1. Yoga et méditation.

Bien sûr! Un classique, surtout pour les Bohos! Mais sérieusement, le yoga a le pouvoir de changer la vie d’une personne physiquement et mentalement. J’ai commencé le yoga lors de ma grosse dépression. Je cherchais un moyen de m’occuper, mais aussi pour m’aider émotionnellement afin de pouvoir m’en sortir.

De rester simplement 5 minutes en childs pose (posture de l’enfant), on ressent déjà les bienfaits. Nouveau dans le monde de la méditation? Bienvenue dans le club! Cela fait peut-être un ou deux mois que je commence à méditer et je vous le dis tout de suite, je trouve ça très difficile! Pour pratiquer, mon cerveau doit s’y s’habituer. Personnellement, je me mets un timer de 5 minutes et je médite. Au fur et à mesure, j’augmente le nombre de minutes chaque semaine…pour éventuellement être capable de méditer sans chronométrer, pour une durée indéterminée.

  1. Mes animaux coquins.

Les animaux sont excellents pour ressentir nos sentiments. Lors de mes paniques, je m’entoure de mon chien ou de mon chat. Les animaux ressentent parfaitement le stress et ils ont une manière particulière de nous calmer. Mon chat se couche sur mon ventre et ronronne, tandis que mon chien se couche à côté de moi et me force à le flatter constamment.

Pas de chats ni de chiens? Alors c’est un rendez-vous au Café des Chats de Montréal sur Saint-Denis!

Un des conseils que je peux donner et qui m’aide le plus, c’est de rester positif. Les artistes ont souvent tendance à se rabaisser tout le temps, et c’est cette habitude qui peut créer nos crises d’anxiété. Je suis complètement coupable! C’est pourquoi, chaque fois que j’ai une pensée négative envers moi-même, je m’offre deux pensées positives.

Nous sommes tous incroyablement talentueux, mais nous sommes aussi différents. On ne peut pas se comparer avec (et contre!) d’autres artistes.

Nous nous devons tout simplement de continuer, de persévérer avec notre art et surtout, d’être fier de nous même!

Alex

À propos de moi

Alexandra est une jeune photographe qui a posé ses pénates à Montréal. Cette artiste de l’image se spécialise dans la création de photographies lifestyle, de voyages et de clichés pour différentes marques et personnalités inspirantes. Nomade dans l’âme, elle aime partir à la découverte de nouveaux territoires pour y rencontrer de nouveaux clients et des gens authentiques. Sa vision, c’est d’inspirer les humains, qu’elle croise ou qu’elle touche au travers de ses clichés, à poursuivre leurs rêves.

1 Comments

Andreanne lajoie
Reply 26 août 2015

Super beau message , merci

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.