Par 

À la rencontre d’Annie Legault : designer de la collection Amulette


Vous le savez, j’ai un plaisir immense à partager sur BOHOS le parcours de femmes inspirantes qui – dans toute leur authenticité – ont décidé de faire le pas vers ce qui les anime. 

Cette semaine, je vous partage le parcours d’une créatrice  Annie Legault. J’ai totalement craqué en voyant ses magnifiques créations en ligne (sur son site) et directement à la boutique Espace Pépin si doux et beau au toucher (les jetés = le bonheur). 

Je m’arrête ici et vous laisse à son entrevue. Allons-y de ce pas en mode découverte ! 

Annie

PARLONS DE TOI ! 

Annie, parle-nous d’AMULETTE, ton entreprise et ta vision. Pourquoi avoir fait le grand saut en création textile?

Mon expérience avec Amulette a été une surprise très INATTENDUE dans ma vie. J’ai effectué un retour aux études en arts visuels à Concordia vers la trentaine.  La dernière année scolaire m’a amené au département de fibre et textile, ou je suis tombée follement amoureuse de la matière textile. Au niveau universitaire,  l’art est traité et exploré de manière conceptuelle, et la fibre m’a guidée vers la voie du design. L’utilité est devenue partie intégrante et totale derrière ma démarche artistique. Au vernissage de fin de bac, un designer a remarqué mon travail et l’effet boule de neige s’est produit comme un conte de fées ; )  …la plus belle surprise de ma vie ! Je n’ai jamais eu l’intention de sortir Amulette de ‘’mon salon’’, vous comprendrez  le pourquoi de la surprise. J’ai embarqué à fond et je suis depuis sans cesse à la création de nouveaux produits : mon plus grand bonheur depuis maintenant 2 ans!

Pourquoi Amulette? Quelle est la vision derrière le nom?

La démarche artistique derrière  mon projet Amulette, initialement, est le principe de PROTECTION. Le concept de l’installation en galerie était de se protéger de la noirceur et du froid. Le rôle de la fibre m’a amené à créer des objets ayant un  but, une utilité : se protéger. Je trouvais que le nom d’Amulette représentait bien l’ESPRIT PROTECTEUR derrière l’utilité.

 Quelles sont les créations et les services que  tu aimes offrir?

J’ai toujours eu un faible pour les lampes, et ce, depuis très longtemps. C’est que je préfère créer.  Je trouve les possibilités tellement infinies que j’espère avoir assez d’une vie pour toutes les réaliser (hihi) ! J’adore quand les clients veulent une pièce sur-mesure. L’intégration à l’architecture m’intéresse : que  l’espace soit petit comme une chambre à coucher  (…aussi j’ai un TRÈS SÉRIEUX FAIBLE pour les Tiny Houses) ou immense (lobby d’hôtel ) tout m’intéresse!

En général je suis heureuse tant que je tricote LOL! Je suis une MAKER qu’on appelle dans le jargon …

lampes

PARLONS CRÉATIVITÉ ET CONSOMMATION

En cette aire ou l’on produit et consomme à la vitesse de l’éclair, quelle place prend la création fait main selon toi?

Tant qu’il y aura des gens sensibles et éduqués  aux  causes écologiques,  politiques, aux mouvements sociaux, il y aura toujours une place pour l’artiste, l’artisanat, le musicien…les arts!

Le fait main fait parti d’un art de vivre, c’est plus qu’une mode. Tant mieux si la mode apporte une ouverture au grand public : démocratisons et rendons accessible le fait main! Les générations passées, nos grands-mères tricotaient, faisaient multitudes de choses à la main : le fait main est là depuis toujours.  On a abandonné ces traditions dans les années 80-90,  pour mieux y revenir. On s’entend sur une chose : la mondialisation, l’industrialisation  ou la globalisation, ce n’est pas nécessairement ce qui apporte le plus de bonheur à tous en fin de compte. Les enfants qui travaillent pour Apple, des conditions de travail INHUMAINES, la traite des esclaves sur les crevettiers Thaï…pour ne nommer que quelques tristes faits : non merci. Le fait main est noble, rempli de belles valeurs qui viennent du cœur.

amulette

Et sa place au fait main dans les années à venir?

On a beaucoup à apprendre des Japonais sur le respect des traditions. La place du fait main est là pour rester c’est certain! Plus il y a de technologies pour certains, plus il y aura du fait main pour d’autres. Un extrême en attire un autre? Les traditions sont l’âme d’un peuple et la communauté grandissante du DIY est la preuve que les gens se conscientisent. J’irais jusqu’à dire que c’est une façon de se positionner dans l’ère de l’industrialisation que nous propose la société, et c’est une belle façon de leur dire non merci. Le pouvoir reste dans nos achats…fait avec notre tête et surtout notre cœur!

L’apport du slow made dans ta démarche?

