Par 

Le déclic


Pour faire suite à mon dernier billet, les deux pieds dans le vide, j’ai pensé parler de ce qui se passe une fois que la poussière est retombée parce qu’« Il n’y a jamais rien qui arrive pour rien! » Cette phrase-là qu’on a tous déjà entendue au moins 150 fois et qui sur le coup est rarement ce qu’on désire entendre.

Il reste qu’à un moment donné ça va aller mieux, un matin tu vas te réveiller et tu vas te sentir moins vide, moins triste, moins angoissé et étrangement plus serein. Ça moi j’appelle ça LE DÉCLIC, ce moment-là où après avoir été dans un tourbillon, tu prends le temps de t’écouter au complet et de juste faire ce que tu veux, quand tu le veux.

On s’entend que rester grounder et écouter ses limites et ses besoins c’est loin d’être évident. C’est facile de se perdre de vue dans une société où nous sommes constamment sollicités à grands coups de Facebook , instagram , 5 @ 7 et d’une to do list de choses qu’il faudrait DONT faire au moins une fois dans la vie avant de mourir tsé.

On va se le dire, c’est sournois comme truc parce qu’il n’y a pas vraiment un moment dans la vie où tu te dis : « moi j’ai vraiment arrêté d’être à l’écoute de moi, mercredi le 3 janvier 2015 à 18h00. » Non ça, ça n’arrive pas parce que ça se produit de façon subtile-ninja au fil du temps.  C’est pour ça qu’on se doit de toujours être à l’affût.

Le DÉCLIC, tu peux le vivre autant dans un cours de yoga, qu’en lisant un bon livre dans un parc ou encore en partageant une soirée entre amis et en profitant du moment présent (tsé le temps qui n’est pas à la mode aujourd’hui : le présent).

Moi je dis que l’on envoie promener les regrets, la culpabilité, les peurs et surtout CE QUE LES AUTRES en pensent ou vont en penser! Tu veux une moto même si tu n’as aucune base en mécanique, passes ton permis et achètes toi une moto. Tu veux appliquer sur un poste fou, pour une entreprise que tu aimes, mais tu te dis que t’es pas certaine s’ils recherchent un profil comme le tien : WHY not peanut, Go postules !

On  s’entend quand je dis « déclic » je suis bien consciente qu’on va en vivre plusieurs des déclics parce que dans le fond c’est ça la vie, on se perd, on se retrouve et à travers ça on apprend. Comme dirait ma mère : « Moi là Laurence j’ai 59 ans et puis je continue ENCORE d’en apprendre, ça te donne une idée ! »


Le DÉCLIC ça fait du bien, on dirait que ça te donne confiance en la vie, aux nouveaux projets, aux réussites. On devient comme plus éveillé à ce qui nous entoure et plus à l’écoute de ce qu’on veut vraiment. Bref, on se sent comme invincible.

La vérité c’est que dans ces moments-là, on voit plus clair et les opportunités semblent juste se multiplier. On décide d’agir plutôt que de subir, de regarder vers l’avant parce qu’après tout le passé est un lieu de référence et non un lieu de résidence. Donnez-vous le droit de rêver et de pouvoir vous réaliser.

Voilà, c’est dit !

Référence de l’image à la une: unsplash

À propos de moi

Sans contredit, il vous suffit d’une soirée avec Mme C. Germain pour comprendre son essence : un heureux mélange de la familiarité de la région et du rythme effréné de la ville. Intervenante psychosociale depuis 2013, elle a mis à profit ses connaissances avec la Fondation Jeunes en Tête, en travaillant comme conférencière pour sensibiliser les jeunes à la dépression. C’est une passionnée de l’entrepreneuriat et de l’animation de tous types. Elle s’est d’ailleurs impliquée auprès d’entreprises en démarrage en y animant des Focus Groups. C’est à travers son lexique qui vous rappelle autant votre grand-mère du bord du fleuve que votre professeur d’université que l’on a le goût de plonger dans son univers qui pose un regard franc et honnête sur des thématiques comme : l’agir relationnel, le leadership féminin, l’entrepreneuriat et l’importance du dépassement de soi.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Comment votre employeur peut vous aider à vous émanciper
09-12-2018
Routine beauté : Annie Langlois
05-28-2017
Retrouver son bonheur
02-10-2016
Trois chouchous de Bohos pour oublier le rhume !
12-01-2015
Mon ami Mala
09-28-2015
Paradis Eastman
09-05-2015
Trouver le «bliss » à travers le massage
07-22-2015
Et la personnalité de l’année est… MOI!
07-21-2015
Une petite touche de bonheur au quotidien
06-22-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.