Par 

ONEKA, une marque connectée !


Ce que je trouve fabuleux actuellement, c’est de voir un changement perceptible chez l’entrepreneuriat québécois. Vous ne trouvez pas vous aussi ? Il y a tant de beaux produits responsables, de beaux projets, de belles personnes. De par mon emploi du temps avec ce blogue, celui de Lime et les ateliers, les cours et les événements que j’organise, je suis appelée à faire une panoplie de rencontres inspirantes. De la nourriture pour l’esprit et le cœur, je vous jure !

D’ailleurs, laissez-moi vous partager ma rencontre avec une marque et des entrepreneurs ultra connectés.

les champs

C’est dans le cadre d’une entrevue pour le lancement d’un article pour le blogue LIME — un article qui présentera un angle affaire, on vous tiendra au courant de son lancement — que j’ai eu la chance de m’entretenir avec les deux fondateurs de la marque ONEKA.

ONEKA

ONEKA, c’est une marque qui évolue depuis huit ans déjà. Une entreprise qui s’est dévoilée, peu à peu, et qui fait de plus en plus jaser.

Son nom, ONEKA, a été puisé dans le vocabulaire d’une tribu mohawk d’Amérique du Nord et signifie eau. On offre donc des soins pour le corps, pour les cheveux et la peau faits à base d’eau et conçus entièrement pour respecter nos cours d’eau, ainsi que les nombreux organismes contribuant à nettoyer et à purifier notre environnement. Rien de moins !

eau ONEKA

Cette introduction faite, l’envie de les tester fait son chemin dans notre esprit, ce que j’ai eu la chance de vivre dernièrement en passant à leur kiosque lors de l’exposition Manger Santé et Vivre vert, pour repartir avec quelques échantillons (la joie !). Ce fut mon premier contact physique avec la marque et avec ceux qui en prennent bien soin. Et quelle belle découverte ! J’ai officiellement craqué pour la qualité, mais avant tout, aux premiers abords, pour leurs fragrances : fraîches, vivantes, vibrantes. Et pour ceux qui le désirent, leurs produits sont aussi offerts en version non parfumée, et ça aussi ils savent faire ; c’est totalement neutre et ultra actif.

ONEKA

L’authenticité avant tout

Si je crois de mon côté à une valeur essentielle pour tout individu qui décide de développer un produit, un projet, c’est bien l’authenticité. Il n’y a rien de plus important, selon moi, que d’être connecté à « son soi ». Et il s’agit d’une valeur fondamentale chez Philippe Choinière et Stacey Lecuyer, les deux fondateurs de la marque.

fondateurs

D’abord entrepreneurs agricoles, les deux créateurs de produits sont connectés à la terre. Une connexion immédiate et une démarche incarnée quand on pense aux ingrédients choisis sur leur propre ferme. Le modèle d’affaires aura suivi une vision et non son contraire.

« On fait des produits parce qu’on a des plantes. »

On parle d’ailleurs de produits issus d’une agriculture biologique qui adopte les principes fondamentaux de la permaculture. Vous connaissez ? Il s’agit d’une production agricole soutenable, économique en énergie et respectueuse des êtres vivants. La diversité est donc au rendez-vous. Comme le disait si bien Philippe en entrevue : « La forêt est diversifiée, elle n’est pas une ligne droite. On essaie donc de recréer ces mêmes systèmes naturels. »

« Cela peut sembler cliché, mais nous désirons laisser les choses dans un meilleur état que lorsque nous les avons trouvées.»

Au-delà du produit, un mode de vie

À ma question si le marché du produit biologique a évolué depuis huit ans, Philippe est positif : ‘Le marché a beaucoup évolué depuis huit ans. On sent que le grand public s’intéresse de plus en plus à la provenance et à la composition : autant la nourriture que les produits de consommation. Si la clientèle plus consciente a toujours été là, le bassin, maintenant, s’agrandit. Bonne nouvelle !

Le vent dans les voiles, ONEKA, présent au Québec, en Ontario, aux États-Unis et en Afrique du Sud, voit davantage la croissance comme un processus naturel, pensons à la croissance d’une plante par exemple. Le but ultime de cette entreprise n’est pas le profit à tout prix, mais son impact. En fait le profit devient un outil et non un but. Quelle excellente vision des choses.

Une chose est certaine, nous leur souhaitons pour les prochaines années un processus naturel riche en expériences et en connexion avec les autres… et avec la terre.

 sauge

Et vous, avez-vous déjà tenté l’expérience ONEKA ?

Et quand on vous parle d’entrepreneuriat conscient, quelle valeur est, selon vous, la plus importante ?


Référence des images: ONEKA – Patrice Didier

Références :
Site Web ONEKAPage Facebook ONEKA

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Passion voyage : monétiser votre site de tourisme
04-16-2019
Lancement de la JCCFQ!
11-17-2018
Quand je serai grande, je serai…
05-19-2016
Se sentir belle avec Jacynthe René
01-17-2016
S’offrir un RDV en nature
11-13-2015
Paradis Eastman
09-05-2015
Et si on prenait l’air?
06-11-2015
Déconnecter du virtuel pour reconnecter au naturel
05-25-2015
De Gaspé : le combo à ramener chez soi
04-21-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.