Par 

À la rencontre d’Hélène Chebroux et de l’écocourtage


Hélène Chebroux, travailleuse autonome en écocourtage, porte un intérêt particulier à tout ce qui touche l’environnement. Humaniste dans l’âme, cette jeune femme entreprenante a une ligne de pensée et des valeurs qu’elle souhaite appliquer au quotidien, autant dans sa vie professionnelle que personnelle. Pour elle, changer les choses dans l’optique d’un monde meilleur est avant tout une devise et un mode de vie. Son but : intégrer des principes de développement durable au sein de sa profession en faisant découvrir les différentes options vertes offertes sur le marché actuel de l’habitat et de la construction, aussi bien au grand public qu’aux entrepreneurs.

Qu’est-ce que l’écocourtage ?

Il s’agit de courtage immobilier se tournant vers les composantes écologiques et écoénergétiques d’un logement. Investissement durable sous tous les sens du terme, le marché du logement écologique et écoénergétique est actuellement en pleine expansion, ce qui dénote une prise de conscience collective à vouloir s’orienter vers des logements plus sains et durables dans le temps et, surtout, respectueux de notre planète.

Sa tâche : conseiller et aiguiller les personnes dans l’acquisition ou la location d’un logement dit « vert ». Elle travaille en collaboration, main dans la main, avec ses clients afin de les accompagner dans leur démarche, que ce soit dans le choix des matériaux, du système d’éclairage, d’isolation, de chauffage, du calcul des gaz à effet de serre, de conseils de rénovations… en résumé, toutes les possibilités et alternatives qui se font au Québec en matière de développement durable, ainsi que les dernières tendances.

C’est une démarche qu’elle applique également dans son quotidien professionnel : réduction de ses impressions papier, pour ses déplacements, pas question de voiture, elle utilise les transports en commun ou le vélo afin de veiller à réduire son empreinte écologique. Cela passe aussi par le choix de fournisseurs et d’entrepreneurs locaux partageant ses valeurs concernant le développement durable comme Sacred Space, pour les aménagements d’intérieur, ou encore Quintus Marketing, une agence de communication et marketing montréalaise écoresponsable.

Hélène Chebroux veut avant tout sensibiliser et informer le grand public, car, finalement, c’est en expliquant, en démontrant les bienfaits d’une habitation écologique et écoénergétique que les mentalités évoluent et changent. Dans cette optique, elle offre notamment des formations en stratégie marketing et développement durable en partenariat avec Écohabitation et le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Elle est également professeure de yoga, sa deuxième passion. Cette pratique, découverte en 2010, lui apporte équilibre tout en cultivant son corps et son esprit.

Hélène Chebroux est une jeune femme passionnée et déterminée. Sa démarche va bien au-delà de son éthique professionnelle, elle est, avant tout, personnelle. Elle souhaite partager ses valeurs concernant le développement durable et l’importance de celui-ci dans notre monde actuel. Il ne s’agit pas de tout changer du jour au lendemain dans son quotidien au risque de se décourager prestement, comme elle aime à le rappeler, mais d’apporter de petits changements significatifs à son niveau, un pas après l’autre, car nous pouvons tous changer les choses à notre échelle. Le changement ne commence pas demain, mais aujourd’hui : nous sommes le futur.


Liens :

www.helenechebroux.com / www.everydayoga.ca / http://www.ecohabitation.com/ / http://batimentdurable.ca/ / http://quintusmarketing.ca/ / http://www.sacredspaces.ca/ / http://www.ecotechquebec.com/a-propos/ / https://viacapitaledumontroyal.com/

Calculer son empreinte écologique : Mddep

 

À propos de moi

Parce que la vie est un voyage, une aventure ; que l’on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait ; et surtout parce qu’elle n’est pas une question de « pourquoi », mais de « pourquoi pas », c’est en 2009 que Daphné quitte la France pour s’installer au Québec après y avoir passé un an en tant qu’étudiante à l’Université de Montréal en 2001. Curieuse, autodidacte, gourmande et surtout discrète, elle aime utiliser ses sens et savourer le temps qui lui est imparti en s’offrant la chance de pouvoir réaliser le maximum de ses rêves. Amoureuse de la bonne cuisine, des vieilles pierres, du bon vin et des livres, elle espère faire naître le goût des choses bonnes et simples qui nous entourent et qui bien souvent deviennent si familières que l’on ne prend plus la peine de les apprécier : la caresse du soleil sur votre peau, un morceau de chocolat fondant délicatement sous votre langue, la lecture d’un bon livre… Massothérapeute sur ses temps libres, son mantra : « On est tous l’artisan de son bien-être ». Elle évolue d’une passion à l’autre, en espérant rendre les gens heureux, désireux et curieux de pousser d’autres portes afin de découvrir ce qui se cache derrière.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

Entretien avec Marie-Ève Dion, interprète en danse contemporaine et photographe
04-09-2018
Rencontre avec Lyne Royer, chargée de projets aux évènements de financement chez Équiterre
03-21-2018
En mode tête-à-tête avec Julie Valois
06-14-2015

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.