Le slow design fait partie intégrante de ma démarche. Amulette est toujours faite  de matières naturelles. Ma démarche se veut de sauvegarder les traditions, les techniques anciennes, mais revisitées au goût plus actuel et  contemporain. Au risque de me répéter, les valeurs humaines sont mes priorités : bien-être, inspirer, faire rêver, conscientiser, calmer, faire un rituel, ces raisons  font toutes parties de ma source de création.

Amulette

Crois-tu que l’individu d’aujourd’hui devrait réapprendre à travailler et créer de ses propres mains?

Et moi je réponds par une question : pourquoi pas? Sérieusement, juste de commencer à cuisiner ses propres plats, ne plus acheter de produits transformés serait un premier grand pas facile. Le slow design, le slow-food est un style de vie accessible à tous, suffit d’y mettre son cœur, d’y intégrer ses valeurs au quotidien. Facile! Pour les makers comme moi, tricoter est tout simplement thérapeutique, méditatif! Je le souhaite à tout le monde!! À chacun son style et sa discipline, c’est la différence qui apporte la richesse.  Go! : )

Toujours en lien avec la création à la main. As-tu la chance d’ailleurs de voir une différence dans le cadre de tes ateliers?

Dans mes ateliers de tricot, les gens arrivent très débutants et repartent tellement fiers d’eux !! L’impact de la satisfaction d’avoir créé un bel objet a sur le moral, sur la confiance en soi un effet très positif ! Souvent c’est pour faire un cadeau à une personne aimée, ou pour se faire plaisir qu’on fabrique des choses par nous-mêmes!

Selon toi, quel est le must – en toute simplicité – à se procurer pour un chez soi en phase avec la saison printanière?

Awwwwwww!! OK je fais un choix : la suspension à plante! ON VEUT DU VERT, DES PLANTES, DES HERBES dans nos maisons après ce rude et glacial hiver! Mes suspensions à plantes sont une belle idée cadeau fraîcheur pour le printemps! Elles sont parfois ultra-design avec la grosse pièce de bronze, ou très rigolotes avec ses pompons aux couleurs vibrantes! À vous de choisir!

plantes

Ce que je dirais à une artiste, une designer qui désire vivre de sa passion?

Je suis une fille de cœur. L’es-tu? Suivre son cœur, c’est la règle #1 je crois…Je ne pense pas avoir la réponse infuse, puisque je cherche à m’entourer d’inspiration et de mentors moi-même : être entourée de gens travaillant est motivant! C’est peut-être ça le bon conseil…?! Avoir la motivation quotidienne par ses projets est un bon indice d’être sur la bonne voie. Chaque jour je me lève tôt, excitée de créer un nouveau résultat! Ça se fait tout seul. Parfois le premier pas est le plus difficile, mais le reste de la route se fait tout seul!!!

Et pour clore cette belle entrevue, ou te vois-tu dans 5 ans?

Dans ma vision du futur, Amulette sera toujours et encore plus que jamais une grosse  partie de ma vie. Tout dernièrement, j’ai postulé pour des résidences artistiques d’un mois, en Italie ( Toscane ), et à Berlin pour 2016. Je veux être  en perpétuel apprentissage, et ouverte pour une belle évolution avec mon travail artistique. Je peux me voir collaborer avec d’autres artistes de disciplines différentes de la mienne, et particulièrement j’aimerais travailler sur des installations à grande échelle, faire de l’intégration à l’architecture… le rêêêêêêêêve! Je vois des voyages, et une mini mini maison en campagne. Beaucoup de bonheur à l’horizon…  : )

On reste à l’affût de ses magnifiques créations via son site Web: http://www.annielegault.com/184564/collection-amulette

Références de images de l’article et à la une: Annie Legault

À propos de moi

Julie se passionne pour le mieux-être et l’art de vivre. Professeure de Yoga et de Danga, elle craque pour l’humain et ses riches interactions. Créatrice d’ambiances et artiste dans l’âme, elle aime offrir des atmosphères et des concepts lors de ses ateliers : d’ART DE VIVRE, de DANGA et dans ses classes de yoga. Parallèlement à l’enseignement, elle met à profit dix années d’expérience dans le domaine des communications en offrant une alternative mieux-être avec sa plateforme Bohos et ses collaborations en tant que rédactrice. Au quotidien, Julie aime goûter aux petits bonheurs de la vie et prendre soin de ceux qu’elle aime. ♡

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT AIMER

De Gaspé : le combo à ramener chez soi
04-21-2015
Espace blanc
12-23-2014
Design Haut+Fort — c’est ce week-end !
11-21-2014
WABI-SABI à la maison
06-10-2014
SLOW MADE : mieux produire, mieux travailler, mieux consommer
05-23-2014
Le Weekend de toute beauté!: Une première édition réussie!
11-05-2013
Osheaga: musique et couronnes de fleurs…
08-06-2013
Les valises ont la cote dans votre salon
03-19-2013

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé. Les champs exigés sont marqués.